Ebola : une page Facebook créée au Sénégal afin de lutter contre l’épidémie

578 0

Le 29 août dernier, un cas d’Ebola était confirmé au Sénégal. Dès le lendemain, un groupe de jeunes bloggeurs créait la page Facebook « SenStopEbola », destinée à mener la lutte contre cette épidémie qui sévit en Afrique de l’Ouest.

Le seul et unique cas d’Ebola détecté au Sénégal a été soigné, mais le pays reste en alerte maximale selon « agenceecofin.com ».

La page Facebook, « SenStopEbola »,  créée le lendemain de la confirmation du cas d’Ebola s’est taillé une réputation.

Cette page affiche une mosaïque de fans comme l’indique la photo illustrative ci-dessus. Ce jeudi 25 septembre 2014, il y avait déjà environ 9.615 personnes qui aiment la page et 1.137 qui en parlent.

Une communication web a été organisée autour de cette page Facebook qui fait de la sensibilisation.

En effet, une communauté de Sénégalais s’est constituée pour combattre la maladie à travers la sensibilisation. « Dès le départ, on a essayé de créer une identité forte pour que ceux qui adhèrent à cette campagne puissent transmettre aussi ce message.

D’abord, dire halte à la panique, et respecter les mesures d’hygiène. A côté de l’épidémie Ebola, il y avait toute une psychose qui était une autre forme d’épidémie, qui était en train de naître.

Nous voulions mettre fin à cela et relayer la bonne information », a révélé Charles Vieira Sanches et rapporté par Radio France Internationale. Ce dernier fut à la naissance du projet, avec un autre bloggeur nommé Cheikh Fall.

D’après toujours la même source, la star internationale de la musique, Youssou Ndour, reste admirative devant le travail du réseau des blogueurs du Sénégal, avis recueillis sur la page Twitter de l’artiste.

La page aurait également reçu le soutien des rappeurs du mouvement « Y’en a marre », qui viennent de sortir une chanson intitulée « Fagaroul ci Ebola ».

Synthèse de Noufou KINDO
Burkina24


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *