Un financement additionnel de 52 milliards de francs CFA en vue pour le projet Bagré

778 0

En séjour à Washington, D.C aux Etats-Unis d’Amérique dans le cadre de la tenue du 08 au 12 octobre 2014 des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, le Ministre de l’économie et des finances, Monsieur Lucien Marie Noël BEMBAMBA a présidé, le jeudi 09 octobre au siège de la Banque mondiale, une rencontre d’échanges avec les partenaires techniques et financiers du pôle de croissance de Bagré.

Outre l’Ambassadeur Seydou BOUDA, le Ministre avait à ses côtés, Monsieur Ousmane DIAGANA , Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Togo, le Bénin et la Guinée. Des représentants de plusieurs autres partenaires   du projet dont ceux de la BAD et de la BID ont pris part à la rencontre.

Dans son intervention introductive aux échanges, le Ministre Lucien BEMBAMBA a saisi l’occasion pour adresser ses remerciements aux participants pour le soutien constant et la volonté toujours affirmée des institutions respectives qu’ils représentent de faire Bagrépôle, une zone économique spéciale et un modèle exemplaire de croissance, par la valorisation optimale de ses potentialités , voire un des premiers pôles de croissance de référence pour les pays africains d’ici quelques années.

Le Ministre a ensuite indiqué que la rencontre avait pour objectif de faire  aux participants le bilan de deux ans et demi de mise en œuvre du projet lancé le 05 avril 2012, de tirer les enseignements d’étape et surtout  étudier les voies et moyens de mobiliser des ressources financières additionnelles nécessaires pour boucler les besoins de financement du schéma directeur d’aménagement de la zone d’un montant de 52 milliards de francs CFA.

Sur l’aspect du bilan du projet, le Ministre BEMBAMBA, a porté à la connaissance des uns et des autres qu’à ce jour, plus de 12.000 bénéficiaires directs dont 18% de femmes  ont été touchés et qu’au moins 11.600 emplois directs ont été créés à travers la mise en exploitation de 1.500 hectares de terres aménagées.

Il ressort également de ce bilan présenté par le Ministre qu’au moins une centaine d’unités économiques non agricoles ont été créées, avec plus de 6 milliards de francs CFA d’investissements privés  et qu’en outre 108 agro-investisseurs ont été sélectionnés pour plus de 114 milliards de francs CFA d’investissements attendus sur des aménagements de 12.800 hectares.

Dans les échanges, les partenaires techniques et financiers présents que ce soit la Banque mondiale, la Banque Africaine de Développement (BAD) ou la Banque Islamique de Développement (BID)… ,tous ont salué et adressé leurs vives félicitations au Burkina Faso pour les résultats et partant les performances du projet en si peu de temps. Signe évident, de leur point de vue, que cet agropole s’inscrit parfaitement dans son objectif prioritaire d’accroissement de l’activité économique dans la zone de mise en œuvre grâce à l’apport conséquent des investissements privés , la création d’emplois et à l’augmentation de la production agricole.

Aussi, et au regard de l’impact déjà perceptible du projet et l’espoir réel qu’il a fait naître, les partenaires ont-ils marqué leur engagement à examiner favorablement la demande financement additionnel sollicité par le gouvernement burkinabè.

Pour sa part, Monsieur Ousmane DIAGANA, au nom de la Banque Mondiale, s’est réjoui de la réaction positive des autres partenaires invités et qui se sont engagés à accompagner le gouvernement burkinabè pour boucler le plan de financement additionnel du projet. Il a aussi a rassuré le Ministre BEMBAMBA du soutien constant ainsi que de la volonté toujours affirmée des plus hautes autorités de la Banque Mondiale de faire du pôle croissance de Bagré un exemple de réussite et une voie pour les autres pays africains pour stimuler davantage leur croissance économique.

Enfin, le ministre Lucien Noël BEMBAMBA s’est dit satisfait des engagements pris par chaque partie pour boucler le financement additionnel sollicité tout en leur renouvelant les remerciements du gouvernement du Burkina Faso.

Pierre WAONGO

Attaché de presse

Ambassade du Burkina Faso/Washington, D.C.

 



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *