Jeu concours Femme BF : la 5e édition est lancée

779 0

La Multinationale Unilever au Burkina Faso a procédé, ce 14 octobre, au lancement de son jeu concours Femme BF 2014. Il devrait permettre, d’ici le 20 décembre et après plusieurs phases, de récompenser, parmi les candidates en lice, la femme burkinabè qui aura le mieux démontré son dynamisme, son courage et son ardeur au travail.

Le jeu concours « Femme BF », qui est à sa 5e édition, a été institué, selon ses promoteurs, en vue de célébrer et valoriser les femmes pour leur dynamisme, leur courage et leur travail. Selon Boureima Maïga, responsable marketing d’Unilever Burkina : « De nombreuses Burkinabè réalisent de grands projets dans leurs communautés, dans plusieurs domaines d’activités. (…) La marque de savon de Marseille BF, qui a compris leur rôle dans la société, a initié ce jeu pour révéler et célébrer ces femmes de valeur. »

Ainsi, les femmes dont le dynamisme est reconnu par leur entourage pourront se faire inscrire dans les boutiques partenaires de la marque, moyennant présentation de sept emballages vides BF ou achat de trois savons BF. Les inscripteurs recevront alors des lots immédiats et un ticket de participation à la tombola liée au jeu concours. La phase de vote s’effectuera sur le même procédé, et cela sur tout le territoire burkinabè.

A l’issue du concours, il est promis à la lauréate un chèque de 1 500 000F CFA, un séjour touristique pour couple à Abidjan, avec visite à l’usine de fabrication du savon BF, et son poids en savon. Les quatre autres finalistes recevront chacune 500 000F CFA et son poids en savon BF. La gagnante de l’édition 2013, Awa Kaboré, était présente pour témoigner devant la presse de son séjour dans la capitale ivoirienne, vidéo à l’appui.

Mme Kaboré gère une tontine dans les marchés de Ouaga, et aurait vu le nombre de ses employées passer de 10 à 15 après le jeu concours. En outre, elle fait de l’élevage et de l’agriculture en plus d’autres petites activités. Sa notoriété grandissante lui aurait permis de développer ses activités.  Pour elle, pouvoir découvrir ce que font les femmes d’autres sociétés a été une expérience très enrichissante.

Unilever s’est donné pour mission, selon Abdourhamane Alimiyaou qui en dirige la branche burkinabè, « d’ajouter de la vitalité à la vie de nos consommateurs ». Pour lui « il est important que nous rendions à la société ce qu’elle nous apporte comme satisfaction. » La marque BF, qui signifie Blohorn et Fils, du nom de son créateur, existe depuis 1932 en Côte d’Ivoire et lutte pour l’émancipation de la femme.

Stella Nana
Burkina24


Article similaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *