Rasmané Ouédraogo, député CDP : « Le référendum n’est pas une fin en soi pour nous »

824 24

Les deuxièmes journées parlementaires de l’année 2014 du Groupe CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) se sont déroulées du 18 au 19 septembre 2014 sous le thème de « l’exercice de la souveraineté du peuple dans un Etat démocratique ». Les députés ont pris la résolution d’inscrire leurs actions dans la légalité.

Les deuxièmes journées parlementaires du  groupe CDP ont pris fin ce 19 septembre à Kombissiri, dans la province du Bazèga. Les députés ont tiré leçon des sous-thèmes développés sous forme de communications. Il s’agit de « légitimité et légalité dans un Etat de droit » et de « constitution et évolution sociétale ».

Selon le rapporteur général de ces journées, le député Rasmané Ouédraogo, joint par Burkina 24, les communications ont permis de tirer la conclusion que  « les constitutions sont une émanation des sociétés et comme toute société évolue, les Constitutions doivent évoluer avec leur temps ».  Les élus ont également compris qu’il faut « agir dans le cadre de la légalité et de la légitimité ».

Le CDP « jouit de la légalité et de la légitimité »

Et le parti au pouvoir, selon le député Ouédraogo, jouit de ces deux atouts. « La question pour nous est de savoir qui a la légalité et qui a la légitimité à la fois (…). Le parti au pouvoir jouit de ces deux prérogatives et peut poser des actes qui ne violent pas notre loi fondamentale.», a-t-il indiqué.

En conclusion, les acteurs politiques doivent agir en démocrates et en légalistes afin de donner le bon exemple aux populations. Les députés CDP, affirme le rapporteur général, ont pris la résolution de prendre  cette direction et de rejoindre les Burkinabè pour le leur expliquer.

Pour ce qui concerne le référendum sur la limitation ou non des mandats présidentiels, Achille Tapsoba, le premier vice-président du groupe parlementaire, a donné le ton lors de l’ouverture des journées.

« Dans ce débat, notre position en tant que parti est bien connue, et sans ambiguïté. Il s’agit pour nous, et selon nous, d’en venir et de rester dans l’espace de l’exercice démocratique sans limitation des mandats présidentiels », a-t-il dit en substance.

« Les jours à venir, c’est possible qu’on constate des évolutions en matière de dialogue et de concertations politiques »

Cependant, les députés ne ferment pas la porte au dialogue. Ils l’encouragent même. Pour le député Rasmané Ouédraogo, c’est ainsi qu’il faudra comprendre l’appel lancé la semaine dernière par les députés de son groupe parlementaire.

 « (…) Nous pensons que, malgré les interprétations, les incompréhensions et toutes les observations que cet appel a suscitées, nous avons posé certainement un  acte politique majeur pour attirer l’attention des acteurs de la vie politique nationale, pour demander avec insistance aux acteurs de se parler pour qu’on arrive à une solution concertée, négociée, consensuelle », a-t-il défendu.

Pour lui, l’essentiel n’est pas d’aller au référendum, mais bien la cohésion sociale. « Le référendum n’est pas une fin en soi pour nous. L’essentiel, c’est le Burkina Faso. C’est la paix dans le pays, la cohésion sociale.

Notre acte ne vise pas à aller au référendum pour aller  au référendum. Nous voulons que les acteurs se parlent pour qu’on puisse s’accorder sur un minimum. Si les gens se parlent et n’arrivent pas à s’accorder, tous les acteurs doivent endosser chacun à son  niveau, sa part de responsabilité», dit-il.

Selon son assurance, « les jours à venir, c’est possible qu’on constate des évolutions en matière de dialogue et de concertations politiques ».  Sans doute fait-il allusion aux prochaines audiences qu’accorde, le 23 septembre, le Président du Faso à l’opposition et à la majorité. Cependant, prévient le député, si la concertation accouche d’une souris, « le référendum sera la solution ultime».

Abdou ZOURE
Burkina 24


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 24 commentaires

  1. JE NE COMPREND PAS POURQUOI DES GENS ANIMES D?AUTRES INTENTION PARLENT DE MEDIATION POUR LE BURKINA.

    LE BURKINA EST DANS QUELLE SITUATION POUR AVOIR BESOIN D?UN MEDIATEUR ? BLAISE DOIT PARTIR EN 2015 C?EST TOUT ! D?AILLEURS ALASSANE OUATTARA ET BIEN D?AUTRES N?ONT PAS FINI DE REGLER LES PROBLEMMES DE LEURS PAYS POUR VENIR S?IMPLIQUE DANS LES AFFAIRES DU BURKINA.

    DIT-ON PAS QUE BLAISE EST UN MEDIATEUR CHEVRONE ! ALORS, IL S?AURA COMME GENRE LA SITUATION DE NOTRE CHER BURKINA.

    L?OPPOSITION DOIT TRANSMETTRE LORS DE CETTE RENCONTRE AU PRESIDENT BLAISE COMPAORE LES PAROLES QUE LES CITOYENS ONT LAISSE ENTENDRE LORS DE LA FORTE MOBILISATION DE LA DERNIERE MARCHE QU?ELLE A ORGANISE.

    DE TOUT FACON 2015 SERA SANS BLAISE !

  2. Monsieur le D?put?, pourquoi vous insist? tant sur le r?f?rendum alors s’il n’est pas une fin en soi pour votre parti le CDP?

    Sachez que vous avez tent? de man?uvrer avec le SENAT et vous n’avez pas pu le mettre en place et voila que vous tent? vainement avec le r?f?rendum.

    Je pense que vous vous adressez aux analphab?tes et non aux citoyens avis?s.

  3. Tous les gens qui sont pour le r?f?rndum sont tous des gens qui ne pense que leurs pr?sents, ils ne pensent pas ? l’avenir de leurs enfants,ni l’avenir du pays c’est la politique du vendre!!! Par exemple regarder les Maires qui par la vente des percelles, des reserves s’accumul des centaines de millions et sans interp?lation, ces gens-l? ne diront jamais non au R?f?rendum. Les pieurs ? Bas!!!! Nos enfants n’auront plus de terrains au Burkina tous sera vendu dans ce r?gime!!!!

  4. Des gens qui se chatouillent pour rire. Donnez la date. Je suis de ceux la qui se sacrifieront pour liberer le B.F de ces rapaces et pr?dateurs et sauver la democratie.

  5. Ce qui m??tonne des internautes Burkinab?, surtout les pros referendum qui sont minoritaire et qui sont des fonctionnaires corrompus qui savent que le referendum sera truqu?, et que modifier l?article 37 est anticonstitutionnel, et qui ne veulent m?me pas penser ? leurs propres enfants, ni l?avenir de notre pays que nous aimons tous, que de penser le pr?sent et leur gosier, sont tous des ?go?stes comme la famille Compaor?. Heureusement que Mr. Blaise Compaor? recule en voulant rencontrer l?opposition. En tant qu?un vieux routier des sites d?information en ligne qui est en sorte le parti politique le plus populaire dans le monde, qui a pour membre le pape actuel, le charismatique, qui veut faire ce qui est bien pour ceux qui sont ?craser par des r?gimes comme celui de Mr. Blaise Compaor?, je dirai l?internaute Burkinab? Karim Ouedraogo alias, Enerique, alias, DJEDJE, alias JOJO, D8D8, de se mettre en conformit? avec tous les d?bats sur la situation nationale qui a pour but, d?avoir un dialogue franc avec tous les acteurs politique notre pays, pour aboutir ? une alternance politique apais? dans notre jeune d?mocratie dont une famille ?go?ste essaye ? tout prix de rentre une dynastie. Ce personnage d?internaute ?tait d?j? signaler par les r?seaux des sites d?information a la crise Ivoirienne : mais qui a eu tort de ses agissements, aujourd?hui devenu un agneau de la d?mocratie Ivoirienne et qui lutte pour la r?conciliation nationale en montrant qu?il a eu tort dans le pass? avec ses agissements de faut FPI, comme DJEDJE, Alias Karim JoJo Enerique D8D8. Les internautes Ivoiriens sont devenus des personnes qui s?expriment de ce qu?ils sentent dans des sujets qui tiennent la route pour l??mergence du pays, et non pour l?int?r?t d?un parti ou de son de repr?sentant comme il se sont tromp?s avec Laurent GBAGBO et son FPI.
    Rendons nous dans lebanco.net dont les internautes s?expriment a la valeur des sujet brulants, et non des sujets d?int?r?t personnel ou soutenir un individu ?go?ste qui veut bloquer l?Avenir de la jeunesse Burkinab?. Quant aux gros mots que les internautes de bonne foi qui utilisent de tems a temps pour un pr?sident qui s?ent?te avec sa dictature pour s??terniser au pouvoir, c?est normal en d?mocratie. Quant a cette rencontre tr?s importante, que le pr?sident Blaise Compaor? oubli son habit de cam?l?on et de sa complexit?, et ?tre un homme responsable pour un pays qui veut avancer dans l??mergence pour l?avenir de sa jeunesse.

  6. Le referendum ne jouit aucune legitimite dans la mesure ou son intention est d instaurer le pouvoir a vie pour l eternisation au povoir de l actuel President au pouvoir. 27ans de pouvoir sans partage. Nous faisant croire que le pere Noel vient du CDP est un marche dupes. Le Burkina Faso a besoin d une alternative, une innovation politique toute demunie de mensonges politique et le respect sacre de la Constitution fondamentale. La limitations des candidats a la Presidence, les militaires doivent rejouidrent les casernes et doivent se meler ou d etre enrolee dans la politique. Pas de nominations liees aux postes ministeriels comme recompense des services alloues au President actuel. Contre le Nepotisme. L affairisme etatique des familles de la majorite politique le CDP et ses acolytes gloutons de la chose publique.

  7. oui au referendum car le peuple est souverain et responsable de sa destin?e!je demande a tout un chacun de mettre sa main dans la patte afin que l’on sauvegarde cette paix!beaucoup ne comprenne pas jusque la ce que c’est que la d?mocratie!crions fort au referendum!!!

  8. Encore un loup qui se prend pour intelligent.Le referendum est une fin en soi pour vous.Du peuple vous n’avez que faire,votre tube digestif est votre seul soucis.Notez qu’on vous comprend,il faut que Blaise reste pour que vous existiez n’est ce pas?la coh?sion,la paix,le Burkina Faso,voila votre recital.De qui se moque t-on?Dialogue dont la conclusion doit imp?rativement ?tre votre ref?rendum tant d?sir??On attend la fameuse date,vous verrez notre r?action.Ne vous m?prenez surtout pas,vous ne nous connaissez point,nous voulons autre chose que la merde que vous avez produite depuis vos 27 ans au pouvoir,alors foutez le camp.Mer6

  9. NOTRE constitution pr?voit le referendum en cas m?sentente national!nul ne peut dire le contraire,si j’ai bonne m?moire ROCH pr?sident du MPP a reconnu la l?galit? du referendum!arr?tez de contribuer a cr?er le d?sordre!OUI au referendum!!!!

  10. Votre amateurisme de provoquer un d?bat est un arnaque au peuple mouton : Le peuple est plus m?r que vous le pensez. Un CDP d?un amateur en politique, comme Achille Tapsoba ne pourra plus duper un peuple endurci par un r?gime corrompu. Il est temps que tous les acteurs politiques, jeunes ou vieux, femmes ou hommes, se retrouvent autour d?une table pour un dialogue nationale sur une alternance politique apais? sans modification de l?article 37 qui est un arbitre internationale pour notre jeune d?mocratie.

  11. Mais pour qui se prennent-ils? La meme loi qui punit les voleurs et criminels dit que le President Blaise Compaore ne plus se presenter. Trouvez un candidat ou vous degagez en arretant de nous enerver. Blaise Compaore est le seul fils du pays ou quoi? C’est revoltant!

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *