Crash Air Algérie : Une information judiciaire en France écarte la piste terroriste

415 3

Une information judiciaire  pour “homicides involontaires” a été ouverte en France (qui n’excluait, au début du drame, aucune hypothèse)  dans le cadre de l’enquête sur les causes du crash de l’avion d’Air Algérie.

Cette information écarte la piste terroriste et privilégie désormais celle d’«homicides involontaires par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement »

Selon un juge français interviewé sur RFI, ces qualificatifs ne désignent personne en particulier mais peuvent  indexer tout le monde, notamment le fabricant de l’avion, celui qui en a fait l’entretien avant le décollage ou même un passager, pour peu qu’il ait contribué à mettre l’avion en danger.

La cause orageuse, de plus en plus probable

Les images radars, commentées par le Général Gilbert Diendéré, coordonnateur de la cellule de crise, penchent pour la piste de la cause orageuse. En effet, il est probable que le pilote soit revenu au centre l’orage alors qu’il pensait l’avoir déjà contourné.

« Le pilote a peut-être pensé qu’il l’avait complètement évité et a voulu revenir sur la droite afin de reprendre son itinéraire initial. Et c’est en faisant cette manœuvre, à ce niveau, que l’accident est arrivé », a-t-il expliqué, selon ses propos rapportés par RFI.

L’avion aurait ensuite brutalement décroché de l’altitude où il se trouvait pour piquer vers le sol à une vitesse vertigineuse. « Le dernier contact a eu lieu à 1h47. Le témoin nous a donné une heure approximative de 1h50, c’est-à-dire qu’il a chuté de 10 000 mètres d’altitude à zéro, en trois minutes à peu près, ce qui est vraiment très vertigineux, compte tenu de la masse de l’appareil », a ajouté le général Gilbert Diendéré.

Les experts, en France, continuent l’extraction des enregistrements des boîtes noires, afin de découvrir des indices décrivant les causes du crash.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. il est peut ?tre important que le t?moin dont il est question soit nomm? et qu'il parle publiquement au lieu qu'on rapporte ses propos !cela pourrait peut ?tre aider ? ?carter certaines pistes au regard des ?paves de l'avion qui nous laissent pantois.Puisse dieu dans son infini bont? accorder la paix des c?urs meurtris et le repos ?ternel aux disparus

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *