Ouaga : Plus d’une tonne de poulets de chair interdite saisie

727 16

La Direction Générale des Services Vétérinaires, de concert avec la Ligue des consommateurs du Burkina, a procédé à la destruction de produits importés saisis dans des supermarchés et des poissonneries de la place. L’incinération de ces produits, constitués essentiellement de poulets de chair, a eu lieu ce vendredi 19 septembre 2014 à l’abattoir de Ouagadougou, sise au quartier Kossodo.

Une importante saisie de produits importés dans des grandes alimentations et poissonneries de la ville de Ouagadougou, a été présentée à la presse ce jour 19 septembre avant d’être détruite. Ces produits, dont la quantité a été estimée à plus d’une  tonne, étaient composés de poulets de chair, de la viande de perdrix, de la viande de dinde et  de deux carcasses de moutons non inspectées au préalable par les services vétérinaires.

Tout serait parti d’une rumeur sur un grand importateur de poulets de chair auprès de qui plusieurs alimentations et poissonneries de la place se ravitailleraient. C’est alors que, munie d’«un ordre de mission fait par le ministère des ressources animales et halieutiques,» la Ligue des consommateurs « a fait un tour dans les zones où il y avait un doute, et une quantité énorme de poulets de chair a été saisie », explique Pascal Zaida, secrétaire général de la Ligue des consommateurs, section du Kadiogo.

La viande prohibée a été passée par le feu (DR)
La viande prohibée a été passée au feu (DR)

La destruction des produits a eu lieu à l’abattoir de Kossodo et non au centre d’enfouissement de la mairie, qui pourtant était indiqué au préalable avec l’accord du maire de la ville. Ce refus viendrait du directeur du centre qui n’aurait pas souhaité voir la présence de la presse en ce lieu.

Au Burkina Faso, l’importation des produits animaux d’en dehors du continent africain est interdite par le rapport N° 6 du 19 février 2014 du conseil des ministres. Les textes prévoient aussi qu’aucune autorisation d’importation ne peut être délivrée pour ce qui concerne l’importation des produits animaux sans une autorisation préalable du Ministère des ressources animales et halieutiques.

« Pour les produits que nous avons confisqués, il  n’y a aucune demande, les gens ont fraudé pour faire rentrer leur produits, (…) on ne connait même pas l’origine de ces produits, c’est écrit “Brésil” dessus mais cela peut ne même pas venir du Brésil puisque c’est un emballage et on peut mettre tout ce qu’on veut dessus », atteste le Docteur Maiga Adama, directeur de la santé publique vétérinaire et de la législation au niveau du Ministère des ressources animales et halieutiques.

«Nous ne savons pas comment la douane laisse passer tous ces produits sur notre territoire », s’indigne Pascal Zaida. Cependant, les contrevenants à cette disposition n’encourent aucune peine à part les dépenses liées au transport et à la destruction des produits.

Reveline SOME
Burkina24

Article similaire

Il y a 16 commentaires

  1. C’est un acte louable et encourage car ces poulet importes sont la source de nos maladies dont les medicament sont inextants pour la guerison. Il faut plus tot encourager la production de poulets orignaux, naturels ( poules pays) pour assurer notre sante et favoriser le developpement economiques a travers l’elevage traditionnel. Que les autorites nous epargnent de ces poisons !

  2. Vous aussi mr les journalistes vous devez faire de tout votre possible pour citer les alimentations et commerces o? ces poulets ont ?t? saisis. il faut d?noncer pour prot?ger les populations.

  3. Merci pour cette phrase. Ma grand m?re de tradition kass?na tr?s philosophe et tr?s sage la disait chaque fois qu’il fallait remettre l’ordre et la paix autour d’elle. Elle est partie ? l’?ge de 104 ans en 1992. Mon p?re continue la m?me philosophie. C’est agr?able ces similitudes. Je suis moi m?me en Europe. Courage ? vous partout o? vous vous trouvez au Burkina.

  4. C’est un acte louable. Mais chez nous ? l’ouest on dit ne regarde pas l? o? tu es tomb? mais le lieu o? tu as chut?. Ces produits sont import?s. Il y’a donc disfonctionnement quelque part. N?anmoins f?licitation…

  5. Abdel kabore puisque le ministere a juge que c’est de la viande non controllee , alors il a bien fait de detruire pour ne pas mettre en risque la sante de nos pauvre citoyens .

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *