Nuit de la paix : « Il n’y a jamais une action de paix de trop »

654 2

La structure Bark Pousgo Production avec l’amicale des artistes du Burkina et le Syndicat National des Artistes Musiciens (SYNAB), ont organisé une conférence de presse le 10 octobre pour annoncer un «La nuit de la paix » à Pacific Hôtel à Ouagadougou. La  première édition de cet évènement se tiendra le jeudi 27 novembre prochain dans la salle des Banquets de Ouaga 2000.

«La nuit de la paix», une initiative née de la collaboration des artistes pour contribuer à leur manière à la sauvegarde de la paix a été expliquéd en long et en large lors d’une conférence de presse donnée le 10 octobre. L’idée serait née du constat du climat sociopolitique actuel du Burkina et les artistes veulent jouer leur partition

« Le rôle de l’artiste c’est de se mettre au milieu et de conscientiser, en Côte d’Ivoire des gens ont dévié, ils ont pris position pour un camp ou un autre», explique Bamogo Théophile,  promoteur de l’évènement. L’objectif est de réunir en une nuit les représentants de la société civile, des chefs religieux et coutumiers, des responsables politiques, des artistes, les intellectuels, des leaders d’opinion autour de la promotion des valeurs de la paix.

Comme moments forts de cette soirée, des prestations de la parenté à plaisanterie, d’artistes musiciens, des témoignages de communautés étrangères qui ont connu la guerre chez elles et même des Burkinabè qui ont connu la guerre ailleurs et des remises de trophées à des personnes qui œuvrent de façon neutre pour la paix, des diffusions de messages de paix pour les galvaniser et donner envie à d’autres personnes d’aller dans ce sens.

Cependant, le promoteur précise qu’ «aucun homme politique, aucune association ayant des affinités avec un parti politique ne peut être distingués ». Il poursuit en disant que «les hommes politiques seront invités, inviter c’est peu dire, ils seront convoqués pour écouter les messages de paix et je crois qu’à la sortie de cette soirée, ça influencera beaucoup dans leur prise de décision

Un comité de sages et de personnes âgées, a la tâche de sélectionner au préalable les personnes qui œuvrent pour la paix de façon neutre et les artistes « afin d’éviter toute polémique autour d’une distinction, même un citoyen lamda peut être distingué». Rendez-vous est donc pris le 27 novembre 2014 pour la soirée gala à la salle des Banquets de Ouaga 2000.

Reveline SOME

Burkina24



Article similaire

Il y a 2 commentaires

  1. Ecoutez, faut les comprendre.si quelqu’un veut grignoter des sous il suffit de cr?er quelque et mettre le mot “PAIX” dedans,car le burkina est en guerre.Comme mn fr?re l’a dit dites ? blaise de partir 2015, c’est tout….

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *