Le Président du Faso a rencontré l’opposition, la majorité et le Front républicain ce mardi

1035 122

Dans le cadre du dialogue politique national, le Président du Faso, Blaise Compaoré, reçoit en audience ce mardi 23 septembre 2014 au palais présidentiel de Kossyam, l’opposition et la majorité politique. L’atmosphère politique burkinabè est actuellement tendue par un débat sur la modification ou pas de l’article 37 portant sur la limitation  des mandats présidentiels et de l’opportunité ou non d’un référendum pour trancher le débat.  Suivez ici le déroulement des grandes articulations de ces entrevues présidentielles. 

10h

La délégation de la majorité présidentielle est arrivée au palais présidentiel. Elle est composée, entre autres, de Assimi Kouanda et Alain Yoda pour le  CDP,  de Gilbert Noël Ouédraogo et de Zacharia Tiemtoré pour l’ADF/RDA et Amadou Diemdioda Dicko de la CFD/B.

Blaise Compaoré a reçu la majorité présidentielle (© Burkina 24)
Blaise Compaoré a reçu la majorité présidentielle (© Burkina 24)

La délégation a été reçue par Blaise Compaoré. L’entrevue est prévue pour durer, en principe, environ une heure. Restez connectés pour connaître l’objet de l’entretien que livrera, en principe,  le porte-parole de la délégation à la fin de la rencontre.

10h48

La délégation du Chef de file de l’opposition politique est arrivée à Kossyam. Elle est composée du Chef de file de l’opposition, Zéphirin Diabré, et président de l’UPC, de Roch Marc Christian Kaboré, président du MPP et ancien président de l’Assemblée nationale, de Me Bénéwendé  Sankara, président de l’UNIR/PS, de Ablassé Ouédraogo, président du Faso Autrement, de Arba Diallo du PDS/Metba et François Ouédraogo du RPS.

Elle sera reçue après l’audience avec la majorité.

10h55- Assimi Kouanda : “Le Président du Faso nous a invité à prendre part à un cadre de dialogue”

L’audience avec la majorité a pris fin. Le porte-parole de la délégation, Assimi Kouanda, a indiqué que le Président du Faso a invité la majorité présidentielle à prendre part à un dialogue. “Le Président nous a invités à prendre part à un cadre de concertation, à un cadre dialogue qu’il va initier”.

Assimi Kouanda (en boubou) (© Burkina 24)
Assimi Kouanda (en boubou) (© Burkina 24)

Le cadre de dialogue va porter sur la question du référendum, du sénat et de la modification de l’article 37. C’est ce que laisse comprendre Assimi Kouanda. “Ce débat va concerner principalement les questions politiques et les questions sur lesquelles les débats se font en ce moment”, a-t-il dit.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Quelle forme et quand est-ce que débutera ce cadre ? “Nous sommes à un début de concertations et de rencontres. Le président va rencontrer les autres groupements et le cadre sera certainement la somme, la synthèse des rencontres“, a répondu le porte-parole de la délégation.

11h00

Blaise Compaoré saluant les opposants, dont Roch Marc Christian Kaboré (boubou) (© Burkina 24)
Blaise Compaoré saluant les opposants, dont Roch Marc Christian Kaboré (boubou) (© Burkina 24)

La délégation de l’opposition a été reçue par le Président du Faso.

blaise opposition 2

11h10

Le Front républicain sera également reçu après l’opposition. Ses représentants, en l’occurence Hermann Yaméogo, Maxime Kaboré et Ram Ouédraogo sont arrivés au palais présidentiel.

Herman Yaméogo, membre du Front républicain
Herman Yaméogo, membre du Front républicain
Ram Ouédraogo, membre du Front républicain
Ram Ouédraogo, membre du Front républicain

11h30 – Zéphirin Diabré : “Nous ne refusons pas le dialogue mais nous sommes fermement opposés à toute révision de la Constitution pour sauter le verrou de la limitation des mandats”

L’opposition politique a livré le contenu de l’audience avec le Chef de l’Etat. Voici ce qu’en a dit Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition : “Au cours de l’entretien, le président a proposé que s’instaure un dialogue entre la majorité et l’opposition sous son égide pour évoquer les questions touchant à la vie de la nation sans exclusive aucune.

Sur le principe, (…) l’opposition ne refuse pas de rencontrer la majorité pour un échange, d’autant plus que s’il y a des questions que l’on peut résoudre pour que  notre pays aille de l’avant, c’est une bonne occasion.

Zéphirin Diabré lors de l'entretien avec les journalistes
Zéphirin Diabré lors de l’entretien avec les journalistes

Mais c’est l’occasion pour nous aussi de dire et redire nos positions sur les points qui divisent  actuellement le pays, à savoir  la question du Sénat et de la révision de l’article 37.

La position de l’opposition est restée toujours la même : nous sommes fermement opposés à toute révision de la constitution qui ferait sauter le verrou de la limitation des mandats et nous restons toujours fermement opposés à la mise en place d’un sénat.

Nous sommes dans l’attente d’être à nouveau recontactés  pour être situés sur la date de la rencontre entre la majorité et l’opposition. Toute discussion qui peut faire avancer la démocratie ne pose pas de problème”. 

Un “changement de cap intéressant” 

L’opposition dit ne pas remettre en cause l’utilité de ce nouveau cadre de dialogue, après les nombreux autres qui sont déjà mis en  oeuvre (CCRP, médiation du président Jean-Baptiste Ouédraogo).  “Cette fois-ci, on ne nous a pas présenté un cadre préétabli. On souhaite  que dans le cadre d’un échange avec la majorité, on définisse nous-mêmes à la fois le cadre, les modalités et les limites dans lesquelles on peut aller. C’est quand même un changement de cap qui est intéressant à noter”, a expliqué Diabré.

Quant à la question du gouvernement d’union nationale, “elle n’a pas été évoquée” et “la question ne se pose même pas“, a ajouté le Chef de file de l’opposition.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

12h20

Le Président du Faso s’entretient actuellement avec la délégation du Front républicain, composée, entre autres, de Ram Ouédraogo du RDBEF, de Hermann Yaméogo de l’UNDD, Maxime Kaboré du PIB, Michel Ouédraogo et  Jocelyne Vokouma du CDP.

12h40 – Hermann Yaméogo : “Nous allons vers un dialogue des braves”

La délégation du Front républicain s’est exprimée à l’issue de l’audience avec le Chef de l’Etat. Pour Hermann Yaméogo, son porte-parole, cette offre de dialogue “est une victoire” pour le Front républicain car ce qu’il a toujours prôné.

Herman Yaméogo à la sortie d'audience
Herman Yaméogo à la sortie d’audience

Hermann Yaméogo a cependant déclaré qu’il est “antinomique” d’aller à un dialogue et “de rester camper sur ses positions“. “Je pense qu’il faut positiver“, a-t-il dit, car pour lui, “nous allons vers un dialogue des braves“.

Cliquez sur l'image pour lire la vidéo
Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

Le président de l’UNDD a enfin estimé que le début du dialogue n’allait “pas tarder” et que dans “les prochains jours”, il allait s’amorcer.

12h53

Fin du direct.

Burkina 24



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 122 commentaires

  1. Ce Dialogue l?, est un cirque de Blaise Compaor?. Il tient ? la modification de l’article 37 pour s’?terniser au pouvoir.
    Opposition vraie, attention. Blaise fait anango-plan pour modifier en douceur l’article 37.

  2. Monsieur Ka c’est justement a cause de cette comp?tence que vous avez ici noter que le peuple demande au pr?sident d??tre a la t?te de sa destin?,pourquoi aller contre le cour de l’enjeu si on est confiant avec le pr?sident Compaore,nous ?voluons dans un cycle aussi croissant que durable et les contre courant doivent ?tre vaincu pour que ce dit progr?s suit son cour. Comprenons que l?alternance doit se faire avec Blaise et la jeunesse!!!

  3. Ce qui est s?re Mr. Mr. DIABRE ne l?chera malgr? la ruse du pr?sident il va continuer avec son b?ton de p?lerin ? travers le Burkina et le monde entier en tant qu?intellectuel et ?conomiste acharn? comme ADO, pour faire comprendre ? la jeunesse Africaine de la diaspora que dans 50 ans l?Afrique sera la vrai locomotive du monde, avec ses 3 milliards d?habitants, et que c?est maintenant que commence l?alternance politique pour aboutir ? la bonne gouvernance, et non au dictateurs sanguinaires qui veulent s??terniser au pouvoir et retarder l?avancement de leur pays. Depuis fort longtemps les intellectuels jeunes ou ?g?s ont appr?hend?s la dictature du pr?sident Blaise Compaor? : c?est le moment que le Burkina retrouve la paix et son ?mergence avec une alternance politique appais

  4. En tant qu?un partisan farouche de l?alternance politique, un moteur robuste et un volant solide pour conduire le destin de notre pays dans l??mergence et dans la paix qui sera un beau h?ritage pour notre jeunesse, Je demande au pr?sident Blaise Compaor? de jouer un franc Jeu dans ce dialogue qui est l?avenir du pays que nous aimons tous. Et la question que je me pose, avant que ceux qui veulent le suivre en enfer en faisant suicid? notre pays, comme Assimi kouanda le diplomate, Alain Yoda le Fran?ais, Achille Tapsoba le commis planton du CDP, Herman Yameogo le semeur de zizanie : ??????que vous voulez-vous laisser en h?ritage a notre jeunesse qui sera une bonne conductrice de l?alternance politique de notre pays ? ????? La politique de ventre ? Le tripatouillage de nos articles de loi ? Les achats de conscience ? L?impunit? et l?injustice ? La r?pression ? Les crimes ??????
    Ce n?est pas un bon h?ritage ni un bon exemple pour l?avenir de notre pays, ni pour la jeunesse qui veulent le d?velopper pour suivre la vitesse de la nouvelle g?n?ration de d?veloppement du 21e si?cle.

    Ma deuxi?me question est de demander au peuple Burkinab?, qu?est-ce que Herman Yameogo en 27 ans dans la politique de notre pays, qu?est ce qu?il a apport? de concret ? ????Rien que de la division et de la politique de gosier qui s?appelle de la zizanie.?????

    Assimi Kouanda qu?est ce qu?il apport? comme contribution aux 6 engagements pour le d?veloppement de notre pays visible aujourd?hui ? ?????Rien que la politique de fiction sans fondement.?????
    Acille Tapsoba l?incapable et commis du parti qu?avec des id?es destructives et criminel, le sous-marin de la r?pression.
    Maxim Kabor?, et autres qui veulent suivre le pr?sident a son suicide ne sont pas une ?quipe qui peut faire avancer notre pays et ne m?rite pas d??tre ?cout? par un peuple qui veut que son pays avance dans la paix.

    Je demande au peuple Burkinab? qui a vu les r?alisations des 6 engagements de 1998 ? 2006 dont nous louons tous, quelle ?tait la bonne ?quipe derri?re un repr?sentent qui est le pr?sident Blaise Compaor? pour r?aliser ces engagements qui a d?velopper notre pays a moins de 10 ans, ce sont ceux dont la nouvelle ?quipe a politique de ventre en ont ?cart? avec cruaut? a la politique d?autruche.

    Pourquoi le silence des Dr. Bongnessan Ars?ne Ye, des personnes dont j?ai assist? ? la rectification de certaines choses pour faire avancer notre pays pourtant au c?t? du pr?sident ? Pourquoi le silence du fougueux juriste M?l?gu? Maurice Traor? le p?re de la nouvelle constitution Burkinab? ou nous avons assist? nuit et jour pour les mettre en ordre afin de prot?ger le peuple ? Le silence de Juliette Bonkongou, Pierre Tapsoba, tous ce monde qui sait que l?alternance politique est le seul moyen pour faire avancer un pays, savent que la lettre et l?esprit de l?article 37 est le seule arbitre internationale qui peut donner un carton rouge a un pr?sident du Faso qui veut duper son peuple, parole de Bognessan 1991.

    Je condamne tout ce monde qui ont fait le Burkina et son repr?sentant Blaise Compaor? et qui sont encore plus proche de lui, et fait le silence.
    Je f?licite ceux qui ont eu la chance de r?fl?chir a temps comme Rock Kabor?, Salif Diallo, Simon Compaor? et autres, qui ont pris le large pour d?fendre l?article 37 et l?alternance politique dans notre pays.

    Je remercie tous ceux qui me critiquent, on est en d?mocratie mondiale prot?g? par la CPI et la communaut? internationale. Je remercie aussi ceux qui m?envoient des messages d?encouragement dans mon Em. Je suis pour la politique de d?veloppement et l?avenir de nos enfants, et non la politique de ventre.

  5. Citoyen de Koudougou |

    Dans tout ?? il fallait qu’il invite les Herman et vous voulez que les discutions aboutissent positivement? Herman repr?sente quoi aujourd’hui pour qu’il soit invit??m?me ici ? KOUDOUGOU il est la honte de notre ville.Blaise n’est pas s?rieux.

  6. Normalement je serai le premier a f?liciter ce rencontre, mais si j?attends les premiers mots redonner ? une personne cam?l?on qui s?me toujours la zizanie parmi la majorit? pr?sidentiel comme Herman qui ne pense qu?a son gosier, ?a me rappelle le fiasco du dialogue entre le peuple et son pr?sident complexe en 1999 dont la fin a ?t? donn? ? nos sages de trancher. Ne m?en voulez-vous pas, mais il faut dire un chat un chat, car il n?y aura pas un dialogue franc et concr?te, si le poids est donner ? ce qui veulent suivre le pr?sident a modifier l?article 37 pour s??terniser au pouvoir. Ce dialogue devait ?tre un consensus pour une seule solution finale qui est maintenir la limitation du mandat pr?sidentiel. Les restes sont secondaires et n?gociables par un peuple m?ri, comme le s?nat et autres. Ne laissons pas le pr?sident Blaise Compaor? et son entourage gagner du temps et pi?tiner les positions fermes du GFOP et l?ADF/RDA de ne pas toucher la lettre et l?esprit de l?article 37 qui interdisent tout pr?sident du Faso de briquer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs qui est aussi l?arbitre internationale entre un peuple meurtri et son pr?sident pr?dateur. Si le pr?sident ?tait un digne fils d?un mossi en respectant sa parole et nos lois, nous ne serons pas ? cette stade. Et je vous le redis, le front r?publicain avec son Herman Yameogo l?homme-orchestre veut nous renvoyer dans la rue, et c?est ce qui attend le peuple Burkinab? dans les jours ? venir comme dans le pass? dont le pr?sident a failli ?tre lynch

  7. Nous saluons de vives voix cette initiative du pr?sident du Faso
    pour son engagement dans le dialogue entre les partis.Mais il faut
    que l?opposition sache que seule le referendum pourra d?partager
    le peuple actuellement.

  8. a observer le regard des membres de l’opposition on sent cette soif du pouvoir qui leur anime!mais qu’il comprenne qu’on leur laissera pas faire,ils sont tous des voleurs surtout ZEPHERIN,n’en parlons pas de ceux que le CDP a chass?!en un mot je vous demande tous de vous m?fier de ses gaz de l’opposition ils n’ont point le c?ur blanc!

  9. Ne vous inqui?tez pas!faisons confiance a Blaise qui est tr?s dou? en mati?re de la paix!en ce qui consiterais la question de la paix au Burkina Faso ne vous en fa?tes pas!force est a not? que nous sommes ?galement concern? Sur ce point de la paix!c’est nous le peuple qui est le faiseur de roi,car le peuple est plus fort que eux tous r?unis!tous ensemble disons OUI au referendum pour une consolidation de la d?mocratie

  10. Ka doucement ok,tu commences a faire chier et aussi on ne sait plus dans quel camp tu es!au d?part tu nous a fais comprendre que l’esprit de dialogue pr?coniser par le pr?sident ?tait saluable!et voila qu’aujourd’hui tu critique encore ce dialogue et tu nous fais comprendre que tu le savais!prend le peuple au s?rieux!ok?pour finir tu ne vaut pas mieux que ceux qui t’ont embauch

  11. comment ces sexag?naires vont se tenir face a notre pr?sident .mais comme il est un homme qui pense toujours a demain il ne va pas se tenir sur les mots qui ont ete prononcer dans les rues de Ouagadougou…

  12. Ernest est un v?ritable parano?aque!!Actuellement o? tout
    les burkinab? pr?nent pour le dialogue toi tu reste encore sceptique
    sur ta position?Je t’informe que ce n’est pas un coup de force comme
    tu le dis.Si apr?s 2015 le pr?sident est l? il faut aller le faire partir si tu
    peux?
    De toute les fa?ons,apr?s le dialogue il faut que le pr?sident organise le referendum!!!
    Blaise sera notre candidat en 2015 et a nous la victoire!!!

  13. SEUL un born? politique puisse affirmer que ce dialogue n’est pas fructif!et en plus il a demander a mieux discut? avec les membres de l’opposition le 25!a l’issue de se dialogue chacun pourra donner son point de vue,sinon que pour le moment c’est l’esprit du dialogue qui prime et qui est tr?s urgent!je demande a tout un chacun de manifester sa libert? en disant OUI au referendum!!!

  14. J’appr?cie l’initiative du pr?sident qui ?tait de dialoguer avec ses adversaires afin de trouver un compromis en ce qui concerne la situation nationale!a observer notre opposition est toujours fig? sur sa position d’avant de m?me que le parti majoritaire!je dirai qu’a pr?sent ils doivent laiss? le peuple trancher car il est le meilleur juge!le referendum est constitutionnel donc pas de d?bat sur la question!

  15. Esp?rons que cela n’est pas une nouvelle ruse du Blaiso pour manipuler les gens. Restons donc ? l’?coute avec une bonne dose de prudence et de vigilance.

  16. NOUS attendons maintenant qu’on nous annonce la datte du referendum!nous avions trop patient? et toujours sans suite,le peuple est souverain et libre!OUI au referendum!

  17. JE ne comprend pas les Burkinab?s,il n’est m?me pas encore 2015 et vous vous acharner sur Blaise!que voulez vous qu’il vous dise?laissez le terminer son mandat et l’on pourra se pr?occuper alors de lui!sinon que pour le moment nous sommes avec tous ceux qui sont pour le dialogue pour la paix!bien parl? Mr le pr?sident

  18. SACRE ka toujours partisan de la violence!toujours a inciter a la violence mais comme tu es cruel!au d?but j’accordais de l’importance a tes ?cris mais je viens de me rendre compte que tu n’est pas diff?rent des autres,et en plus de ?a tu es un opportuniste!disons que tu travaille au compte du CFOP,retiens bien que ouagadougou est tr?s petit!j’ai beaucoup appr?cier le comportement de Blaise qui se donne corps et ?me afin que perdure la paix au Burkina!de ce fait nous lui demandons de nous d?livrer la datte du referendum car nous sommes pr?t!

  19. On n’a pas besoin de dialoguer pour respecter une constitution. Blaise Compaor? fini ses deux mandats en novembre 2015 et se retire. C’est pas compliqu? ? comprendre.

  20. Rencontre sans fondation solide, ? cause de l?eau dans le vin qui sont Herman Yameogo et les troubles faits kabor? Maxim et la parente du pr?sident J. Vokouma. Le dialogue ne se fait pas avec le front r?publicain sans institution cet organe est l?eau dans le vin. J?attendais un d?but de dialogue entre l?opposition et la majorit? conduite par son repr?sentant Blaise Compaor?, et des invit?s comme la soci?t? civile, les Chefs Coutumiers les Chefs religieux de tout bord : Le cam?l?on de Ziniar? ne changera jamais pour planter ses fesses a mort dans le fauteuil pr?sidentiel, car c?est le m?me scenario qu?en 1998-1999 quand il avait le feu aux fesses apr?s avoir fait assassiner le Journaliste Norbert Zongo. Il a us? ce sc?nario de fausse concertation en utilisant son entourage ? se tremper dans la fournaise pour le sauver, et ? la fin il a donn? ? nos sages sa parole de quitter le pouvoir apr?s ses deux mandats. Aujourd?hui il a trahi notre conseil des sages en oubliant de respecter sa parole pour s??terniser au pouvoir. Ce rencontre s?appelle une attrape nigog. D?apr?s mon analyse c?est une peine perdu, sauf la rue pour chasser ce pouvoir corrompu, il est venu par le sang, il partira que dans le sang.

  21. Bonjour le p?re de la nation vous ete pr?sentement le seul roi de la faune pour le dialogue(avec les protagonistes) je vous tien mes f?licitations puis qu’il Ya un adage mossi qui “il faut balay? la cour pour manquer de raison aux cors pions” s’il tiennent a leur position ilse ne repr?sentent pas la totalit? de la population du Burkina qui sont de 16Millions d habitants sil disent qu’il ont la majorit? qu’on aille consult? le peuple je suis press? pour la date du fameux referendum. Mr le PF soyez digne de soit m?me pour ne pas nous faire baiss? la t?te .Si une pas de gu?re n’est pas avort? qu’on aille au front merci. Vive le CDP; VIVE BLAISE COMPOARE l’homme forte pour des institutions forte!