Astuces informatiques : Cinq conseils pour protéger ses données sur internet

576 0

Le bon sens commun, le chiffrement et un mot de passe fort sont les meilleures armes pour protéger ses données sur le net, à défaut de ne pas s’en retenir de les publier. Telles sont entre autres des informations recueillies auprès d’un informaticien burkinabè.

Avec le piratage des photos nues de stars américaines, le problème de la sécurité des services internet demeure un sujet d’actualité entre les prestataires de services internet, les développeurs d’applications et les utilisateurs.

« Externaliser le stockage de ses données auprès d’un service en ligne peut être très pratique, mais cela présente aussi des risques, et même de plus en plus ».

A fait noter Abdoul Karim Belem, un informaticien burkinabè, développeur d’applications web, installé à Ouagadougou, non loin du rond-point des Nations-Unies.

Aussi, estime-t-il, « un bon hacker (quelqu’un qui peut contourner la sécurité d’un système informatique) suffisamment motivé peut pirater presque tout ce qu’il veut, de nos jours ».

Pour lui, il existe cependant un certain nombre de règles de bons sens qui permettent quand même de limiter les risques. Ce sont entre autres :

« Eviter de partager tout avec n’importe qui sur le net »

Il a fait savoir que le niveau de sécurité des données est égal au niveau de sécurité mis en place par ses amis avec qui l’on partage ses données. De ce fait, il recommande de bien sélectionner les amis avec qui l’on souhaite partager en ligne ses données confidentielles.

« Evitez le cloud (terme informatique, nuage en anglais, désignant un lieu de stockage web) pour stocker des données sensibles »

Stocker ses photos sur « iCloud » (application web développée par Apple) ou « Google Drive », est très pratique selon lui, notamment pour les synchroniser et les partager avec ses amis. Mais, que d’éviter, de grâce, de mettre les clichés de ses derniers ébats sexuels.

« Utilisez un mot de passe fort »

Abdoul Karim pense qu’avec un mot de passe tel que « 0123456 », votre compte est fragile aux éventuelles combinaisons. Il conseille de choisir une suite aléatoire de chiffres et de lettres.

« Chiffrez vos données »

Si vous avez des données sensibles ou confidentielles et que vous voulez quand même les stocker sur internet, l’informaticien burkinabè propose une solution pour ceux qui maitrisent l’outil informatique : le chiffrement préalable.

C’est de crypter d’abord ses données par un logiciel tel que « TrueCrypt » avant de les envoyer vers le service de stockage en ligne. Même en cas de vol, les données restent inutilisables. Certains services en ligne, comme « SpiderOak », d’après lui, intègrent d’emblée cette procédure.

« Analysez la sécurité de votre fournisseur »

Tous les fournisseurs de services « cloud » ne sont au même niveau technologique. Certes, tous utilisent au minimum le chiffrement « HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) », recommandé tout dernièrement par Google.

Néanmoins, « l’authentification à deux étapes » doit être, d’après le développeur, un élément motivateur pour stocker ses données chez un fournisseur en ligne. Service proposé d’ailleurs par Microsoft, Twitter, Google Plus ou Apple.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *