Report du Tour du Faso 2014 : « Il n’y aura pas de plan B » selon le ministre Yacouba Ouédraogo

449 2

Le ministre des Sports et des Loisirs Yacouba Ouédraogo a animé une conférence de presse ce lundi 06 octobre 2014 au cours de laquelle il est revenu sur les raisons qui ont motivé le report du Tour Cycliste international du Faso qui devait être à sa 28ème édition. Comme déjà dit, la décision a été prise par prudence en raison du virus Ebola qui sévit dans la sous-région ouest africaine. Selon le ministre, il n’y aura pas de plan b comme réclamé par certains cyclistes burkinabè.

Le ministre Yacouba Ouédraogo a été claire avec les journalistes: l'édition 2014 n'aura pas lieu.
Le ministre Yacouba Ouédraogo a été claire avec les journalistes: l’édition 2014 n’aura pas lieu.

Tous ceux qui gardaient un espoir sur une possible organisation du Tour du Faso 2014 doivent se résoudre à l’évidence. L’édition 2014 n’aura pas lieu cette année. C’est ce qu’a confié sur un ton ferme, le ministre des sports et des loisirs Yacouba Ouédraogo devant les hommes de medias ce lundi 6 octobre 2014.

L’annonce du report de la compétition a pris tout le monde de court puisque la Fédération Burkinabè de Cyclisme (FBC) n’était représentée pendant cette rencontre que par le directeur technique national Martin Kafando.

Selon le ministre Yacouba Ouédraogo, l’épidémie d’Ebola est bien la cause du report de cette 28ème édition du Tour du Faso. Il explique donc le report par mesure de prudence. S’agit-il d’un report ou d’une annulation de l’édition 2014 ?

A cette question, Yacouba Ouédraogo est resté ferme. « Je dirai que c’est les deux parce qu’on l’a reporté à la prochaine fois. Le tour n’aura pas lieu cette année. Nous allons attendre l’année prochaine tout en souhaitant qu’on puisse vaincre Ebola. Sinon si l’année prochaine c’est le même cas, on va toujours reporter le Tour du Faso», a-t-il affirmé et d’ajouter « vous pouvez utiliser le terme que vous voulez : “reporté” ou “annulé” ».

Sus aux surfacturations !

Certains amoureux de la petite reine ont proposé l’organisation de l’édition 2014 avec uniquement des cyclistes burkinabè comme plan b. Sur cette question, le ministre s’est voulu aussi clair : il n’y aura pas d’autres options. « On ne doit pas comparer ce tour à d’autres tours de certains pays où ce sont les locaux seulement qui participent. On n’appellera pas cela Tour du Faso… Il n’y aura pas de plan b », a-t-il clamé.

Tout de même, la course de l’impossible (distance de plus 500 km en une étape) devra se tenir cette année. Pour le ministre, cette compétition donnera de la compétition aux cyclistes burkinabè.

Au cours de cette conférence de presse, Yacouba Ouédraogo a confié que des irrégularités ont été constatées dans l’organisation de ce tour sur le plan financier.

Il a laissé entendre que certains membres de l’organisation s’étaient donnés à des surfacturations. C’est pourquoi, pour la prochaine édition, un secrétariat permanent sera créé pour l’organisation de la compétition. Des enquêtes seront menées pour déterminer les responsabilités. En plus de cela, le ministère a commis des agents dans certaines commissions pour avoir un œil sur les différentes transactions.



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. As tu un probl?me? T’as rien compris car tu es une bourrique! Le CDP l’a fait pendant longtemps et ont supprim? cela ? leur niveau parce qu’ils sont dans une logique de r?partition du pouvoir. Tu sais combien a un maire comme indemnit? de fonction? En ?tant d?put? maire, il peut mieux aider sa commune car ?tant d?put?, il ne peut pas se pencher que sur la commune o? il r?side, le d?put? exer?ant un mandat national. Le citoyen.

  2. Quel est ton probl?me? T’as rien compris car tu es une bourrique! Le CDP l’a fait pendant longtemps et ont supprim? cela ? leur niveau parce qu’ils sont dans une logique de r?partition du pouvoir. Tu sais combien a un maire comme indemnit? de fonction? En ?tant d?put? maire, il peut mieux aider sa commune car ?tant d?put?, il ne peut pas se pencher que sur la commune o? il r?side, le d?put? exer?ant un mandat national. Le citoyen.

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *