CPI/Kenya: La cour exige la comparution en personne de Uhuru Kenyatta

102 0

Le président kenyan Uhuru Kenyatta, inculpé de crime contre l’humanité par la Cour pénale internationale devrait comparaitre en personne devant ses juges à la Haye, la demande d’une audience par vidéo-conférence ayant été refusée ce mardi 30 septembre.

Dans une décision publiée ce mardi les juges de la Ve Chambre de la Cour ont rejeté la demande des avocats du président kenyan. Une demande qui visait à permettre à l’actuel président kenyan d’assister à l’ouverture de son procès par vidéo conférence.

L’audience est fixée pour le 8 octobre prochain et les avocats d’Uhuru Kenyatta avaient demandé à la Cour de reporter ou de permettre à l’accusé d’y assister par vidéo-conférence. Pour cause, à la même date se tient à Kampala un sommet des Chefs d’État de l’Afrique de l’Est, une rencontre à laquelle, en tant que président de la communauté, le président kenyan doit prendre part. Mais la chambre a décidé, dans sa majorité, que les exigences de justice en l’espèce nécessitent la présence physique de l’accusé devant la Cour.

Élu président en mars 2013,  ce fils d’ancien président est accusé de crimes contre l’humanité commises en 2007. Il est tenu pour responsable des violences post électorales de 2007, qui avaient fait plus de 1500 morts et des milliers de déplacés.

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre