Le Front de résistance citoyenne propose de coupler référendum et présidentielle

364 28

Le Front de résistance citoyenne (FRC), un regroupement de 24 organisations de la société civile burkinabè, déclare être contre l’idée d’un référendum au Burkina. Sauf si cette consultation électorale est organisée “à froid” et couplée avec la prochaine élection présidentielle.

«Nous sommes pour un référendum objectif, dépassionné, à froid et qui ne profite pas aux intérêts d’un seul individu. Pour ceux qui sont pressés on peut le (le référendum) coupler aux élections présidentielles de 2015», explique Augustin Loada, membre du Front, selon ses propos rapportés par l’AIB au cours d’un point de presse.

Mais le FRC dit être déterminé à s’opposer  à toute organisation actuelle d’un référendum.  “Si le président et sa majorité persistent pour organiser le référendum dans le but de sauter la clause limitative des mandats (présidentiels), le Front de résistance citoyenne va s’opposer”, déclare Augustin Loada.

Marius IBRIGA
Luc Marius Ibriga, porte-parole du FRC (© Burkina 24)

Le Président du Faso Blaise Compaoré, face à l’opposition et la majorité qui s’opposent diamétralement sur la question du référendum et de la révision de la Constitution en son article sur la limitation des mandats présidentiels, a initié un dialogue depuis le 23 septembre 2014.

Le FRC ne remet pas en cause son bien fondé, mais « ce cadre de dialogue doit être ouvert, sincère et encadré juridiquement et politiquement », opine son porte-parole, Pr Luc Marius Ibriga.

Pour lui, ce ne doit pas être un dialogue à l’issue duquel le président du Faso doit “prendre ce qui l’arrange et laisser le reste aux autres”.

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 28 commentaires

  1. VRAIMENT INADMISSIBLE POUR TOUTE PERSONNE ( CDP, FEDAFBC, ASSOCIATIONS AFFILIEES AU CDP, LES PARTIES DE LA MOUVANCE……) QUI VEUT UNE PRESIDENCE A VIE POUR BLAISE PAR LE TROUPATOUILLAGE DE LA CONSTITUTION.

    ET SI BLAISE N’EST PLUS ON MODIFIE LA CONSTITUTION POUR REVENIR A DES MANDATS LIMITES OU ON FAIS QUOI?

    VRAIMENT SI CE N’EST UNE DECADENCE INTELLECTUELLE ET UN ESPRIT DE JE M’EN FOU DE L’AVENIR DU PAYS (BURKINA FASO) ON NE PEUT COMPRENDRE CES GENS QUI VEULENT ORGANISES UN REFERENDUM POUR MAINTENIR BALISE AU POUVOIR.

    LES BURKINABES DOIVENT SE DECIDER DU SORT DE CES GENS QUI NE PENSENT QU’A LEUR VENTRE ET NON L’AVENIR DE LEUR FRERES ET DE LEUR DESCENDENCE.

    DE TOUTE FACON LE PEUPLE INTEGRE EST PLUSQUE VIGILANT.

  2. LECTURE CLAIRE DE CE FAMEUX DIALOGUE!

    L?OPPOSITION SAIS ET DOIT SAVOIR CE QU?IL VEUT. DE TOUTE FACON LE PEUPLE LEUR SUIT ET LEUR REGARD.

    GARE DONC A LA NON VIGILANCE DE L?OPPOSITION ET A UNE QUELCONQUE TRAHISON D?AILLEURS, L?OPPOSITION SAI CE QU?IL VEUT EN S?ENGAGEANT IL FOIS DE PLUS DANS UN TEL DIALOGUE

  3. Ayez un peu le sens de l’analyse.lorsque les professeurs parlent de l’election coupl?e(pr?sidentielle et referendum)evidemment le pr?sident Blaise ne fera pas partie puisqu’il ne repond plus aux conditions.En ce moment le referendum aura un int?r?t general telle est l’opinion du FRC.

  4. Depuis 27 ans aucun dialogue avec le pr?sident Blaise Compaor? n?a jamais eu un r?sultat positif entre Opposition et pouvoir.
    Ceux qui ont eu ? un moment pu faire plier le cam?l?on, fut le groupe du R14 qui avait utilis? le peuple souverain, la jeunesse, par manifestions et avertissement pour pourrir les fesses du pr?sident complexe. On ne dialogue pas avec un dictateur qui prend son pays en otage avec sa famille, on l??carte par force comme ce fut les cas de Mobutu, Kadhafi Bokassa GBAGBO et autres. Je suis d?accord qu?il n?y a aucun ingr?dient capable de donner une solution finale ? ce dialogue orchestr?. Un dialogue digne de cet empileur ne se fait pas sans le peuple repr?senter par son conseil des sages, des chefs coutumiers, qui restent une r?f?rence importante de notre d?mocratie. Un dialogue de consensus national crucial ne se fait pas sans des t?moins de la diaspora et de la communaut? internationale. Le Burkina est sur le chemin sa crise ? l?Ivoirienne, la raison est que 99% du peuple de notre pays sens la peau du vieux cam?l?on et l?interpr?te de trahison ? venir.

  5. Ceux l? meme, on dirait ils ne sont meme pas all? ? l’?cole.Les gens avancent et vous reculez.Si vous n’avez rien ? dire il faut vous taire.Quelle est cette betise de coupler presidentielle et referendum? Nous ne sommes pas dans un amphi-theatre d?s.

  6. soyez objectifs chers professeur. si vous dites hier que l'alternance est indispensablepour d?mocratie v?ritable et qu' aujourd'hui vous souhaitez la tenue d'un referendum coupl? aux ?lections pr?sidentielles il y a donc p?ril en la demeure.Deux cas se pose: 1- si le r?sultat est majoritairement oui, on ouvre un pouvoir ? vie au successeur de son Excellence COMPAORE . 2- si le r?sultat est non la cause que vous d?fendiez hier,la d?mocratie v?ritable par l'alternance verra le jour. Mais je vous pose deux questions professeurs:1- la masse rural ne serait plus un b?tail ?lectoral avec les ?lections coupl?es? j' ose croire que votre d?cision est entach?e de subjectivit?. 2- si le referendum est coupl?e aux ?lections pr?sidentielles,qui ne pourra pas se pr?sent?? rep: le pr?sident actuel? si le oui l'emporte, qui serait p?nalis? ? le pr?sident actuel. en conclusion tout le d?bat autour de l'article 37 se r?sume seulement donc au d?part contre vents et mar?es du pr?sident actuel? je ne suis ni docteur encore moins un professeur mais il manque de logique dans vos raisonnements d'hier et d'aujourd'hui.

  7. Avant de proposer des arguments sans fondement ni int?r?t pour le peuple Burkinab?, regardez-vous devant une glace. Vous me faites piti?. Et nos lois ? Et la parole donn?e ? Je ne souhaite aucun printemps arabe ? mon pays, ni une Cote d?Ivoire de GBAGBO. Respectez l?article 37 et la paix restera la victoire de notre pays que nous aimons tous.

  8. Quelle aberration! Je suis vraiment surpris que LOADA et IBRIGA d?fendent cette position. Comment voulez vous coupler le referendum. Concr?tement comment ca va se derouler. BLAISE COMPAORE va battre campagne alors que la recevabilit? de sa candidature est en suspend. La recevabilit? precede le fond qui est l’election. C’est une aberration que de vouloir coupler. Je suis tent? de dire que ces 2 Pr ont retourn? la vestes.

  9. ?Non, Blaise Compaor? est fini. Ses acquis ? Quels acquis ? Ce sont les acquis du peuple burkinab? ; ce n?est pas Blaise Compaor? qui a fait les routes, les h?pitaux, c?est le travail et la sueur de notre peuple et nous ?tions l? comme t?moins, comme contributeurs. Seul, il n?aurait pas pu faire un km de bitume ; aucun homme burkinab? n?est indispensable ; il y a des lois et des r?gles ; peut-?tre m?me que si c??tait quelqu?un d?autre, il aurait fait 100 fois mieux que ce qui a ?t? fait, et nous disons qu?il est temps qu?il passe la main parce que nous ne sommes pas dans un royaume. M?me dans les royaumes, il y a des r?gles de d?volution du pouvoir. Quand on dit le Tenkougri, chez les Moss?s, quand tu violes ?a, tu dois t?autod?truire ; or les gens, ils violent les Tenkougri et veulent continuer ? manger, non ! Ce n?est pas normal.

  10. Referen’meeeerde !!! M?me jusqu’? la fin du monde, ce machin n’a pas de sens dans ce Burkina qui tire le diable par la queue. Pourquoi prendre nos maigres ressources foutre dans les humeurs d’un seul criminel de la republique ? Pourquoi ne pas l’affronter ? N’est-il pas vulnerable et m?me mortel lui ? De toute fa?on, si c’est les tueries que vous redoutez, m?me s’il reste au pouvoir apr?s 2015 il continuer ? tuer. Alors,…

  11. Il a trop dur? m?me et puis il se donne des raisons,mdr ce sont ses collaborateurs qui embobine la situation sinon qui est b?te,un quart d si?cle t’as rien fait si c’est pas tuer les diplaomates .mdr vive l’opposition!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre