Virus Ebola : Le Burkina prépare la riposte

214 2

Le Burkina se prépare à réagir face à une éventuelle incursion de la maladie à virus Ebola sur son territoire. Les autorités en charge de la santé ont animé une conférence de presse, ce 4 août 2014,  pour faire le point de son plan de préparation et de riposte.

La maladie à virus Ebola  sévit depuis quelques mois en Guinée- Conakry, au Libéria,  en Sierra Leone et au Nigéria. 1 437 cas ont été enregistrés dont 788 décès. Au Burkina Faso, aucun cas de maladie à virus Ebola n’a été notifié jusqu’à nos jours, mais il n’est pas à l’abri d’une éventuelle contagion.

C’est ce qu’a affirmé Léné Sebgo, ministre burkinabè de la santé, lors d’une conférence de presse ce lundi. En raison des « mouvements » entre les différents pays de la sous-région, « le risque zéro n’existe pas », a déclaré le ministre.

Par conséquent, le Burkina doit se préparer à toute éventualité. Mais ce n’est pas pour autant que le pays est prêt à y faire face.

«  Aujourd’hui, il n’y a pas un pays qui peut dire je suis prêt à faire face, dit-il.  C’est une maladie que nous n’avons  pas l’habitude de prendre en charge, et que nous n’avons jamais d’ailleurs pris en charge.

La survenue,  c’est toujours par surprise. Nous nous organisons en nous donnant toutes les chances de faire en sorte que dès qu’il y a un cas que nous puissions prendre en charge conséquemment. »

→  Lire : Mesures à prendre pour éviter la maladie

Et cette organisation se matérialise par l’élaboration d’un plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de maladie à virus à Ebola. Les principaux domaines d’intervention de ce plan en cas d’épidémie sont  la surveillance et le laboratoire, la  prise en charge, la  communication, la  gestion des déchets et des cadavres et la coordination des activités.

Dans la pratique, le gouvernement a pris des mesures de contrôles aux frontières pour prévenir l’entrée de viande sauvage et pour identifier  tout cas suspect, la dotation de kits de matériel de protection et l’élaboration de messages relatifs aux mesures préventives, entre autres.

Le ministre a sollicité l’appui des partenaires techniques et financiers afin de faire face à une éventuelle épidémie.

Synthèse de Abdou ZOURE
Burkina 24
 
Photo : DR

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre