Politique au Burkina : L’ombre de Gérard Kango Ouédraogo

4119 0

Cette semaine a été sans conteste marquée par le décès de Gérard Kango Ouédraogo, président d’honneur à vie de l’ADF/RDA, l’une des forces politiques majeures du Burkina. Si sa disparition n’a pas fait taire les tensions sur le plan politique (l’opposition a tenu son meeting anti-référendum à Dori), elle  a fait voir un visage encourageant de la classe politique burkinabè.

Au lendemain de l’annonce officielle du décès du chef de Soubo, les acteurs politiques burkinabè ont montré que l’une des valeurs chères au Burkina n’a pas encore disparu : le respect dû à la mort.

Hommes politiques, tant du pouvoir que de l’opposition, adversaires ou amis de l’ADF/RDA, ont exprimé leurs condoléances à la famille éplorée. Le Président du Faso s’est déplacé à Nemnin pour présenter ses derniers hommages au défunt, suivi par les membres du gouvernement et les présidents d’institutions.

Une marque de respect expliquée par le protocole, le rang et l’œuvre politique du disparu. Certains observateurs ajouteront que ces gestes ne sont pas dénués de calculs politiques. Argument qui peut ne pas manquer de pertinence.  Mais il est bien de ne pas perdre de vue aussi le message de tolérance républicaine que véhicule ce comportement.

 La classe politique a, à plusieurs reprises, donné cette agréable impression. De nombreux observateurs ont félicité la célébration de la fête de l’indépendance à Dori, un fief tenu par l’opposition, en décembre 2013.

En novembre de la même année, le Chef de l’Etat a reçu les leaders de l’opposition au palais présidentiel de Kossyam. Les partis de l’opposition tout comme ceux du pouvoir sont invités aux activités organisées par l’un ou l’autre camp.

Ce sont cette tolérance de l’autre et ce respect de l’adversaire qu’il faudra sans cesse magnifier dans le difficile virage qu’amorce le Burkina.

On ne cessera pas de le répéter. De la sagacité, du sens de l’intérêt de la nation burkinabè et de la hauteur des hommes et femmes politiques burkinabè déprendra l’avenir de ce pays. Sauront-ils se montrer à la hauteur ?

La Rédaction



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. blaise l'opportuniste vient de se manifester.pourquoi a t-il "enjamb? " le corps du president Saye ZERBO pour aller recevoir un prix du black caucus aux USA? Le FASO a besoin de mieux comme dirigeant.et je m'attendais ? une reaction de gendre de la part de paramanga.h?las! il nous a servi un de ces z?les le 21 Juin au stade du 4 ao?t.LA LUTTE POUR LA DIGNITE DU FASO CONTINUE:LIBERONS-LE DE CETTE IGNOMINIE ET SERVITUDE

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *