Crash du vol d’air Algérie : « L’avion s’est éparpillé en mille morceaux »

869 23

Le premier ministre Luc Adolphe Tiao est venu s’adresser aux familles des passagers du vol AH 5017 d’Air Algérie ce vendredi matin à l’aéroport de Ouagadougou. Il sortait d’une réunion avec le comité de crise mis en place après la disparition de l’avion, où ils ont pu voir les premières images des débris rapportées par l’armée burkinabè partie en reconnaissance hier soir.

Quelques minutes ont suffi à Luc Adolphe Tiao pour annoncer la triste nouvelle aux parents et amis des passagers de l’avion d’Air Algérie disparu ce jeudi après son décollage de Ouagadougou. Vu la gravité de l’instant, le premier ministre a semblé vouloir éviter de tergiverser, en allant droit au but.

Voici ses propos : « Notre armée de l’air a pu repérer l’épave de l’avion. Nous avons visionné les images rapportées, et j’ai le très profond regret de vous annoncer que l’avion s’est écrasé et s’est éparpillé en mille morceaux. Il n’y a donc pas à ce stade de possibilité de dire qu’il y a un survivant. Nous ne sommes même pas certains que nous pourrions reconstituer les corps tellement les morceaux sont émiettées. C’est vraiment triste et à cet instant je voudrais, au nom du chef de l’Etat du Burkina Faso, partager votre douleur, présenter à toutes les familles éplorées nos condoléances les plus sincères. »

Une nouvelle terrible qui a arraché des cris de douleur à de nombreuses personnes présentes dans la salle à ce moment. C’est l’anéantissement de tout espoir de retrouver un proche vivant, et aussi le doute de pouvoir revoir ne serait-ce que leur dépouille… Plus dur encore, des familles entières se trouvaient dans cet avion et des gens ont perdu plusieurs personnes en même temps.

Le premier ministre Luc Adolphe Tiao présentant ses condoléances aux proches des disparus ©Burkina24
Le premier ministre Luc Adolphe Tiao présentant ses condoléances aux proches des disparus ©Burkina24

Luc Adolphe Tiao a ensuite annoncé que le chef de l’Etat, Blaise Compaoré, se rendra sur les lieux de l’accident avec son homologue malien et des autorités françaises. Puis il a assuré que le gouvernement est à la disposition des familles pour les informer et les soutenir psychologiquement dans l’épreuve : « Tout sera mis en place pour voir ce qui peut être fait, ce qui peut être récupéré. »

Le premier ministre était accompagné de quelques membres du Gouvernement et de l’armée Burkinabè, de l’Ambassadeur de France au Burkina Faso et de la Secrétaire d’Etat chargée des Français de l’Etranger. Cette dernière est venue signifier le soutien et les condoléances du gouvernement et du peuple français, qui a été lui aussi très durement touché par cette catastrophe. « Le gouvernement français met, aux côtés des gouvernements maliens et burkinabè, tout en œuvre pour que l’enquête et les mesures puissent être prises pour identifier les corps et faire en sorte que vous puissiez faire votre deuil », a-t-elle dit.

En rappel, 118 personnes dont 28 burkinabè et 52 français ont péri dans ce crash, survenu dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 juillet, alors que le vol AH 5017 d’Air Algérie tentait d’aller à Alger après avoir quitté Ouagadougou.



Article similaire

There are 23 comments

  1. l’avion “s’est ?parpill? en mille morceaux”. “Nous ne sommes m?me pas certains que nous puissions reconstituer les corps tellement les morceaux sont ?miett?s”,
    QUEL MESSAGE HONTEUX AUX PARENTS DES VICTIMES DE LA PART D’UN PREMIER MINISTRE

  2. Pourquoi Demi Dieu ne sort pas lui m?me pour s’adresser au peuple qui l’aime tant ! Pourquoi met- il des sous fifres dont personne ne connait pourquoi ils sont ? ce poste de premier ministre. Hollande a pris le devant dans toute la communication de cet accident et nous on nous envoie des bricoleurs de la politique pour se moquer du malheur des autres. Le gouvernement doit savoir qu’il est la pour servir les burkinab? et non pour nous mystifier. Le langage ordurier du premier ministre ne sied pas au sort des victimes. Ce n’est pas de la communication qu’il a fait non plus mais de la provocation pure et simple . Il faut respecter le peuple burkinab? car un peuple frustr? est plus qu?une bombe ? Larll

  3. Les propos du premier ministre m’ont terriblement ecoeurr?. Il aurait pu trouver une maniere moins accablante.?’aurait ete un de ses proches dans cette tragedie, il comprendrait ce Que .ca fait d’entendre de propos si crus En Ces penibles moments.

  4. Le gourou il a dit ce qui s'est pass?.c n? pas le moment de faire de tel comentaire nou on pleur nos mort dabor.tes comentair son des details

  5. Le gourou il a dit ce qui s'est pass?.c n? pas le moment de faire de tel comentaire nou on pleur nos mort dabor.tes comentair son des details

  6. Blaise,stp le peuple Burkinab? ? plus que besoin de toi dans ces moments douloureux. Parles ? ton peuple. Dis leur quelque chose.
    Le 1 er ministre Luc n a pas ?t? ?lu par le peuple. Oh mon Dieu, en tant que communicateur,il a rat? sa sortie pour annoncer la mauvaise nouvelle.
    Blaise,pendant que le Pr?sident s investit personnellement ,toi tu te mure dans un silence qui ne dit pas sin nom. Pourquoi Blaise?
    Autant de m?pris pour ce peuple qui t a tout donn?.
    Oui,tu vas sur le lieu du crash mais avant cela,parles ? ton peuple endeuill

  7. Hien Simplice |

    Paix ? leurs ames
    Prions pour notre patrie car elle a besoin de pri?res/

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *