Premier congrès de l’UPC : Dénis NIKIEMA élu vice-président du parti

630 0

Le président de l’union pour le progrès et le changement (UPC), Zéphirin DIABRE, a déclaré clos les travaux portant sur le premier congrès ordinaire du parti, ce dimanche 22 juin 2014, à la Maison du Peuple de Ouagadougou. Après trois jours de concertations entre militants du « parti du lion », Zéphirin D. a annoncé des réaménagements au sein de l’UPC notamment la révision du statut général, la nomination des membres du Bureau politique national et l’exclusion totale de quatre militants de l’UPC.

Les militants de l’union pour le progrès et le changement (UPC) venus de toutes les provinces et communes du Burkina Faso se sont rencontrés les 21 et 22 juin 2014 à Ouagadougou. Un rassemblement de trois jours, reparti en quatre ateliers, a permis de mettre en place les nouveaux membres du bureau politique national (BPN) et du secrétariat exécutif national (SEN) de l’UPC.

Il est ressorti, le dimanche 22 juin 2014 lors de la cérémonie de clôture de ce premier congrès du parti que Dénis NIKIEMA est élu vice-président de l’UPC. Selon ce dernier, « le Burkina Faso a besoin d’un Etat qui assure la pleine sécurité des citoyens, l’égalité des chances et qui corrige les inégalités pour un meilleur développement durable ».

Le président de l’UPC, Zéphirin DIABRE (© Burkina24)
Le président de l’UPC, Zéphirin DIABRE (© Burkina24)

Réélu pour son deuxième mandat à la tête de l’UPC, mais qui d’après les militants persuadés, « serait président du Faso en 2015 », Zéphirin DIABRE a annoncé une révision du statut et règlement intérieur du « parti du lion ». En outre, à l’issue des échanges inter-militants, ce parti a mis en place l’Union nationale des femmes UPC avec pour présidente, Jacqueline KONATE.

Par ailleurs, Zéphirin DIABRE a indiqué que quatre militants de la province du Kadiogo, reconnus coupables d’actes défaillants et violations de principes du parti, ont été exclus de l’UPC. Il a aussi signalé que le « 29 septembre est retenu comme la journée de la mémoire et du souvenir en hommage à leur défunt frère Lassané SALOUKOU, militant de première heure de l’UPC  ».

Le président de l’UPC a pas manqué de dire que le meeting du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), tenu le samedi 21 juin au stade du 4 aout, est plutôt « un concert, sinon y a pas moyen pour le CDP de mobiliser autant de monde ».

Noufou KINDO

Burkina 24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *