Le Président de l’Assemblée nationale nigérienne au Burkina

629 12

Le Président de l’Assemblée nationale nigérienne, Hama Hamadou, serait au Burkina. Pas  en visite officielle, mais dans la clandestinité.

Il aurait fui le Niger pour le Burkina après que le bureau du parlement nigérien a levé son immunité et l’a mis à la disposition de la justice dans l’affaire du trafic de bébés nigérians.

L’information est donnée par RFI qui se base sur des sources officielles qui confirment la présence de Hama Hamadou à Ouagadougou, depuis le mercredi soir. Un responsable de l’opposition nigérienne a en effet confirmé cette information auprès de l’AFP. “C’est mieux ainsi, car nous avons des informations selon lesquelles sa vie est en danger“, ajoute l’opposant.

Au Burkina, l’information n’est pas encore officielle.  Rien n’a encore  été décidé  non plus quant à savoir si le pays accorde l’asile au président du parlement nigérien. Le Niger n’a pour le moment pas formulé  de demande d’extradition.

Hama Hamadou est suspecté d’avoir trempé dans un vaste trafic de bébés pour lequel l’une de nos compatriotes, Safia Coulibaly, a été arrêtée au Bénin. L’une des épouses du président de l’Assemblée nationale nigérienne a déjà été mise aux arrêts pour “supposition d’enfants”, de même que le ministre nigérien de l’agriculture, Abou Labo.

Pour l’opposition nigérienne, le président du Niger Mahamoudou Issoufou veut, par le biais de cette affaire, écarter Hama Hamadou de la course pour la présidentielle prochaine, parce que considéré comme son principal rival.



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 12 commentaires

  1. c’est la preuve qu’il est au moins complice de ce qu’a fait son ?pouse! ce qui est ? la fois int?ressant et triste dans cette affaire est que beaucoup de ” parents ” doivent r?pondre ? de nombreuses questions. le plus r?voltant est que ce sont les m?mes trafiquants qui se disent protecteurs des enfants devant les ONG!

  2. Il y’aura un troc dans cette histoire. Quand le pr?sident Nig?rien demandera ? son homologue Burkinab? de lui envoy? son pr?sident d’assembl?e nationale, Blaise lui demandera de laisser tomber Salif Dialo d’abord. Condition non n?gociable que l’enfant terrible de Ziniar? (homme fort du Burkina) va exiger.
    C’est bizzare, ? chaque fois quelqu’un gafe dans son pays, il court vers le Burkina pour se refugier (les Soro dans la rebellion ivoirienne, les Touareg dans r?bellion malienne, Charles Taylor, Dadis, etc. Le Burkinab? couvre-t-il des impunis?

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *