Montée en D1 : Un match d’appui pour départager le Canon du Sud et l’ASEC K

553 0

La Fédération Burkinabè de Football (FBF) et la Ligue Nationale de Football (LNF) ont conférence de presse le jeudi 24 juillet 2014 à Ouagadougou pour faire le bilan à une journée de la fin du Fasofoot. Mais l’affaire qui a attiré l’attention des journalistes est le litige qui oppose l’ASEC de Koudougou au Canon du Sud. Ces deux équipes qui se disputent la montée en première division devront passer par un match d’appui pour rejoindre l’élite du football burkinabè.

L’ASEC de Koudougou ne monte plus en première division. C’est ce qu’a décidé la commission d’appel de la Fédération Burkinabè de Football (FBF). Lors des matchs de la 22ème journée du Fasofoot, ces deux équipes étaient en lutte pour la montée en D1.

Elles devaient s’imposer à tout prix pour rejoindre l’élite du Football burkinabè mais aussi en marquant beaucoup de buts. Ce que les deux formations ont fait. L’ASEC de Koudougou a battu le Club Football de Ouagadougou (CFO) sur la marque de 5 à 1 tandis que le Canon du Sud a étrillé le Sanmatenga Football Club par 6 à 1.

Avec ces scores, c’est le Canon du Sud qui accède à l’élite pour avoir inscrit plus de buts que l’ASECK. Mais la Ligue Nationale de Football (LNF) a décidé d’annuler le match et de retirer un point à chacune des quatre formations concernées. Avec ces sanctions, c’est l’ASEC de Koudougou qui passe en tête et la LNF a d’ailleurs homologué cette rencontre. Mais le Canon du Sud a fait appel.

La LNF et la FBF ont livré le verdict de cet appel : le Canon du Sud et l’ASEC K doivent s’affronter le dimanche 3 août 2014 à Ouahigouya (sur terrain neutre) pour départager les deux formations accusées de tricherie.

Selon la FBF et la LNF, l’objectif d’une telle décision qui ne figure dans aucun règlement, est d’éviter des bisbilles dans la famille du football burkinabè.

Pourtant, selon l’article 32 du règlement des compétitions sportives que la LNF a pris le soin de rappeler avant cette rencontre, les clubs coupables d’arrangement devraient rejoindre la 3ème division avec des amendes et des sanctions sportives à l’encontre des dirigeants, joueurs et entraîneurs impliqués.

Mais la LNF au moment de prendre la décision n’a pas appliqué le règlement en avançant les arguments d’apaisement du climat sportif.

Le Nalambou FC qui attendait la relégation des quatre formations concernées par ces tricheries a écrit à la FBF pour demander l’application du règlement et par la même occasion accéder en D1. Selon la LNF et la FBF, il n’en sera rien. Le match du 3 août aura lieu, même si des rumeurs annoncent que l’ASEC de Koudougou n’est pas prête à disputer une telle rencontre.



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *