G.OR.E présente « Garba l’italien » contre la migration clandestine

191 0

Face au phénomène de migration qui touche la jeunesse burkinabè et particulièrement celle de la province du Boulgou, l’association Génération OR pour l’Ecologie (G.OR.E.) a décidé de faire de la sensibilisation de proximité. Pour ce faire, elle a lancé « Garba l’italien », sa première pièce théâtrale, au Carrefour international du Théâtre de Ouagadougou (CITO) ce mardi 10 juin.

« Garba l’italien » est l’histoire d’un jeune Bissa touché, comme beaucoup d’autres de son âge, par les récits que font ses camarades au retour de l’étranger. Ces derniers faisant miroiter l’abondance et la richesse de l’Occident, il se voit obligé de partir à l’aventure en Italie pour le bien-être de sa femme et de sa famille. Il souffrira alors sept longues années d’errance en échec hors de son pays, pour finalement se voir rapatrié au Sénégal, sans possibilité de rentrer chez lui.

La première présentation de la pièce mise en scène par Harouna Gouem, a rassemblé de nombreux Bissas au CITO à Ouagadougou ce mardi 10 juin. Elle sera représentée dans les prochains jours à travers la province du Boulgou, pour atteindre son public le plus ciblé. « Garba l’italien » est en effet jouée en langue bissa, car, selon H. Gouem, le phénomène de migration clandestine est plus répandu, fréquent sous une forme assez particulière chez les Bissas. Cependant, le bon jeu d’acteur permet à ceux qui ne comprennent pas cette langue de ne pas se perdre en suivant la pièce.

Pour la réalisation de ce projet, G.OR.E a le soutien de l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM). Son représentant au Faso, Timon Van Lidth, qui a co parrainé la soirée de lancement, s’est dit ravi d’y participer : « Ces jeunes ont un projet très précis et pertinent. Et nous avons pensé que c’est important de les soutenir. On ne parle pas souvent de la question de l’émigration au Burkina mais c’est un phénomène très crucial. On dit souvent qu’il y a plus de Burkinabé à l’étranger qu’au Burkina Faso. »

Le second parrain de la soirée, le colonel Hamado Dabré, DG du Service national pour le Développement (SDN), a encouragé l’initiative de G.OR.E. pour la suite de la présentation. Des comédiens et humoristes tels que Gombo.com sont venu encourager les jeunes acteurs, ainsi que le président du Conseil supérieur des Burkinabé de l’Etranger. « Garba l’italien » sera joué du 11 au 13 juin à Tenkodogo, Garango, Béguedo, Niaogo et Komtoega, en attendant le mois de septembre prochain pour une autre étape de dix jours.

Stella NANA
Pour Burkina24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre