Le MPP s’intéresse aux aspects de la modification de l’article 37, ce week-end

330 36

Ce samedi 2 août 2014 sera chargé politiquement pour le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti fondé par les récents démissionnaires du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). En plus de la deuxième session du bureau politique, le parti aborde dans un séminaire politique, la problématique du moment : la modification de l’article 37 de la Constitution burkinabè.

Ce séminaire sera principalement animé par le constitutionnaliste Pr Séni Mahamoudou Ouédraogo, qui a déjà eu l’occasion de se prononcer sur ce sujet. Ce samedi, il parlera des « aspects juridiques et politiques d’une modification de l’article 37 de la constitution ».

Une occasion donc pour le bureau politique national  du MPP de s’informer davantage sur les contours de cette question qui suscite actuellement beaucoup de débat, de passion, de marches, de meetings et de caravanes dans le paysage politique burkinabè.

Ce séminaire est d’autant plus important qu’une récente sortie du président du parti, Roch Marc Christian Kaboré, sur la télévision Africa 24, nourrit la polémique sur la possibilité juridique de modifier la clause qui limite les mandats présidentiels consécutifs à deux.

Entre le droit et l’éthique

A la question du journaliste de savoir  « quels sont les griefs qui sont portés à la modification de cet article », (après lui avoir rappelé qu’il avait à l’époque considéré l’article 37 comme étant anticonstitutionnel), l’ancien président de l’Assemblée nationale burkinabè a répondu ceci.

« Je dirai simplement ceci : au plan constitutionnel, rien ne s’oppose à la modification de l’article 37. Le second problème, c’est que je pense que nous ne sommes pas dans une question juridique. Là, nous sommes dans une question d’éthique politique, de morale et du respect d’engagements ».

Certains observateurs ont trouvé cette réponse maladroite, car, estiment-ils, en reconnaissant que l’article 37 est juridiquement modifiable, Roch Marc Christian Kaboré  ôte à l’opposition des arguments et donne au camp d’en face, des verges pour la faire fouetter.

Ils ajoutent que l’argument serti de morale, d’éthique politique et de respect d’engagements ne pèse pas lourd sur les lèvres d’un homme chez qui on a lu des « fluctuations dans les propos », pour reprendre les termes d’un mouvement de la diaspora burkinabè en France qui partage cet avis.

Même si l’opposition  n’a jamais  réfuté clairement la possibilité « juridique » de réviser cette disposition constitutionnelle, il est évident que les détracteurs de Roch Marc Christian Kaboré et du MPP, d’une manière générale, ne se priveront pas d’appuyer autant de fois que possibles sur ce « boulet »  que risque de traîner encore pendant longtemps, l’ancien Premier ministre de Blaise Compaoré.

Mais ce séminaire politique donnera l’occasion au parti d’avoir un éclairage à la fois juridique et moral sur lequel poser désormais sa défense politique, car le  canari s’étant déjà cassé sur sa tête, il ne lui reste plus qu’à boire l’eau qui s’en déverse.

Abdou ZOURE
Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 36 commentaires

  1. L'article 37 est juridiquement modifiable. Nous disons tout simplement que nous l' avons d?j? modifi? pour que BLAISE COMPAORE se pr?sente pour 2 mandats et SORTIR d'une CRISE qui voulait l?emporter et dont la paix ?tait menac?e. Profession de fois en plus avec les SAGES et la PAIX a ?t? sauv?e; et c'est ces deux mandats qu'il est en train de finir. En plus de cela s'il veut encore qu'on le modifie pour qu'il en prenne encore 10 ans ?a devient une modification pour UN INDIVIDU parce qu'aujourd'hui toutes les conditions sont r?unis pour une transition. Donc c'est en cela que le r?f?rendum pour le modifier devient une affaire personnel et non un int?r?t publique. Il faut en ce moment dire que de fa?ons ?thique la chose devrait rest? en l??tat. les gens du pouvoir pensent que nous somme dupes. Non

  2. Il ne faut pas vouloir une chose et son contraire
    Si on a opte pour la democratie il faut qu'on respecte les regles de la democratie.
    Pas question de revision de la constitution pour satisfaire un individu ou un groupe de personnes

  3. med?cin apr?s la mort Roch lui m?me sait qui est blaise .plus rien ne sera comme avant au cdp parole de roch ? salif . alors pas de panique blaise pr?pare son mot pour apel? au ref?rendum peut ?tre m?me depuis les usa. pour dire ? barak que chaque peuple a sa culture d?mocratique qu’il faut respect

  4. J'ai l'impression que des gens cherchent des poux sur un crane ras?. En voulant se service de ce qu'avance Rock Ces gens veulent dissocier l'intellectuel du Politique. C'est cela aussi l'inconv?nient d??tre souvent honn?te et sinc?re avec le journalistes. Du reste au Faso des personnes et pas des moindres ont aper?u cette possibilit? mais s'y oppose parce que tout de m?me 27 ans ce n'est pas 27 jours. Et ou mettez vous les diff?rents tripatouillages ? Certains ont besoin que l'on revienne sur du d?j? dit. A quoi cela servira t il ? Nous progressons. Rock est intellectuel honn?te. La patrie ou la mort nous vaincrons.

  5. soyons logique l’article est modifiable donc juridiquement blaise peut le faire. donc parl? d’?tique et de morale revient ? n?goci? blaise comme un dieu il va sursoir ? sa modification. c’est dire donc la question de transition pos? par le blaiso national tient bien la route car ? mon avis maintenant il faut une contreparti bref un compromis. on cr?dibilise blaise sans se rendre compte car lui aussi est burkina et s’il peut modifi? et qu’il laisse il a quoi en retour? donc la solution c’est de se r?f?r? au peuple une bonne fois qu’il soit oui ou non on le range une bonne fois intouchable . car ses des faux d?bat en france c’?tait illimit? mais il y avait alternance . en somme l’alternance est dans les mains du peuple.

  6. LE MPP est loin d’?tre un bon exemple pour nous l’article 37 sera modifi? par la voix du peuple donc il faut que les mppistes comprennent que leur parole ou leur blabla ne sera jamais un obstacle pour cette modification. A bient?t pour le r?f?rendum

  7. Si tripatouiller la constitution est l?gal, soul?vement populaire est aussi l?gal. A bon entendeur, saluta.

  8. Que ?a soit le CDP, ou le FEDAP, ou le pr?sident Blaise Compaor?, essayer de modifier l?article 37 avant l??lection pr?sidentiel de 2015 sera un tripatouillage, surtout juridiquement, le pr?sident sera tax? de manipulateur, car passer outre les prescriptions de l?article 37 ou demander un referendum risquerait le d?saveu populaire qui contiendra le pr?sidente de d?missionnera avant la fin de son mandat. L?article 37 est intouchable sans un recourt du conseil constitutionnel, l? aussi si le pr?sident essayer de manipuler son peuple, il sera lyncher par ce m?me peuple qui sait que le pr?sident, se saisir d?un conseil constitutionnel pour demander un referendum c?est se saisir lui-m?me, ou c?est le premier ministre, ou le pr?sident de l?assembl?e nationale, qui sont le miroir et le r?pondant du pouvoir Blaise Compaor?. Le pr?sident est prisonnier de sa peau de cam?l?on, et pour se lib?rer, la seule solution sera de respecter la lettre et l?esprit de l?article 37 qui l?interdisent de briguer 3 mandats pr?sidentiel cons?cutifs.

  9. Juridiquement l’art37 n’est pas modifiable. Il faut que ?a rentre et ne sorte plus dans l’oreille des cdpistes et Front alimentaire. S’ils continuent leurs b?tises, ils nous trouveront sur leur chemin.

  10. Voil? pourquoi je disais que le cdp=mpp. Les gars notez , seul UPC l’unique parti qui s’est engag? dans la lutte d’assurer notre espoir. C’est ? dire voir le changement avec notre ZEPH’2015 au pouvoir. En avant avec la lutte!!!!!!!

  11. Sur le plan juridique, la modification de l’article 37 est ill?gale. Ce sera contre la nature et la forme r?publicaine de l’?tat. Merci Mr Par

  12. SERVAL, Rock n’a jamais dit que la modification de l?art37 est d?mocratique.

    Voici ce qu’il dit : ? Je dirai simplement ceci : au plan constitutionnel, rien ne s?oppose ? la modification de l?article 37. Le second probl?me, c?est que je pense que nous ne sommes pas dans une question juridique. L?, nous sommes dans une question d??thique politique, de morale et du respect d?engagements ?.

    C’est dire que dans la constitution, il n’y a pas d’article interdisant la modif de l’art37. ?a, c’est sur le plan constitutionnel. Sur le plan juridique selon moi, c’est ill?gal car ce sera contre la forme r?publicaine de l’Etat si blaise Compaor? se repr?sente. Et sur le plan politique, c’est absurde et utopique. En somme, un gaspillage d’argent alors que le peuple souffre de mis?re

  13. Tidiane Guene, le CDP est plus tourment? que le MPP.
    Le MPP souffre peut-?tre de sa jeunesse. Mais c’est un parti cr?dible sur tous les plans.

  14. Mes fr?res CDPistes, pourquoi modifier l’article 37 pour une seule personne? Nous sommes plus de 16 millions de Burkinab? actuellement.

  15. La modification de l’article 37 est ill?gale et anticonstitutionelle. Le peulpe a d?j? dit non en 2000. Plus besoin de gaspiller des milliards pour le consulter. Injecter cette masse d’argent dans les hopitaux et les ?coles.

  16. Pour la paix au Burkina Faso, il faut le stricte respect de la Constitution. Pas de modification de l’article 37.

  17. Moi j’ai lu dans un journal proche du CDP qu’il y a fissure dans le mur du MPP alors qu’il en est rien. C’est de la calomnie tout simplement. Un mensonge comme ils savent le faire.
    MPP viva. MPP et toute l’opposition affili?e au CFOP sont une chance pour le Burkina Faso.

  18. La pol?mique sur la modification de l’art37 est presque close
    car le mpp nous confirmes que cette modification est juridiquement
    possible.
    En avant pour le referendum!!!!

  19. Attention, le MPP n’a jamais dit que l’article 37 est modifiable. Alte ? la d?sinformation. Nous ne voulons pas de tripatouillage de notre constitution.

  20. LE BURKINA NE SE LIMITE PAS AU CDP ET A SES D?MISSIONNAIRES. Le peuple est pr?t ? les cuire tous dans la m?me sauce. TOUCHER A L’ARTICLE 37 C7 INSULTER A L’EGLISE, LA MOSQU?E, . . . (coll?ge des sages)

  21. incontestablement. Roch n’a pas voulu se renier. Sauf qu’au plan constitutionnel l’article 37 n’a pas modifiable. Il faut placer cette sortie de Roch avec ses sorties ant?rieures sur la modification du m?me article au CDP. Et il n’est pas seul dans ce cas. Zeph aussi l’a dit sur RFI le jour du D?bat ? 4. Dommage. Des inexactitudes et des fautes de communications. Qu’en savent ils d’ailleurs apr?s que quasi unanimit? des juristes aient dit et demontr?s que cet article n’est pas modifiable.

  22. J’ai honte a la place des militants de ce parti!
    Le mpp est un parti qui ne m?rite plus d’un centime de confiance au yeux
    de la population,un parti dont les premiers responsables
    ne savent m?me pas ce qu?ils cherchent?
    Aujourd?hui ils disent que la couleur est noire et le lendemain
    ils disent blanche.Soyez un peu s?rieux avec vous m?mes.

  23. Toi au moins tu as reconnu la v?rit?,tu as reconnu que l’article 37 est modifiable,donc en toute d?mocratie c’est normal de vouloir la modifier et c’est a cause de ?a qu’on va la modifier.

  24. Vive le MPP et toute l’opposition vraie du CFOP. A bas les opposants g?teau du Front R?publicain ou Front alimentaire. Nous voulons l’alternance en 2015 sans linga.

  25. Petit a petit le mpp finira par comprendre que notre
    constitution peut ?tre r?vis?;
    Merci a roch pour son intervention sur africa24 qui nous fait comprendre
    que la modification de l’art37 est d?mocratique,donc toutes ces
    personnes qui disent non!sont contre la d?mocratie au Burkina Faso.

  26. Le MPP ? ?t? claire,l’article 37 est juridiquement modifiable!!!alors que vive sa modification!!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre