Burkina : L’AJIR appelle le Président du Faso à relancer le dialogue

466 28

L’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la République (AJIR) appelle le Président du Faso Blaise Compaoré à  relancer le dialogue politique entre l’opposition et la majorité sur la question de l’article 37 de la Constitution. Pour ce parti vieux de dix mois, se rabattre sur le référendum n’est pas la solution.

L’AJIR pense que l’échec du dialogue politique initié par le Chef de l’Etat Blaise Compaoré n’est pas « définitif ».

« L’AJIR, tout en réaffirmant ses positions qui sont non au Sénat, non à la modification de l’article 37, non au référendum, appelle le Chef de l’Etat  à privilégier le dialogue pour une résolution pacifique de la crise politique au Burkina Faso ».  Tel est le vœu de ce jeune parti politique,  exprimé par son président Adama Kanazoé lors d’un point de presse ce 16 octobre 2014 à son siège à Ouagadougou.

Cet appel a été  justifié par l’AJIR à trois niveaux. Le premier palier se base sur les talents de « médiateur international »  du Président Blaise Compaoré, qui, selon Adama Kanazoé (qui a fait partie de la délégation de l’opposition à Kossyam), est mieux placé pour savoir qu’un dialogue ne peut finir sur un seul point d’achoppement et que les négociations prennent généralement du  temps.

Un dialogue dont la forme doit être repensée

La seconde raison se construit sur la conviction que le Burkina ne peut faire l’économie d’un dialogue. « En réalité, tous autant que nous sommes, même les plus sceptiques (…), gardions et continuons de garder le secret espoir d’une résolution pacifique de la crise par le dialogue », est convaincu Adama Kanazoé.

Le dernier argument, est que le parti considère que l’échec du dialogue ne peut justifier la tenue d’un référendum, car « le risque d’une discorde profonde est grand ». Adama Kanazoé rappelle que la cible du référendum est l’article 37, fruit d’un consensus consécutif à la crise provoquée par l’assassinat du journaliste Nobert Zongo.

Sur la base de cet argumentaire, l’AJIR appelle donc à  revenir à la table du dialogue. Mais pas n’importe quel dialogue. Adama Kanazoé estime que « la forme originelle doit être repensée » et assise sur des « bases plus justes, plus vraies et plus équitables », afin de « sauver notre démocratie et notre cohésion sociale ».

S’entendre sur  la forme du dialogue

Il doit être “mieux préparé” que celui débuté le 23 septembre. Il faudrait que l’opposition et la majorité s’entendent sur qui sera le médiateur, qui travaillera ensuite sur des termes de référence. Enfin, continue Kanazoé, la nature juridique et politique du cadre de dialogue soit définie. Ces préalables éclairés et acceptés par les deux parties, les questions pourront alors être discutées, schématise le président de l’AJIR.

Adama Kanazoé et ses camarades en appellent aux leaders d’opinion du Burkina à user de leur influence pour renouer le dialogue et informent, pour leur part, qu’ils iront auprès des « plus hautes autorités coutumières et religieuses » pour faire ce plaidoyer.

Né le 25 janvier, l’AJIR a été  reconnu officiellement en février 2014 et s’est fixé comme mission de porter “au plus haut niveau les aspirations légitimes de la jeunesse burkinabè”. Appartenant au chef de file de l’opposition, le parti, selon son président, est présent dans une dizaine de provinces  du Burkina et continue son expansion.

Abdou ZOURE
Burkina 24

Photo : Adama Kanazoé, président de l’AJIR (© Assane Ouédraogo/L’Obs)

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 28 commentaires

  1. Moi je ne comprend pas. Nous allons dialoguer sur quoi ?
    La constitution est clair et il faut simplement la respecter. Sinon dialoguer sur quoi et comment ? C’est du temps perdu. Attendons novembre 2015 s’il n’y a pas d’?lection, pas de pr?sident, pas de loi. Ce sera l’anarchie, la loi du plus fort.

  2. ? l’heure de ton ?crit mon cher ami j’?tais entrain de dispenser un cours dans un lyc?e de la place, donc je ne pouvais pas ?tre entrain de dispenser le cours et poster un ?crit. Ne te cache pas derri?re l’identit? de quelqu’un d’autre pour faire passer ton message. Le mien est clair, je suis contre le r?f?rendum, contre l’article 37 ,contre le s?nat. Mais les filles et fils du Burkina ne saurais faire l’?conomie d’un dialogue vrai et juste pour maintenir la coh?sion sociale.

  3. Bonsoir ch?re camarade de l’alternance, je viens de contester qu’un individu mal intentionn? utilis? le pseudo Tonio Ajlr pour porter un discr?dit sur ma personne en faisant au honn?te personne que pour finir je suis partant pour le r?f?rendum. Je tiens ? interpeller cette personne de mauvaise fois d’arr?ter de penser ? ma place. Je tiens ? r?it?rer ma position le r?f?rendum est un danger pour le Burkina. Par cons?quent je suis contre le r?f?rendum contre la modification de l’article 37 et contre le s?nat. Mais cela m’emp?che pas moi et mon parti AJIR d’emmener les filles et fils au dialogue. ? l’attention de celui qui ce fait passer pour moi Ajir Tonio, d’arr?ter ?a sinon il finira par ?tre sorcier.
    Moi tu ne me conna?t m?me pas si non tu saurais que ? l’heure o? tu as envoy? l’?crit j’?tais entrain de disperser un c?ur dans un lyc?e de la place. Une fois de plus arrete ?a!!!

  4. ceux qui continuent a faire appel au referendum ,ne font ?a que pour des int?r?ts individuels ils veulent diviser le peuple burkinade et ensuite quitter le pays ,sinon nous pensons que le dialogue reste le seul moyen paisible et propice de r?solution de le crise burkinab? ,et meme voila qu’un parti de l’opposition montre leur disponibilit? a tous dialogue qui sera lanc? par le pr?sident Compaor?; merci ? Monsieur Adama Kanazo

  5. JE reviens sur mes mots,pour que la paix et la qui?tude dans mon pays,il est aimable et patriotique qu’on s’affronte au referendum et que le meilleur gagne!!!

  6. Le peuple burkinab? n’a pas int?r?t que le dialogue soit rompu d?finitivement. Une crise au Burkina Faso ce sont les jeunes qui vont payer le lourd tribu ; le Burkina Faso appartient ? sa jeunesse. vous n’avez pas le droit de le d?truire chers ain?s.

  7. Le dialogue est le seul compromis aujourd’hui pour les fils et filles de ce pays d’aller de l’avant, appeler le peuple ? aller au referendum comme le fait le camp de la majorit? serait est une mauvaise chose, cela risque de cr?er des foyers de tension dans notre chers pays le Burkina Faso. et nous jeunes du Burkina pensons qu’il est plus que n?cessaire d’aller ? un dialogue vrai assis sur des bases plus justes, plus vraies et plus ?quitables , afin de sauver notre d?mocratie et notre coh?sion sociale.

  8. le dialogue est le seul compromis aujourd'hui pour les fils et filles de ce pays d'aller de l'avant, appeler le peuple ? aller au referendum comme le fait le camp de la majorit? serait est une mauvaise chose, cela risque de cr?er des foyers de tension dans notre chers pays le Burkina Faso. et nous jeunes du Burkina pensons qu'il est plus que n?cessaire d'aller ? un dialogue vrai assis sur des bases plus justes, plus vraies et plus ?quitables , afin de sauver notre d?mocratie et notre coh?sion sociale.

  9. En v?rit?, en cr?ant les conditions de la rupture du dialogue, en affirmant que le Pr?sident du Faso ?tait juge et partie, l’Opposition a ?uvr? ? se marginaliser et ? s’exclure d’elle-m?me du processus de d?cision sur les questions querell?es. Si fait qu’elle ne peut plus qu’assister en spectatrice et ? subir les d?cisions qui seront prises. D?o? ce retournement de veste en appelant le pr?sident de relancer un dialogue qu’elle a volontaire mis fin. L’opposition est en retard sur le train des ?v?nements, elle a manqu? le wagon et elle veut se rattraper.j’esp?re que ce n’est pas trop tard sinon ce ne sera plus au pr?sident de d?cider mais le peuple.

  10. LE dialogue n’y peut rien actuellement,car il appartient au pass?!nous vivons le pr?sent et ce qui est en vogue c’est l’option du referendum,et le peuple est enfin pr?t pour exprimer leur libert? et en m?me temps consolider la d?mocratie!
    vive le referendum!!!

  11. Apr?s avoir rompu unilat?ralement le dialogue Majorit?-Opposition au motif que le Pr?sident du Faso ne devrait pas avoir droit sur aucun des points en d?bats, m?me sur ceux sur lesquels le dialogue aura but?, voil? que l’Opposition se retrouve ? attendre impatiemment que celui-ci parle! elle est tellement impatiente qu’elle lance un appel au pieds d?sesp?r?ment au Pr?sident pour qu’il leur donne une autre chance pour ne pas se sentir ronger par le remord. Mais comment donner continuellement la chance ? des gars qui passent leur temps ? la lapider comme des enfants.

  12. L’opposition fait appel ? la sagesse du pr?sident maintenant qu’elle est dos au mur et qu’elle doit subir la d?cision qui sera prise par le Pr?sident du Faso. Pourtant le Pr?sident Blaise a d?j? fait preuve de sa gestion que l’opposition ? bott? en touche croyant pouvoir mettre pression sur le pr?sident et la majorit? pr?sidentielle. Reflechisez avant d’agir mes chers gars de l’opposition.

  13. LE referendum est le meilleur des dialogues,il n’y a pas plus souverain que le peuple,le peuple Burkinab?!
    Mr Adama nous sommes dans une tournure d?mocratique d’ou le peuple est le plus fort et non les classes politiques!

  14. LE dialogue,chose que le pr?sident a r?clamer l’opposition l’a b?cler comme des petits pains!nous ne ferrons plus d?mi tour,la machine du referendum est d?marr?e et c’est directement dans les urnes!vive le referendum!!!!

  15. Pourquoi parler de la sorte?Adama est un jeune qui veut la paix dans son pays voil? pourquoi il veut le dialogue,le manque de communication d?truit beaucoup de chose,on veut une paix paisible donc arr?ter de dire les mauvaises choses et de mal juger les autres.Arr?ter surtout de mettre de l’huile dans le feu de gr?ce.

  16. Bravo ? ces jeunes. Montrez ? Herman Yam?ogo et compagnie que le r?f?rendum n’est pas la solution et que ses cons?quences n’arrangent personne dans ce pays. Mais qu’ils sachent qu’il n’a y aura pas de r?f?rendum dans ce pays, et Blaise s’en ira, car lorsque les jeunes prennent de la hauteur pour appeler au dialogue, cela ne signifie pas qu’ils ont peur, mais c’est parce qu’ils connaissent leur force de frappe en mati?re d’affrontement. Si Blaise et sa clique ne veulent pas dialoguer pour une sortie honorable, et force les choses, qu’ils sachent cette m?me jeunesse qui appelle au dialogue va user de tout ce qui est son pouvoir pour les d?gager. La jeunesse, une force tranquille, une puissance qui exc?de celle de la bombe atomique.

  17. Voici des jeunes qui savent ce qu’ils veulent. On a toujours pr?t? aux jeunes l’esprit de va t-en guerre, comme des gens qui adorent la casse, le fire! Ceux jeunes d’AJIR invite les a?n?s ? privil?gier le dialogue pour nous sortir de cette impasse politique dans laquelle nous a plong? Blaise et son clan. Tout le monde sait que la tenue du r?f?rendum va diviser ce pays et cr?er un ko. Je pense qu’il faut favoriser le dialogue comme le sollicite ces jeunes, plut?t que d’appeler au r?f?rendum comme le fonds certains adultes je dirai insens?s qui ne pensent qu’? leur ventre. Vous n’allez pas br?ler ce pays, on vous laissera pas l?guer ? la jeunesse un pays d?chir? ? cause de quelque individus.

  18. Je vois l? une action d’une maturit? politique venant d’un parti aussi jeune. Il est vrai que le chef de l??tat avait appel? au dialogue mais son appel comportait en lui m?me les germes de son ?chec. Appeler au dialogue en repensant sa forme originelle est donc ? saluer pour diverses raisons. d’abord je reste convaincu que c’est une voie qui finit par s’imposer et satisfaire toutes les parties. Ensuite, on peut tirer les le?ons de l??chec de la premi?re tentative afin de mieux g?rer celle-ci. Gageons que la nouvelle formule du dialogue soit consensuelle. le fait est que on ne va pas rester ?ternellement dans cette situation de l?thargie et les politiques n’ont aucun droit de nous laisser ainsi en suspension!!!

  19. Les gars on vous comprend , mais il faut laisser on va couper court , au referendum chacun saura le nombre de ses partisans , et sera grandi notre d?mocratie , oui oui au referendum !!!

  20. Quel dialogue? Est ce que c'est forcer si le marriage est fini. Je t'ai aime et maintenant je ne ta'aime plus, ya t-il un problem dans ca?

  21. Sofia la voix de la v?rit |

    Adama, on dit mieux vaut tard que Jamais, vous avez int?r?t ? ce que le Pr?sident ne ferme pas totalement la porte du dialogue, sinon l’opposition aurait choisie elle m?me de tout perdre, puisque la d?cision ultime ? l’heure actuelle ne viendra que du Pr?sident et non de l’opposition et la majorit? puis que vous avez choisie de boycotter le dialogue initi? par le pr?sident.

  22. Ceci est appel de pied. On vous a tendu la main vous avez voulu prendre tout le bras, c’est a fait logique que le pr?sident retire la main tendue. Maintenant que la main tendue est retir?e vous faites un appel de pied au pr?sident. Si vous n’avez pas accept? une premi?re fois les termes des points de discussion pourquoi les acceptera vous aujourd’hui?

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *