Nigeria: le chef de Boko Haram serait mort

414 0

L’armée nigériane a affirmé ce jeudi 25 septembre 2014 que Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram était mort. Ce n’est pas la première fois que le leader de la secte islamiste est annoncé mort.

En 2009 et tout dernièrement en juin 2013, des sources sécuritaires avaient annoncé sa mort.

Mais, le terroriste en chef de Boko Haram, avait réagi en postant une vidéo sur internet, le montrant narguant l’armée nigériane, et promettant d’autres morts.

Cette fois-ci, c’est l’armée nigériane, pour la première fois, selon le site senego.com, qui a affirmé la mort du chef de Boko Haram.

D’après le major général Olukolade, porte-parole des forces armées nigérianes, propos rapportés par lemonde.fr, « l’homme mort est celui qui se présente comme le chef du groupe d’insurgés islamiste Boko Haram : Abubakar Shekau ».

Non seulement, le porte-parole militaire nigérian a rassuré que l’homme mort est le chef des insurgés, mais surtout qu’il a été tué lors d’affrontements à Konduga, verrou de Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno.

Entre le 12 et le 17 septembre 2014, Boko Haram avait effectivement tenté de s’ouvrir à Konduga, la voie vers Maiduguri, dont la prise aurait constitué un séisme national.

Ils auraient échoué, perdu des hommes, du matériel, et vu leur offensive brisée, toujours selon la même source d’informations.

A présent, l’armée est engagée dans une contre-offensive pour reconquérir des zones sur plusieurs axes.

Il ne manquerait plus que la mort du chef, Abubakar Shekau, pour démoraliser Boko Haram et rassurer le Nigeria.

Synthèse de Noufou KINDO
Burkina24

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *