Médicaments de la rue : 30 milliards de CFA de perte pour l’économie ivoirienne

1120 2

La vente des médicaments de la rue ou médicament contrefaits en Côte d’Ivoire engendre un manque à gagner de 30 milliards de francs CFA pour l’économie ivoirienne selon le ministre de la Santé et la lutte contre le sida, Raymonde Goudou Coffie.  

L’information a été révélée lors de l’installation le vendredi 27 juin 2014 des membres du comité interministériel de lutte contre le trafic illicite et la contrefaçon de médicaments.

Ce commerce présent dans beaucoup de pays africains, serait alimenté par plusieurs réseaux à travers l’importation frauduleuse, le détournement de médicaments destinés aux officines privées et aux formations sanitaires du public, le cambriolage et vol de pharmacies ou de magasins sous douane, le détournement d’échantillons médicaux et de dons.

Acteurs clés de ce commerce, les femmes représentent 92% des personnes engagées dans cette activité illicite dont les conséquences sont entre autres la morbidité, la mortalité et l’apparition de phénomènes de chimiorésistance de certaines pathologies et de leur aggravation.

Au regard de l’importance de ces conséquences sur la santé humaine et sur l’économie, des mesures ont été prises dans la perspective de contrecarrer le phénomène ; le démantèlement des étals de médicaments contrefaits ainsi les réseaux sur le territoire ivoirien.

Boureima LANKOANDE 
Burkina 24

Source : abidjan.net



Article similaire

There are 2 comments

  1. Salut! En fait quand on lance, il faut attendre le chargement total (plusieurs photos optionnelles dont la photo de l'article s'afficheront) avant de valider le partage. Alors, ce n'est pas la photo de l'article qui s'affiche, il faut la choisir parmi les autres.

  2. Pourquoi une image autre que celle de l'article s'affiche ? chaque fois qu'on partage vos articles en ligne ? Pour cet article, c'est une photo du Pr?sident du Faso qui appara?t, rien a avoir avec les m?dicaments de la rue. C'est g?nant. Veuillez r?soudre ce probl?me ! A moins que ?a ne soit ainsi voulu !

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *