Mise à jour du fichier électoral : 838 688 citoyens enrôlés (chiffre provisoire)

590 0

A l’orée de l’élection présidentielle de 2015, la Commission électorale nationale (CENI) s’active à la mise à jour du fichier électoral depuis plusieurs mois. Maître Bartélémy Kéré, président de la CENI, a fait le point de l’enrôlement des citoyens vivant au Burkina et de la diaspora ce 8 août 2014, lors d’une rencontre avec les acteurs du processus électoral, suivie d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Les résultats de l’enrôlement biométrique de 2014 ont été analysés puis répartis en plusieurs catégories. Ainsi, 838 688 citoyens ont été enrôlés sur le territoire national en 2014. Ils représentent le nombre d’enrôlement avant vérification, selon Barthelemy Kéré, qui a relevé les difficultés soulevées par les doublons.

Me Bartelemy Kéré lors de la rencontre avec  les acteur les du processus electoral
Me Bartelemy Kéré lors de la rencontre avec les acteurs du processus électoral  (© Burkina 24)

 

En effet, la CENI a constaté 202 431 doublons de plusieurs sortes. 192 121 d’entre eux présentent une similitude entre l’enrôlement de 2012 et celui de 2014. Pourtant, ceux qui se sont enrôlés en 2012, ne devraient pas le refaire en 2014. La CENI en a décelé 95 324 qui se sont inscrits dans le même bureau de vote qu’en 2012, contre 96 797 dans un autre bureau. Ces cas sont considérés comme des «faux doublons» parce qu’ils sont compréhensibles.

«Généralement, ce sont les fonctionnaires qui se sont déplacés (…) ou des citoyens qui ont perdu leurs cartes», a expliqué le président de la CENI. Il a ajouté que pour les premiers, ils devront plutôt demander un transfert, et les seconds, une duplication de leur carte, au lieu de se faire enrôler à nouveau.

En ce qui concerne les «vrais doublons» provisoires, au nombre de 10 310,  il s’agit des citoyens qui se sont inscrits 2 fois au moins, en 2014. Les nouveaux majeurs, qui en 2012 étaient trop jeunes pour s’enrôler sont 129 042 à être enrôlés. Quant aux anciens majeurs qui pouvaient s’inscrire en 2012 et qui ne l’ont pas fait, et qui se sont fait enrôler en 2014, ils sont de 507 215 citoyens. Toutefois, Bartelemy Kéré s’est voulu rassurant.

«Ces chiffres ne sont pas définitifs. Ils sont en cours de traitement à la direction de l’informatique et du fichier electoral (DIF) de la CENI », a-t-il assuré. Pour ce faire, les experts procéderont à des comparaisons pour arriver avec l’ensemble des processus d’adjudication, à un nombre précis.

En plus, la CENI dispose à ce jour de 9 891 enregistrements d’électeurs sans empreintes digitales dont environ 3500 possèdent une carte d’électeur. Ces citoyens peuvent être récupérés avec des empreintes, s’ils se signalent à temps.

Pour ce qui est de la diaspora, les missions de la CENI ont visité les ambassades et consulats généraux du Burkina à l’étranger. Ces missions y ont eu pour but l’information et la sensibilisation des acteurs du processus électoral, la mise en place et la formation des démembrements de la CENI sur le processus de l’enrôlement biométrique et l’administration électorale.

Sur les 32 ambassades et 9 consulats généraux seule la Libye n’a pas reçu la visite de la mission, à cause de l’insécurité actuelle. Les ambassades d’Arabie Saoudite, du Koweït et le consulat général sont en cours d’exécution.

Me Bartelemy Kéré, president de la CENI (© Burkina 24)
Me Bartelemy Kéré, president de la CENI (© Burkina 24)

Les démembrements devant être installés au niveau des ambassades et des consulats, les difficultés ne manquent pas. Parmi elles, il y a la forte concentration et la répartition géographique des Burkinabè de l’étranger sur plusieurs ville distinctes du siège de l’ambassade.

En plus,  il y a  des Etats à forte concentration de compatriotes, sans aucune représentation à l’ambassade ou au consulat. Pour rendre flexibles certaines dispositions, la diaspora a recommandé au gouvernement la concrétisation de la révision du code électoral.

Mouniratou LOUGUE
Burkina24



Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *