Causes du crash d’Air Algérie : Il faut encore attendre six mois à un an

419 0

La commission d’enquête sur le crash du vol AH5017 d’Air Algérie le 24 juillet dernier au Mali, faisant 116 victimes, a livré son premier rapport d’étape ce samedi 20 septembre 2014 à Bamako au Mali. Mais ce  rapport n’a pas livré d’informations précises sur les raisons du crash. 

Nous n’infirmons pas, nous ne confirmons pas la piste terroriste. Nous sommes obligés d’attendre six (mois) à un an“, a indiqué l’un des animateurs de la conférence de presse ce samedi, cité par France 24.

 “Pour l’instant, il n’y a pas de piste privilégiée“, a ajouté Bernard Boudeille, un responsable du Bureau d’enquête et d’analyses (BEA), rapporte  l’AFP.

Les conditions météos, avancées dans les premières semaines pour expliquer le crash, n’ont pas été évoquées dans ce rapport, encore moins les conditions morales et physiques des pilotes. Il faut donc encore attendre pour être situé sur les causes du crash.

Pendant ce temps, les familles des victimes se montrent de plus en plus impatientes et exigent, non seulement de connaître les causes du drame, mais également que le corps des personnes qu’elles ont perdues soit identifié afin de pouvoir  faire convenablement leur deuil.

En rappel, l’une des boîtes noires de l’avion, contenant les enregistrements des pilotes pendant le vol, a été jugée momentanément “inexploitable, rendant difficile la reconstitution exacte des instants précédant le crash.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *