SIMO : le salon de la séduction au mariage

663 0

Après sa première édition en 2013, le Salon International du Mariage revient cette année, avec de grandes innovations mais aussi de petites déceptions. Il aura lieu du 26 au 28 septembre prochains dans un des pavillons du SIAO. Son comité d’organisation a réuni la presse ce mardi 16 septembre pour donner les grands axes de son programme.

La deuxième édition du Salon International du Mariage (SIMO) regroupera les prestataires des métiers du mariage pendant trois jours d’affilée à Ouagadougou. Du 26 au 28 septembre, les visiteurs pourront voir une exposition-vente qui réunira tous les métiers liés au mariage : décoration, couture, coiffure, restauration…

Il est aussi prévu entre autres des conférences publiques avec des conseillers matrimoniaux, un espace maquis pour toute la durée du salon et une soirée gala pour finir l’événement en beauté. Cette édition est placée sous le thème «les inconvénients du concubinage dans la société » et devrait contribuer au développement sociaux économique selon ses organisateurs.

Une salve d’innovations

Maïga Lilyane, promotrice du SIMO. ©Burkina24
Maïga Lilyane, promotrice du SIMO. ©Burkina24

 Tout sera mis en œuvre pour promouvoir le mariage selon la promotrice Lilyane Maïga, qui rassure que le salon se tiendra bel et bien malgré la situation sanitaire qui prévaut dans la sous-région. En effet des formations seront offertes pour l’organisation de mariage, la décoration événementielle et en soins de beauté. En plus une émission de télé-réalité est en voie de production en partenariat avec Afrimov Productions, et devrait donner un million de nos francs et des bons de réduction au couple vainqueur du jeu qu’elle comporte.

Pour permettre aux parents de petits enfants de visiter le salon en toute quiétude, le comité prévoit un Espace Enfants où ils pourront les laisser à des professionnels des crèches.  Aussi, un Espace Beauté offrira des services gratuits pour se préparer à la soirée gala. Au cours de cette dernière, dénommée la « Nuit de la Séduction », des célibataires pourront se rencontrer et des couples pourront se déclarer des poèmes ou se demander en mariage par la voix de l’artiste musicien Greg (sur inscription).

Petites déceptions pour grande prudence

Pour revenir sur la situation sanitaire, avec le virus Ebola qui attire les regards du monde vers l’Afrique de l’Ouest on aurait pu penser que, comme le SITHO et le SIAO, le SIMO serait reporté à une date ultérieure. Cela aurait été un autre coup dur pour l’économie burkinabè ainsi mise à mal. Mais MP Evénementiel, structure porteuse du SIMO, a trouvé la parade.

Pour jouer la carte de la prudence, le SIMO a choisi de mettre une croix sur la participation des pays étrangers pour cette édition. Même si des partenariats avaient été tissés depuis des mois, et qu’ils tiennent à l’internationalisation du salon, les organisateurs estiment qu’il est mieux de ne pas créer des situations à risques pour les participants.

Les journalistes écoutant avec intérêt le comité d'organisation du SIMO 2014. ©Burkina24
Les journalistes écoutant avec intérêt le comité d’organisation du SIMO 2014. ©Burkina24
Stella Nana
Burkina24


Article similaire

Il y a 1 commentaire

  1. Bonsoir j’aimerais savoir vers qui se tourner si l’on veut se former en organisation de mariage au sein du salon.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *