Aide au développement: L’Afrique subsaharienne perd chaque année près de 60 milliards de dollars

556 0

Un rapport publié le 15 juillet dernier fait ressortir une grande perte dans ce qui est donné à voir comme aide à l’Afrique. Une perte évaluée à près de 60 milliards de dollars et qui résulte de la différence entre l’aide que l’Afrique subsaharienne reçoit et ce qu’elle perd dans ses relations avec les pays riches.

13 ONG africaines et britanniques et l’Afrique subsaharienne ont publié un nouveau rapport sur l’aide au développement dans lequel elles révèlent que l’Afrique subsaharienne perd chaque année 58 milliards de dollars dans le cadre de ses relations avec les pays riches et les multinationales.

Selon ce rapport intitulé “Honest accounts ? The true story of Africa’s billion dollar losses” (Comptes honnêtes : la vraie histoire de milliards de dollars perdus par l’Afrique ), chaque année 134 milliards de dollars entrent en Afrique sous diverses formes, notamment sous forme de prêts, d’investissements étrangers et d’aide publique au développement, d’envois de fonds des migrants, et 192 milliards en sortent. Ce qui fait une perte pour d’environ 58 milliards pour l’Afrique. Le rapport estime à 580 milliards de dollars ce que pourrait perdre l’Afrique au cours des dix prochaines années.

Pour les flux sortants, le rapport a pris en compte notamment les flux financiers illicites, des remboursements de la dette, la fuite des cerveaux, les coûts injustes de l’adaptation au changement climatique, la pêche illégale, le pillage des ressources forestières.

Les auteurs du rapport, parmi lesquels figurent des organisations comme Health Poverty Action, World Development Movement, African Forum and Network on Debt and Development, Friends of the Earth Africa, Tax Justice Network, font campagne pour des comptes plus honnêtes dans les relations financières entre l’Afrique et le monde. Ils estiment que « les notions d’aide et de charité permettent en réalité aux gouvernements des pays riches et aux multinationales à continuer à piller l’Afrique derrière un faux voile de générosité ».

 Justin Yarga
Burkina 24

 



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. C’est tant mieux ainsi, nous pourrons arr?ter de mendier et v?ritablement exploiter nos capacit?s pour nous d?velopper. Commen?ons aussi par stopper les vols et les d?tournements de fonds

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *