« Poko et Raogo » guident la santé nutritionelle des enfants

Dans le cadre de l’exécution du volet santé scolaire de son programme dénommé « Beoog Biiga », l’ONG Catholic Relief Service (CRS) a lancé un livret destiné à guider les enfants dans le choix des aliments qu’ils doivent consommer pour leur saine croissance.

Le  livret « Poko et Raogo »  a été conçu avec l’appui du Corps de la Paix Américain, notamment avec les illustrations du volontaire David Gonzalez. Ce guide met en scène sur 14 pages deux enfants, une fille Poko et un garçon Raogo, qui classent, à travers une histoire, les trois groupes d’aliments nécessaires à l’organisme et expliquent leurs importances.

Le représentant résident de CRS Burkina (à d.) et le Haut-commissaire du Sanmatenga (© DR)
Le représentant résident de CRS Burkina (à g.) et le Haut-commissaire du Sanmatenga (© DR)

Le livret est écrit dans un style qui se laisse lire et est destiné à l’éducation nutritionnelle des élèves  des cours élémentaires et moyens des écoles.

L’élaboration de ce livre s’inscrit dans l’un des volets du programme « Beoog Biiga », financé par le Département de l’agriculture des Etats-Unis (USDA).

Son objet est d’améliorer la santé et l’état nutritionnel des enfants d’âge scolaire à travers la réduction des parasitoses, des carences nutritionnelles et le renforcement des capacités des enseignants et des communautés autour des bonnes pratiques en santé, nutrition et hygiène dans les deux provinces du Burkina où le programme intervient, à savoir le Bam et le Sanmatenga.

« Notre souhait est que cette innovation majeure du programme Beoog Biiga touche toutes les populations du Bam et du Sanmatenga et arrive dans toutes les écoles du Burkina pour contribuer à la lutte contre la malnutrition »,  espère Dominique Moussa Bangré, le représentant  résidant de CRS Burkina.

« Beoog Biiga » jugé satisfaisant

Quelques résultats en bref

– Renforcement de capacités (voir) : 84 filles récupérées et réinscrites, 200 élèves, 24 enseignants et 30 écoles récompensés, 756 femmes mentors et 6 348 filles encadrées, plus 5 000 membres APE/AME formés, meilleure implication des femmes dans le maintien des filles à l’école.

– Communauté d’épargne et de crédit (voir: 30 745 parents d’élèves ont épargné 624 millions de F CFA sur une prévision de 79 millions de F CFA, avec des intérêts générés de 135 millions de F CFA.

– Projet Reflect (voir: 112 projets réalisés avec 116 millions de F CFA d’investissements de CRS pour un bénéfice pour les parents d’élèves de plus de 7 millions de F CFA dont plus de 4 millions de F CFA ont été reversés aux écoles.

– Cantine : 160 000 élèves ont bénéficié d’un repas journalier et 156 000 ont été régulièrement déparasités et supplémentés en micronutriments, entre autres.

Edité en 20 000 exemplaires, ce sont 1 912 classes d’école qui en profiteront pour un coût global de 4 millions de F CFA.

Toujours dans les mêmes perspectives, un autre livre a également été édité sur les vertus de la plante « Moringa » qui a donné son nom au document produit en français et en mooré. Il est destiné aux élèves et à la population.

Le lancement de ces livres est intervenu en marge d’un Forum régional sur la pérennisation des acquis du programme « Beoog Biiga », du 18 au 20 septembre 2014 à Kaya

Ce forum a été l’occasion de faire le bilan des trois ans du projet qui a débuté en octobre 2011.

Dominique Bangré a jugé les résultats « satisfaisants » (voir encadré). « Les résultats sont très palpables », affirme Brice Emmanuel Sawadogo, haut-commissaire de la province du Sanmatenga.

Le représentant résident a annoncé que CRS est en discussion avec son partenaire USDA pour une deuxième phase du  programme « Beoog Biiga », arrivé à échéance.

En rappel,  financé par l’USDA à hauteur de 15,8 millions de dollars, ce projet vise  « l’amélioration du maintien, de l’accès et de la qualité de l’éducation de base dans les provinces du Bam et du Sanmatenga   à travers le renforcement de la santé, de la nutrition et des capacités au niveau local ».

Abdou ZOURE
Burkina 24

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page