Burkina : Un symposium d’experts sur la question de la sécurité environnementale en Afrique de l’Ouest

365 0

USAID WA-WASH et le commandement des Etats-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) organisent du 06 au 09 août 2014 à Ouagadougou, un symposium sur l’environnement et la sécurité en Afrique de l’Ouest. Il vise à sensibiliser et faciliter l’échange d’expériences sur les différents problèmes de sécurité liés à l’environnement au Burkina Faso, au Ghana et au Niger.

United States Agency International Development –  West Africa Water Supply, Sanitation and Hygiene Program (USAID WA-WASH) a prévu au cours de cette conférence couvrir un large éventail de thématiques liées aux défis nationaux et régionaux de sécurité environnementale tels que les implications de la rareté des ressources en eau et leur gestion sur la sécurité, le rôle des parties prenantes militaires et non militaires dans la prévention des conflits et les efforts de promotion de la paix, les considérations environnementales dans les opérations de maintien de la paix, la coopération entre les militaires et les autres parties prenantes sur les questions de sécurité.

Dr. Lakhdar BOUKERROU, directeur régional du Programme USAID WA-WASH  a encouragé et invité tous les Etats concernés à plus DE détermination dans ce sens.Pour lui, « le but ultime du développement, n’est-il pas de permettre à l’individu, voire la communauté d’améliorer ses conditions de vie ? Si cela doit se faire au détriment de la préservation de l’environnement, il serait alors illusoire de croire que nous parviendrons à cet idéal», a-t-il déclaré.

Le ministère de l’environnement et du développement durable, représenté par le directeur des Eaux et Forêts, Daouda Zallé s’est satisfait de ce symposium tout en félicitant ses initiateurs pour « la clairvoyance dont ils ont fait preuve en créant ce cadre d’échanges entre acteurs militaires et non militaires pour débattre d’un sujet aussi crucial que celui de l’environnement et de la sécurité en Afrique de l’Ouest ».

Le Programme USAID WA-WASH, mis en œuvre par l’Université Internationale de Floride, est un projet d’une durée de quatre ans.

Il contribue  à l’atteinte de l’objectif du millénaire pour le développement visant à fournir un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement, améliore la résilience au changement climatique dans trois pays cibles : le Burkina Faso, le Ghana et le Niger.

Aboubakar KAMAGATE (Stagiaire)
Burkina24

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre