Mondial 2014 : Les Lions indomptables refusent d’embarquer

Les Lions indomptables du Cameroun ont refusé d’embarquer ce dimanche 8 juin au matin dans l’avion qui devrait les envoyer au Brésil.  Les joueurs réclament, encore cette année, le paiement de leurs primes avant le départ, selon la presse camerounaise.

Samuel Eto’o et ses coéquipiers réclament que le montant de ces primes soit revu à la hausse. « Les joueurs veulent avoir 50% de l’argent qui sera généré par la Coupe du monde », selon un  correspondant au Cameroun pour Afrik-foot.com, repris par Sport.fr.

Ils accuseraient les dirigeants du football camerounais de vouloir se « sucrer » sur les immenses retombées de la qualification du Cameroun au mondial. Il faut noter que chaque pays participant à la coupe du monde reçoit d’office environ près de 4 milliards de F CFA, sans compter les primes de qualification aux différentes phases finales. 

L’affaire a débuté depuis les séances de préparation de l’équipe, qui ont été boycottées jusqu’au 23 mai. Malgré cela, le Cameroun a tenu tête face à l’Allemagne et réussi à battre la Moldavie (1#0), à la veille du départ.

Cependant, Samuel Eto’o a boycotté ce match, en ne venant au stade qu’à la seconde période et ses coéquipiers ont fait scandale en ne remettant pas le drapeau national au sélectionneur de l’équipe adverse.

Jeudi, dans un communiqué, rappelle Goal.com,  « la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) a assuré que les joueurs toucheraient 6% sur la prime nette de qualification (1,5 millions de dollards) et l’ajustera selon le parcours des Lions Indomptables. Si ces derniers franchissent le premier tour, ils toucheront une nouvelle prime de 20% et plus selon les résultats. La Fédération Camerounaise recevra un versement de 9,5 millions de dollards pour une participation au premier tour du Mondial (1,5 de qualification et de frais + 8 millions de participation au premier tour)« .

Le Cameroun débute la compétition mondiale le 13 juin 2014 contre le Mexique.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page