Ebola : Le sérum américain envoyé au Liberia

316 6

Les Etats-Unis d’Amérique ont répondu favorablement à la demande de la présidente du Liberia. Des doses du sérum expérimental “Zmapp”,  qui a eu des effets encourageants sur deux Américains et un prêtre espagnol (ce dernier est malheureusement décédé ce mardi) infectés par le virus d’Ebola,  ont été envoyées dans le pays d’Ellen Johnson Sirleaf pour être testées sur des malades de cette terrible infection qui a fait plus de 1 000 victimes africaines, rapporte RFI.

Food and Drug Administration (FDA), l’organisme qui donne le feu vert aux différents médicaments, a donné son accord pour des essais, même si le sérum n’a pas encore été testé selon les procédures. Cette décision exceptionnelle serait due aux ravages de la maladie et à la pression du président américain Barack Obama. 

Le comité d’éthique de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a également approuvé l’emploi de ce traitement, tout en dressant des conditions pour son application.

Il ne s’agit pas d’un vaccin, mais d’un traitement qui consiste à répliquer des anticorps qui sont fabriqués naturellement par des souris infectées. Ces anticorps sont alors injectés chez l’homme et permettent à ce dernier de répondre aux attaques du virus“, explique le reporter du média.

Le sérum n’est pas encore à 100% fiable car n’ayant pas été suffisamment testé et approuvé chez l’homme. Le laboratoire qui l’a fabriqué dit n’être pas encore en mesure de le produire en grande quantité pour le moment.

Par conséquent, la prévention contre la maladie (les comportements à adopter pour l’éviter) demeure le meilleur moyen pour l’heure.

En attendant, la Guinée-bissau a fermé ses frontières ce mardi avec la Guinée-Conakry, pays atteint par la maladie.

Lire aussi : Comment éviter Ebola ? 

 

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre