Meeting anti-référendum : « Bobo a montré que l’honneur est plus fort que l’argent » (Diabré)

L’opposition politique a tenu son deuxième meeting contre le référendum à Bobo-Dioulasso, deuxième ville du Burkina, ce 14 juin 2014. Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition, trouve la mobilisation « très bonne » et les opposants croient ferme que le référendum pour modifier l’article 37 de la constitution n’aura pas lieu.

Après le meeting de lancement dans le plus grand stade de Ouagadougou,la trentaine de partis politiques de l’opposition, soutenus par des mouvements de la société civile (« Balai Citoyen », Collectif anti-référendum, Mouvement en rouge, etc.),  ont défié  ce samedi  le plus  grand stade de  la capitale économique de Bobo-Dioulasso : le stade omnisports Aboubacar Sangoulé Lamizana.

Selon Zéphirin Diabré, ce défi a été relevé même si le stade qui porte le nom de l’ancien président burkinabè n’a pas été complètement rempli (il l’était au 3/4  environ).

« Sabotages du CDP »

Le porte-parole des opposants accuse les  « tentatives de sabotages du CDP« . Malgré tout, il trouve la mobilisation « très bonne » et ceux qui voudraient en douter, Zéphirin Diabré leur a demandé de la comparer à celle du Stade Wobi que le Front républicain avait rempli lors de son meeting du 12 avril 2014.

Les opposants semblent être particulièrement  remontés contre le maire de la ville de Bobo. Dans son discours, Zéphirin Diabré a demandé au maire de travailler à faire de Bobo-Dioulasso, la « véritable capitale économique du Burkina« , « au lieu de passer son temps à insulter l’opposition« .

Les opposants ont brandi un carton rouge collectif contre le référendum (Ph : B24)
Les opposants ont brandi un carton rouge collectif contre le référendum (Ph : B24)

Aux Bobolais venus au meeting, Zéphirin Diabré, au nom de ses collègues, a exprimé sa fierté devant leur mobilisation « sans pareille« . « Ils (le CDP, le Front républicain, la FEDAP/BC, ndlr) ont monté des opérations de distribution d’argent,  ils ont tenté de vous corrompre. Mais Bobo a montré aujourd’hui que l’honneur est plus fort que l’argent« , a déclaré Zéphirin Diabré.

Norbert Michel Tiendrébeogo, du FFS (Front des forces sociales) qualifiera les Bobolais de « peuple révolutionnaire ».

Pour revenir à l’objet principal du meeting, à savoir le référendum, les slogans, déjà connus, ont été réédités et clamés à Bobo-Dioulasso : « Non au référendum ! Non à la modification de l’article 37 ! Non au pouvoir à vie ».

L’article 37, problème d’un seul Burkinabè

Saran Sérémé, la présidente du PDC (Parti pour le développement et le changement) a appelé les Bobolais à se mettre debout pour lutter contre le référendum.

Le Chef de file de l’opposition a relevé que « l’article 37 n’est pas le problème des 16 millions de Burkinabè, mais celui d’un seul homme« .

Il a par ailleurs proposé d’investir les « 50 milliards de F CFA » qui devraient servir à organiser le référendum dans la réhabilitation de l’hôpital Sanou Souro.

Des slogans que partagent certains manifestants, venus assister au meeting. « Nous tous qui sommes au stade ici nous ne voulons pas du référendum, nous n’en voulons pas du tout », explique Abdou Rabo, en dioula.

« Nous demandons à Blaise Compaoré de partir à la retraite, continue-t-il. 27 ans au pouvoir, c’est suffisant. Nos enfants peuvent prendre la relève. Si c’est le riz, nous avons trop mangé du riz maintenant !».

Mais ce taximan rencontré dans la ville de Bobo n’est déjà plus à  l’étape du référendum.  « Nous, on attend de voir pour choisir entre Zéphirin et le MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, NDLR) », dit-il. « Ce qui est sûr, en 2015,  ce ne sera pas le CDP », est-il convaincu.

Le dossier du juge Salifou Nébié évoqué

L’affaire du  juge Salifou Nébié, déclaré dans un premier temps mort « d’homicide volontaire »,  puis récemment, avec l’autopsie du médecin-légiste français, de « mort accidentelle », a été évoquée par les journalistes.

Pour Zéphirin Diabré, il faut attendre que le rapport du médecin-légiste soit officiellement diffusé, avant toute réaction. Néanmoins, dit-il, « le rapport d’autopsie n’est qu’un élément dans une enquête« . Saran Sérémé, elle, est convaincue que la vérité finira par éclater.

Après Bobo-Dioulasso, l’opposition met désormais le cap sur Dori.

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

21 commentaires

  1. Ce qui est s?r, Blaise et compagnies ne quitteront jamais le pouvoir d?mocratiquement. Ils pensent que le Burkina Faso est leurs choses. Alors, a bon entendeur… Salut

  2. Depuis le pr?sident Maurice Yam?ogo ? nos jours, tous les changements au Burkina ce sont faits dans le sang et dans les rues.
    A pr?sent avec un pr?sident et son fr?re qui tiennent tout un peuple en otage pour accaparer toute la richesse d?une nation, et s??terniser au pouvoir, la seule solution est encore la rue comme ce fut le mois d?cembre 1998 avec l?assassinat de Zongo Norbert, la soci?t? civile, les ?tudiants, les ?l?ves, l?opposition, les syndicats, tous ?taient dans la rue pour mettre le feu aux fesses du pr?sident Blaise Compaor? qui a trembler et sauver par le conseil des sages ? cause d?une parole donn? qu?il oubli de respecter en 2014.

  3. F?licitation ? l’opposition. De toute fa?on, nous sommes ensemble

  4. lekoosovard, crois tu vraiment que que c’est par accident que sa mort est survenue. De toutes les fa?ons, continuez vec la mauvaise pour quelques billets de banque. Le jour viendra o? tous qui ont endeuill? seront ch?ti?s et ce jour n’est plus loin.

  5. F?licitation a l?opposition qui r?ussisse des meetings de fortune sans l?aide de la caisse de l??tat comme c?est le cas du CDP et du FEDAP en passant par le pr?tentieux Salia Sanou le maire de Bobo.
    Tout dont nous attendons de cette valeureuse opposition, c?est de nous convaincre avec un programme au-dessus de celui du pr?sident Blaise Compaor? avec ses six engagements (programme de l??lection pr?sidentiel de 1998.) J?en suis s?re qu?ils sont capables de nous surprendre avec un programme au-dessus de nos esp?rances car les six engagements du Pr?sident blaise Compaor? de 1998 ont ?t?s sorties de l?intelligence des d?missionnaires du CDP. Referendum ou pas referendum l?opposition Burkinab? est ? soutenir pour un changement afin que le Burkina aye de l?avant dans la paix, sans des crimes crapuleux par une personne dont la vie de son prochain n?est que la bouse de vache.

  6. Encore un bel succ?s pour l’opposition. Toutes nos f?licitations. On est ensemble. Non au r?ferendum. Non ? la modification de l’article 37. Non au S?nat. Vive l’alternance en 2015. Blaise ? la retraite en 2015 pourque avance le Faso.

  7. ? l’attention de Mama et de Olomam,y’a t-il comparaison entre le stade Wobi et le Stade Sangoul? Lamizana? Reflechissez et donnez moi la bonne reponse.

  8. Sauf les meetings et la rue qui pourront coinc?s le pr?sident Blaise Compaor? dans son jeux de cam?l?on pour s??terniser au pouvoir et retarder l?avancer de notre pays. Bravo les bobolaises et bobolais. Pas de referendum, pas de s?nat co?teux. Vive l?alternance.

  9. Pourquoi vouloir opposer forc?ment bobo aux autres villes. Tout peuple est r?volutionnaire par essence.
    Tout compte fait y’a pas de meeting sans argent. Les champions de la distribution sont passer dans le camp de l opposition. .
    Le recto verso , dehors dedans n a donc pas eu lieu. Vive le CDP et le Front R?publicain !!!!

  10. Echec total.Mieux vous chercher a temps les gars car c’est le debut de votre descente dans l’enfer.

  11. C’est pourquoi le referendum ne sert qu’a seulement le CDP et Blaise .c’est par la meme maniere qu’il va gagne en cas de referendum . Distribue distribue et encore distrubuer .comme le disait Thomas sank « lom qui a faim ne pas libre ». Convenez avec moi que aujourd’hui nombreux sont ceux qui ont faim et ca fera du Bon betail electoral pour Blaise .c’est dommage mais c’est la realite au pays.

  12. Qu’ils le condamnent ? 50ans de r?clusion criminelle s’ils veulent, nous on s’en tape. Ce qui est s?r Paul Put ne sera jamais ?crou? ni en Belgique ni au Burkina. Ici, nous on l’aime et on ne le l?chera jamais pour des futilit?s pareilles. Tchrrrrrr, gnammou yaye-mon

  13. Connaissant le locataire de Kossyam, avec sa complexit? et l?homme a double vie, il y aura un referendum avec truquage des r?sultats, l?article 37 sera modifier, le s?nat sera install? pour le barrer la route de la CPI. Il sera le prochain pr?sident du Faso en 2015. Mais ce qui est s?re il a devant lui une opposition de taille apr?s Ki- zerbo et son groupe de R14 qui a fait trembler le r?gime Compaor?. Je dis bravo aux bobolaises et bobolais pour leur lutte, pour une cause juste qui est l?alternance. Une alternance pour un Burkina ?mergent et de paix. Une alternance pour l?avenir de nos enfants. Les meetings comme celui-ci, et la rue mettra le locataire de Kossyam dehors comme le pr?sident Maurice Yam?ogo

  14. salia,tout ses action son toujour a la limit d la provocation,rapeler vous d la period avc koussoube ex mair ou un policier fut tue a la hach

  15. Merci encore ? l’opposition vraie. Le changement est l?. La marche est d?sormais irr?versible. Quand ? Salia, c’est le vallet des Compaor?. Il n’a aucune initiative pour Bobo-Dioulasso. Vivement 2015 pour le d?barquer.

  16. pourquoi ? chaque fois que l'opposition organize une manifestation il faut que le cdp ? la meme heure organize quelquechose:le cdp doit ?tre plus civilis?.merci ? ceux qui sont sortis.les "c'est pas mon probleme " l'opposition veut redonner la dignit? au FASO, lutter pour que des gens comme les gando ne vendent plus les peaux mais soient obliges de cr?er des usines de chaussures et autres.les "je prends 1000f" et je vais au meeting du cdp achet? ? vil prix pour defendre des idioties honte ? vous.
    c'est pas une question de nombre mais une question de justesse de cause .en d?mocratie on ne modifie pas les r?gles du jeu pendant le jeu; les r?gles du jeu doivent ?tre le fruit du consensus.d?mcratie#dictature de la majorit? .n'oubliez pas le porte -en porte pour sensibiliser la paysannerie et le secteur informel sous-inform?.LA LUTTE CONTINUE JUSQU'A LA CHUTE DU DICTATEUR DONT LE PAYS EST L'UN DES DERNIERS AU MONDE

  17. La force de ce meeting c’est qu’aucun participant n’a re?u 5 F CFA pour s’y rendre et aucun n’a ?t? transporter pour faire un bourrage. c’est un tr?s bon indicateur de mobilisation d’une base r?elle.
    F?licitations ? nous tous.
    Salia ne peut pas d?velopper la ville de Bobo. Non! il n’a ni les comp?tences, ni les capacit?s, ni l’intelligence, ni la volont? de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page