Abidjan : Deux brouteurs en prison après avoir soutiré de l’argent à une entreprise française

800 2

Ces brouteurs-là ont fait fort. Avec des complicités disséminées en France et en Europe, les cybercriminels de nationalité ivoirienne ont réussi à usurper le nom d’une société française et à faire des achats en son nom, rapporte un article de RFI.

Entre 2011 et 2014, ils ont, entre autres, acheté  des appareils électroniques, de l’électroménager et du matériel médical qu’ils ont ensuite revendu en Côte d’Ivoire. Le montant de cette vaste escroquerie a été estimée à 2,4 millions d’euros (un peu plus d’un milliard de F CFA).

Arrêtés en début juillet, ils sont incarcérés à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Le phénomène des brouteurs, nom donné aux personnes qui utilisent Internet pour escroquer et soutirer de l’argent, est très répandu en Côte d’Ivoire et d’une manière générale, en Afrique.

La forme la plus connue des différents internautes est certainement le système des mails mensongers de personnes riches à l’agonie et prêtes à tout léguer au “premier héritier” venu ou du proche parent qui a urgemment besoin d’argent.

Récemment, c’est l’épidémie de la fièvre Ebola qui a inspiré certains, qui ont trouvé là une occasion de surfer sur la psychose de la maladie pour se faire de l’argent. De vrais attrape-nigauds dans lesquels il  faut prendre garde de ne pas tomber.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Article similaire

There are 2 comments

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *