Logements sociaux: Les conditions d’accès révisées pour tenir compte du relèvement des indemnités

1051 0

Le 4 septembre dernier, le gouvernement a adopté un décret portant relecture du décret N°2009-220/PRES/PM/MEF/MASSN/MATDS/MCPEA du 20 avril 2009 portant conditions d’accès au logement social. Au cours du point de presse du Gouvernement de ce lundi, le ministre Yacouba Barry a expliqué les raisons de la relecture des conditions d’accès aux logements sociaux et réaffirmé la vision du gouvernement à propos de Bassinko, l’un des sites de logements sociaux.

L’accès au logement social est ouvert aux ménages ayant un niveau de revenu mensuel n’excédant pas huit fois le SMIG. C’est la nouvelle condition conformément au décret portant relecture des conditions d’accès au logement social, adopté le 04 septembre 2014 dernier. Avant cette relecture, il était exigé un revenu mensuel n’excédant pas 5 fois le SMIG, soit un revenu mensuel inférieur ou égal à environ 165 000 francs CFA.

La raison de cette révision, a expliqué le Ministre Yacouba Barry, se trouve dans les dernières mesures sociales prises par le Gouvernement en faveur des travailleurs. Il s’agit précisément de l’élargissement et du relèvement des indemnités qui ont fait monter le revenu de nombreux salariés à un niveau supérieur à 5 fois le SMIG.

Bassinko

De façon générale, la construction des logements sociaux est subventionnée par l’Etat, dans le but de le rendre accessible aux personnes à revenus modestes, dans le cadre du programme de construction « 10 000 logements sociaux et économiques ». L’État subventionne le taux d’intérêt du crédit acquéreur à hauteur de 5%. Selon un bilan livré par le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, 1976 logements sociaux et économiques ont été réalisés. A la cité de Bassinko, 1019 logements ont été déjà attribués.

Sur ce site qui abritera 1500 logements, les services sociaux de base ont freiné l’occupation des lieux par les bénéficiaires. “Nous avons rencontrés quelques problèmes à Bassinko”, mais à ce jour, a déclaré le ministre Yacouba Barry, les choses évoluent dans le sens de la vision du gouvernement : faire de Bassinko une citée autonome avec tous les services sociaux de base. Et pour preuve, les travaux pour l’eau ont été réalisés à 100%, et ceux pour l’électricité à 85%.



Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *