Action sociale : Trois employés de l’Etat appellent le ministre Zakané à l’aide

128 4

Dans la lettre ouverte qui suit, trois fonctionnaires du ministère de l’Action sociale et de la solidarité nationale plaident auprès du ministre de la Fonction publique afin qu’il intercède auprès de leur département pour la correction de leurs indemnités. 

Monsieur le Ministre,

Nous avons l’honneur de vous rendre compte par cette note de la situation que nous agents du Ministère de l’Action Sociale et de la Solidarité Nationale vivons dans la région de l’EST,  notamment ceux de la Province de la Tapoa.

En effet, nous avons envoyé deux fois nos dossiers de correction d’indemnités et les reliquats de nos salaires au niveau de la Direction Régionale du Budget de l’EST il ya plus de deux ans,mais depuis lors nous n’avons pas eu de suite.

Monsieur le Ministre,

Nous sollicitons votre intervention auprès de la Direction Régionale du Budget de l’EST afin qu’une suite favorable soit accordée à nos dossiers de correction d’indemnités et de reliquats pour que nous puissions travailler dans les conditions les meilleurs.

Veuillez agréer, monsieur le ministre,  l’expression de notre profonde gratitude.

 

Les intéressés

Gilbert BOUKOUNGO

Moniteur d’Education de Jeunes Enfants

Abdramane OUATTARA

Adjoint Social

Yacouba DOSSA

Attacher d’Education Spécialisé

 

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Il y a 4 commentaires

  1. c’est vraiment chiant cette affaire de correction d’indemnit? et de reliquat de salaire; il est temps que sa prend fin.

  2. cest vraiment chiant cette histoir d correction, tu es dans ton service entrain d mettr le turbo pour satisfair les usagers et mem fair entrer d l’argent pour l’Etat et pendan ce temps ailleurs, on pietine avc ton dossier d correction, cest tres humiliant. Il est temps q ca finisse Aaah!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre