CPI : Laurent Gbagbo sera finalement jugé

119 3

La remise en liberté de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo ne serait pas possible comme il a été souhaité par la défense. La Cour pénale internationale (CPI) vient confirmer, ce jeudi 12 juin 2014 que Laurent Gbagbo sera bientôt jugé. Les charges présentées par le bureau du procureur ont été retenues contre lui. 

La Chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale (CPI) a confirmé ce jeudi 12 juin 2014 à la majorité, quatre (04) charges de crimes contre l’humanité (meurtre, viol, autres actes inhumains ou tentative de meurtre, et persécution) à l’encontre de Laurent Gbagbo et l’a renvoyé en procès devant une chambre de première instance. Cet organe de la CPI est composé de trois juges dont Mme Silvia Fernández de Gurmendi (Argentine), juge présidente, de M.Hans-Peter Kaul (Allemagne), et Mme Christine Van den Wyngaert (Belgique).

À la suite de l’audience de confirmation des charges (tenue du 19 au 28 février 2013), la Chambre préliminaire I, avait demandé au Procureur de fournir des preuves supplémentaires ou de mener de nouvelles enquêtes pour les charges portées contre l’ancien président ivoirien. Conformément à un calendrier établi, la Chambre a reçu des éléments de preuves supplémentaires et des observations du Procureur, de la Défense et du Représentant des victimes.

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)

Pour Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 3 commentaires

  1. Lib?r? Notre Pr?sident LAURENT GBAGBO.
    Les vrais assassins sont ceux la qui sont en libert? comme GUILLAUDS SORO, Alassane AUATTARA??

  2. Dans tout guerre il y a toujours eu deux bellig?rant et non un seule. Les crimes qu’ils ont eu ? ?num?rer son ceux qui n’implique pas directement Alassane car ce dernier, lui aussi risque aussi de passer a la CPI. Les super gendarme ont toujours envoyer les petits en jach?re pendant qu’eux sirote tout tranquillement le vin dans leur palace

  3. Rien n?est ?tonnant car je disais que la CPI avait des preuves solides pour Laurent et ses complices, tous ceux dont les mains sont baign?s dans le sang d?un peuple qui ne demande qu?un jour meilleur doivent payer ici-bas et ailleurs. Bl?, Simone, et d?autres de la crise Ivoirienne suivront le boulanger Laurent Koudou GBAGBO devant les barreaux de la CPI. J?esp?re que la CPI se tournera tr?s prochainement vers le camp des vainqueurs qui est ADO et compagnie dont les mains ne sont pas aussi blanches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre