Coupe du monde : 4 buts à polémique que la technologie aurait pu résoudre

609 2

La première équipe à bénéficier de la nouvelle technologie utilisant une caméra sur la ligne de but est L’équipe de France de football. Une première dans l’histoire d’une Coupe du Monde et une chance dont n’ont pas bénéficié bien d’équipes avant elle. Retour sur quatre buts à polémique dans l’histoire de la Coupe du monde.

Il y a 48 ans, en finale du Mondial 1966 : Les Anglais affrontent les Allemands à Wembley. Un but avait été accordé à l’Angleterre à la suite d’une lourde frappe de Geoffrey Hurst qui envoie le ballon s’écraser sur la barre avant de rebondir et sortir dans la surface.

A l’époque, aucun ralenti ni aucune image vidéo n’a pu prouver la validité du but. Il est considéré comme le but le plus contesté de l’histoire du football. En effet, c’est le but qui a changé la physionomie de la finale et a permis à l’Angleterre d’obtenir sa seule Coupe du monde.

En huitième de finale Allemagne – Angleterre à la Coupe du monde 2010 :  A Bloemfontein, Afrique du Sud. Le sort a tourné en fin de première mi-temps, comme l’Allemagne qui menait 2-1. Mais sur un tir de Franck Lampard, le ballon touche la transversale puis rebondit au sol avant de retoucher la barre et d’être captée par le gardien.

Lampard est déjà en train de célébrer mais l’arbitre, après avoir consulté son assistant, laisse le jeu se poursuivre. Sur le ralenti, on peut voir que la balle franchissait nettement la ligne de but.

Phase de groupes de la Coupe du monde 1986 : On joue la 53e minute entre l’Espagne et le Brésil qui sont toujours à égalité 0-0. Victor frappe un corner rentrant, le ballon est dégagé par une tête brésilienne, mais revient sur un joueur espagnol, à l’entrée de la surface.

L’Espagnol enchaîne avec une superbe volée qui frappe la transversale, rebondit derrière la ligne et ressort. L’arbitre australien de la rencontre refuse de valider le but. Mais il a tort. Au ralenti, on voit clairement que la frappe retombe bien derrière la ligne. Neuf minutes plus tard,  le Brésil marque le seul but du match et l’Espagne s’incline.

Phase de groupes de la Coupe du monde 2006 : La France est opposée à la Corée du sud. A la 31e, un corner de Zidane trouve la tête de Vieira au premier poteau. Le gardien coréen, repousse le ballon comme il peut et finit en corner.

Personne ne proteste auprès de l’arbitre mais les Français auraient dû. Au ralenti, on voit que le gardien coréen était dans son but quand il boxe la tête du Français. Le but aurait donc dû être validé. A la fin du match la France est tenu en échec (1-1).

Rassemblés par Stéphane S. OUEDRAOGO (Stagiaire)
Burkina24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. la meilleur fa?on de couper court a cette histoire c'est de changer le type de Goal. Mettre derri?re la ligne de but un capteur qui au touch? du ballon fait allumer le filet.h?h?h

  2. Personnellement je suis r?serv? par rapport ? l’avenir de cette technologie. Le foot est plus int?ressant quand la technologie ne s’en m?le pas et il ne faudra pas arriv? ? un syst?me sans faille, parce que les failles, c’est ?a aussi le jeu.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *