Coup de gueule : “Les crachats en pleine circulation, vraiment !”

714 8

Ce lecteur se dit exaspéré par certains usagers indélicats qui ne se gênent pas pour expulser des crachats en pleine circulation.

Certaines personnes aiment à cracher en pleine circulation, indisposant ainsi leurs voisins. Ce coup de gueule leur est destiné.

 Nous espérons leur donner ainsi des astuces pour abandonner, si non, réduire cette pratique qui ternit l’image de leurs auteurs et suscite de l’antipathie à leur égard.

Aventurez-vous dans les artères de la ville de Ouagadougou à partir de l’après-midi et vous avez toutes les chances de recevoir de la salive en pleine figure.

En fait, les crachats sont devenus comme une mode, surtout en ces temps de carême. C’est comme si le jeûne interdisait aux fidèles d’avaler leur salive.

Et si seulement on ne se contentait que de cracher. Malheureusement, non seulement, on crache sans utiliser de mouchoir, mais on ne se soucie pas de la destination de ce liquide visqueux qui, guidé par le vent résultant de l’excès de vitesse, jaillit en plein visage de ses voisins de circulation.

Reconnaissons néanmoins que ce n’est pas seulement les jeuneurs qui crachent de la sorte. Pourtant, il existe plusieurs manières de « se mettre à l’aise » sans indisposer ses voisins en circulation.

On peut par exemple se brosser fréquemment pour éviter d’amasser sa salive dans la bouche.

Les mouchoirs peuvent être d’une bonne compagnie également. Ils permettent de cracher avec « class ». Les récalcitrants à ces deux règles d’hygiènes peuvent tout simplement garer sur le bas-côté de la route, et se libérer sans remplir les usagers de la route de dégoût. Merci pour votre compréhension.

Un usager de la circulation exaspéré

 



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

Il y a 8 commentaires

  1. BIEN DIT MON TYPE. J'AI ?T? VICTIME DE CA A BOBO. LE CRACHAT M'A TOUCHE LA BOUCHE ET QUAND J'AI VOULU FAIRE LES REPROCHES A LA PERSONNE QUI M'A FAIT CA, ELLE A ?T? IMPOLIE AVEC MOI EN ME DISANT QUE LA ROUTE N'APPARTIENT PAS A MON P?RE ET QU'ELLE POUVAIT FAIRE CE QU'ELLE VEUT SUR LA ROUTE.

  2. Solution: organiser une campagne anti-crachats; si vous n’en connaissez pas les mani?res, prenez le?ons avec les Chinois; coop?ration oblige!

  3. un bon article pour ?duqu? mais malheureusement cet article n’a pas de destinataire car c’eux la qui crachent en circulation ne savent pas lire ni utilis? l’internet.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *