Les femmes de l’ADF/RDA se penchent sur leur implication politique

768 0

La problématique de la participation politique des femmes était au cœur des réflexions du 2e forum national des femmes libérales de l’Alliance pour la Démocratie et la Fédération- Rassemblement démocratique africain (ADF-RDA) tenu le 14 juin dernier à Ouagadougou. Venues des 45 provinces du Burkina, les femmes ont saisi l’occasion pour faire l’état des lieux de leur implication en politique et de faire des recommandations.

La femme participe faiblement à la politique, selon Abdou Karim Saidou, consultant du centre pour la gouvernance démocratique (CGD) qui a donné une communication lors du 2e forum des femmes libérales de l’ADF/RDA ce 14 juin à Ouagadougou. Selon la présidente des femmes, Madeleine Nana, cette faiblesse résulte essentiellement des pesanteurs socio-culturelles. «C’est surtout les pesanteurs socio-culturelles qui font que les femmes ne peuvent pas lutter pour se placer», a t- elle affirmé.

En termes de pesanteurs, il s’agit des taches domestiques auxquelles certaines sociétés africaines réduisent les femmes. Des perceptions négatives entourent celles qui s’engagent en politique. Elles seraient perçues comme étant frivoles et autoritaires au foyer, selon le rapport des travaux. Madeleine Nana a également relevé la pauvreté, l’analphabétisme et le positionnement sur les listes électorales. Pour cela, les femmes ont soumis des recommandations à Me Gilbert Noel Ouédraogo, président du Parti.

Madeleine Nana, présidente des femmes libérales de l'ADF RDA ( Ph. B24)
Madeleine Nana, présidente des femmes libérales de l’ADF RDA ( Ph. B24)

«Nous avons fait des recommandations pour  qu’on puisse mieux positionner les femmes (NDLR: sur les listes électorales), qu’elles soient alphabétisées, pour avoir le niveau et pouvoir se présenter ( NDLR: aux élections prochaines)», a ajouté Madeleine Nana. Pour elle, il faut des femmes capables de remporter les élections.

En préparation des batailles électorales prochaines à gagner, la formation continue en leadership, la mise en place et le financement annuel d’un programme d’activités opérationnel au profit des femmes et des jeunes filles du parti, l’initiation au recrutement et à la fidélisation des militantes sont les vœux qu’elles ont formulé. Me Gilbert Noël Ouédraogo à qui elles ont réitéré leur soutien pour les présidentielles de 2015, s’est dit satisfait des travaux du forum.

«Les conclusions auxquelles elles sont parvenues permettront à notre parti de mobiliser d’avantage» a t-il affirmé. Quant à sa candidature, il dit en laisser la décision au Congrès du parti. Toutefois, Madeleine Nana a reconnu que les différentes recommandations ne connaitrons une issue favorable, que si les femmes font preuve d’engagement, de solidarité, et de détermination dans leur combat politique. En attendant, les participantes au forum ont pour mission de relayer les résultats des travaux auprès des autres femmes.

Mouniratou LOUGUE
Pour Burkina 24


Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Mesdames vous ?tes les racines et le tronc de l?humanit?, vous deviez comme dans d?autres pays ?tre majoritaires dans l??chiquier politique de notre pays. Thomas Sankara avait pens? ? vous, et voulait faire ce qui est mieux pour vous dans la politique Burkinab?, il prenait la femme a son ?gaux, mais le destin a voulu autrement. Je souhaite de tout mon c?ur qu?il y est une alternance pacifique dans notre pays et la jeunesse qui formera une ?quipe d?intellectuels et compr?hensifs avec un repr?sentant intelligent et sociale qui pensera ? nos m?res, nos tantes, nos s?urs, qui sont le poumon du d?veloppement de notre pays. Surtout ne soyez pas les Nestorines, les Juliettes, les Simones, et autres, qui dans un parti politique soutiennent un individu avec son lit bien bourr? et avec charme pour avoir un poste a gosier pleine : pourtant soutenir un parti ne veut pas dire soutenir un seul individu, mais les actions concr?tes et les bonnes actions que ce m?me pouvoir entreprend par l?interm?diaire de son repr?sentant. Dans une crise d?un pays voisin j??crivais pareil message dans un forum a la premi?re dame de ce pays qui se prenait pour un dure et soutenait celui qui repr?sentait par truchement le pays : aujourd?hui elle se retrouve dans une prison dor? pour lire que la bible, son peuple la l?ch?. Bon vent mesdames que vos intelligences vous guide.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *