Autopsie du juge Nébié: le syndicat des médecins exige des excuses du porte-parole du Gouvernement

542 11

«L’autopsie va au-delà des kits ; vous pouvez avoir les meilleurs kits, mais si vous n’avez pas les hommes qu’il faut, ça ne va pas servir ». Ces propos du porte-parole du Gouvernement, Alain Edouard Traoré, lors du point de presse du Gouvernement le 5 mai dernier, a fait réagir le syndicat des médecins du Burkina. Dans la déclaration qui suit, les médecins s’insurgent contre ce qu’ils qualifient d’ “attitude de condescendance envers le corps médical” et exige des excuses de la part du porte-parole du gouvernement.

«Nous voudrions avant tout propos déplorer cette vie humaine dont nous nous battons au quotidien en tant que médecins pour sauver. Nous présentons nos condoléances les plus attristées à la famille éplorée et à l’ensemble du corps judiciaire pour cette perte énorme. C’est avec une grande indignation que le SYMEB s’insurge contre la délation monstre à l’endroit de la communauté médicale. Les chantres du jacobinisme ont de la manière la plus éhontée voulu se dérober de leurs responsabilités par la politique de l’autruche, en jetant le discrédit sur des médecins qui travaillent dans des conditions extrêmement pénibles pour offrir des soins aux peuples burkinabés.

Nous nous attendions à des félicitations à la suite du procureur qui a salué la qualité et la célérité du travail des médecins légistes burkinabé qui ont contribué à écarter les autres pistes pour garder la piste de l’homicide volontaire. Malheureusement le porte-parole du gouvernement estime qu’il n’y a pas de compétences au Burkina Faso en la matière et pour cause le ministre Alain Edouard Traoré lors de la traditionnelle conférence de presse du gouvernement le jeudi 05 juin 2014  a déclaré en ces termes : «l’autopsie va au-delà des kits ; vous pouvez avoir les meilleurs kits, mais si vous n’avez pas les hommes qu’il faut, ça ne va pas servir ». Et au ministre Traoré d’enfoncer davantage le clou en affirmant que : «  peut-être les problèmes d’autopsie ne se posaient pas au Burkina Faso ces 15 ou 20 dernières années ». Mr le ministre avez-vous une idée du nombre d’autopsies réalisées par les médecins légistes burkinabés depuis 20 ans ?

De la condescendance du ministre Alain Edouard Traoré

Le ministre, en tant que responsable aurait pu apurer son ignorance sur les hommes que le Faso possède auprès de son collègue de la santé, de la fonction publique ou de la justice qui travaillent régulièrement avec les médecins légistes burkinabés depuis plusieurs années pour faire l’économie de cette sortie peu honorable . Aussi, parlant de kits, le médecin légiste est-il venu avec son kit ou pas ? Le cout de la mission du médecin légiste aurait pu payer plus de deux kits.

Par ailleurs nous exigeons du gouvernement qu’il fasse toute la lumière sur les couts de cette intervention du médecin légiste français qui avoisineraient la cinquantaine de millions selon nos informations. Au demeurant si le Burkina Faso dispose d’un kit de médecine légale, nous voudrions bien le savoir où il est flanqué mieux Monsieur le Ministre nous aimerions savoir ou il se trouverait éventuellement.

Le problème de kit a été posé bien avant cette autopsie dans d’autres situations dont le secret médical nous interdit de donner des détails. Cette attitude de condescendance vis-à-vis du corps médical exerçant dans nos hôpitaux et enseignant la discipline à l’université depuis plusieurs années est intolérable. Nous invitons le ministre à s’informer davantage sur la profession médicale avant de faire des affirmations fortuites.

 De la légalité de l’autopsie

La loi N° 028-2012/AN portant création, attributions, organisation et fonctionnement de l’ordre national des médecins du Burkina Faso, dispose à son article 37 que : Nul ne peut exercer la profession de médecin au Burkina s’il n’est inscrit au tableau de l’ordre. L’article 43 de la même loi renchérit en disposant, nous citons : l’inscription au tableau de l’ordre rend légal l’exercice de la profession sur tout le territoire national. À contrario celui qui n’est pas inscrit exerce illégalement la profession de médecin.

Tout médecin étranger doit se référer aux instances ordinales burkinabè avant de pouvoir exercer sur notre territoire. En dépit des prérogatives de réquisition que la justice possède pour faire la lumière sur ses dossiers, il faut rappeler que ne peut réaliser l’expertise de médecine légale qu’un médecin qui n’est pas sous le coup d’une sanction ordinale l’en empêchant. Dans un pays l’institution habilitée à faire ce contrôle est nul doute l’ordre des médecins de ce pays. Nous passons outre les manquements à l’éthique de la profession dont l’ordre est garant.

A ce propos Le code de déontologie harmonisé de l’Afrique de l’Ouest dispose à son Article 2 : Le respect de la vie et de la personne humaine constitue en toutes circonstances le devoir primordial du médecin. Le respect dû à la personne ne cesse pas de s’imposer après la mort. C’est l’ordre des médecins de chaque pays qui est garant du respect de cette déontologie Le médecin légiste français est-il entré en contact avec les instances ordinales du Burkina avant d’exercer la médecine au Burkina ?
–    Le SYMEB exige des excuses sous la même forme du ministre Traoré Alain à l’endroit du corps médical et hospitalo-universitaire.
–    Réitère son engagement à lutter pour que les structures hospitalières soient bien équipées pour améliorer l’offre de services aux populations.
–    Exige la mise en place d’un institut de médecine légale pour aider la justice à protéger les victimes.
–    Exige le respect du droit positif régissant l’exercice de la médecine au Burkina Faso pour garantir le respect de l’éthique et du droit des patients.
–    Invitons l’ensemble de nos militants à se mobiliser pour défendre davantage nos intérêts moraux et matériels »

Soyons des médecins dignes et intègres!
Le Bureau exécutif national du SYMEB

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Il y a 11 commentaires

  1. Si les conclusions du m?decin l?giste fran?ais engag? ? coup de millions au frais des contribuables burkinab? venaient ? ?tre confirm?s, alors j'esp?re que le porte parole de ce gouvernement aura le courage et l'intelligence de venir nous d?montrer que nos m?decins n'ont aucune aptitude ? faire une autopsie, par cons?quent de faire un bon usage du " kit", comme il l'avait sous-entendu, faisant preuve d'une grande irresponsabilit?. Il pourra par la m?me occasion fournir sans g?ner la proc?dure judiciaire en cours (
    monsieur est juriste de formation ) quelques d?tails sur les circonstances de ce que l'expert fran?ais semble qualifier avec beaucoup d'assurance de " banal accident mortel" !!!!!!
    On ne crache pas sur son propre pays dit un proverbe mossi.Il fut un temps o? nous ?tions fiers d'afficher notre appartenance !! Plus aujourd'hui.Chaque jour qui passe nous remplit de honte et de tristesse.Le pays des hommes int?gres est en train de se d?sint?grer.

  2. C'est triste de voir des intellectuels sombrer dans une telle d?ch?ance morale , bafouer les principes ?l?mentaires de la d?mocratie, pire afficher un tel m?pris pour le peuple et les institutions de l'?tat. M N?bi? ?tait de part ses fonctions un d?fenseur de la constitution et de la bonne gouvernance. Un homme d'?tat doit en toutes circonstances s'exprimer avec beaucoup de retenue car il ne faut jamais l'oublier , la parole peut ?tre une arme de destruction massive. J'ai honte en apprenant qu'apr?s 50 ann?es d'ind?pendance, ma patrie soit incapable de mettre ? la disposition de ses m?decins du mat?riel ad?quat afin de proc?der ? une autopsie et faire la lumi?re de qui semble ?tre un assassinat. M?ritons-nous encore le nom de " pays des hommes int?gres " ? Non, l'int?grit? interdit de se rabaisser en acceptant une aide d?gradante.

  3. Merci au SYMEB pr sa promptitude ms stt pr avoir su choisir les mots" justes" pour qualifier les propos indignes de ce ptit ministre de la COM qui parle au peuple bb? coe s'il s'adressait ? ses enfts. TOUT A UNE FIN.

  4. quand on est ministre et de surcroit porte-parole du gouvernement on r?fl?chit avt de parler, ce monsieur fait juste le contraire, en r?alit? ce n'est pas surprenant ils sont tous comme ?a dans le gouvernement, merci chers m?decins pour cette r?action, nous au moins reconnaissons vos m?rites.

  5. Si un intellectuel au pr?s d?un dirigeant d?un pays comme le n?tre arrive ? s?assoir devant la presse pour dire qu?on attend que le gouvernement nous dise ce qu?il faut dire, avant qu?on dise le peuple?., cette personne n?est pas apte ? un poste de responsabilit?. Traor? est le gouvernement. Pourquoi demande-t-on ? Traor? de demander pardon ? La plus simple des choses est de demander sa d?mission imm?diate, si le respect et la justice existent au pays des hommes int?gres.

  6. Merci aux medecins pour cet ?clairage. Meme si votre d?ontologie vous empeche de dire toute v?rit?, le peuple du Faso sait qu il sagit d un assassinat.

  7. Joachim Aziz Congo |

    Congratulation au SYMEB pour leur attitude integre et encouragement pour la suite. “Seule la lutte libere”

  8. Comprenez le. Il est actuellement angoiss? du fait de l’avenir incertain de ses mentors et donc de lui-m?me. Rappelez-vous, il n’a m?me pas pu se faire ?lire ? l’assembl?e dans son fief. Alors, ils tenait ses propos en m?me temps qu’il r?fl?chissait sur son sort apr?s 2015. Il est repr?sentatif des autres membres du gouvernement. Une d’entre eux n’a-t-elle pas c?l?br? un mariage entre Chantal Compaore et l’actuel Premier Ministre?

  9. Brotteaux des Illettes |

    L’Etalon enrag?, au fait c’est le r?f?rendum qui leur tourne la t?te comme s’ils avaient pris la drogue

  10. dites ? ce syndicat de dire aux m?d?cins d’?tre honn?te et loyal. Quand on est fonctionnaire on ne travail pas en clinique. lire le code du travail

  11. Mais quand est ce que les ministres, le premier ministre et certains d?put?s vont cesser de parler mal aux citoyens de ce pays? Il ne se passe pas un bout de temps sans que ce soit des bavures de la part des membres du gouvernement ou de l’assembl?e nationale envers le peuple du Burkina Faso. On aurait d? prendre l’argent depens? pour faire venir ces Toubabous et leur kit pour acheter un ou deux kits pour le Faso. Et puis le travail effectu? par nos med?cins l?gistes suffisait pour conclure que le vaillant juge N?bi? a ?t? assassin? et non un accident. S’il avait ?t? empoisonn?, l? d’accord pour la venue des Toubabous. Vraiment nos ministres et certains d?put?s l

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre