Charles Kaboré : « Il faut croire en cette équipe»

732 10

Après le nul (1-1) des Étalons contre les Panthères du Gabon en match retour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Maroc 2015 le capitaine des Étalons Charles Kaboré est revenu sur la rencontre en conférence de presse. Pour lui, le Gabon a été décisif sur une seule action.

Pour le capitaine de l'équipe nationale du Burkina Charles Kaboré, il reste six points à prendre pour se qualifier
Pour le capitaine de l’équipe nationale du Burkina Charles Kaboré, il reste six points à prendre pour se qualifier

Des regrets

« Beaucoup de regret mais il ne faut pas oublier qu’on a fait un bon match. En première mi-temps, on a dominé. Offensivement, ils ont été efficaces sur une seule occasion. Nous a on a eu beaucoup d’occasions nous n’avons pas pu concrétiser. On ne s’est pas mis à l’abri.

On pouvait prendre un but à tout moment sur un coup de pied arrêté ou sur une action individuelle. C’est ce qui s’est passé. Il ne faut pas se tirer dessus. Il faut croire en cette équipe. Je pense qu’on a un bon groupe. On a de l’avenir. Il faut continuer à travailler et à gommer nos erreurs qu’on a commises au Gabon et ici. A chaque fois qu’on encaisse, ce sont des cadeaux qu’on a faits. Il faut prendre zéro en défense pour pouvoir concrétiser nos actions. Dans tous les compartiments, on doit se revoir et travailler pour être plus unis et plus conquérants ».

Un nul qui relance tout dans le groupe

« De toutes les façons, quel qu’en soit la situation, on devait obligatoirement gagner. Rien n’est joué. Il reste encore deux matchs. Donc six points à prendre. A nous de tout faire pour avoir ces six points. Mettre toutes les chances de notre côté pour pouvoir se qualifier. On est toujours dans la course. Notre groupe a encore de l’énergie et plus d’envie de faire de bons matchs ».

Faut-il avoir peur après ce nul et la victoire de l’Angola?

« S’il y a quelque chose qu’il faut éviter aujourd’hui, c’est de douter de nos qualités. On a une très bonne équipe. On a de l’envie, on est des joueurs capables de prendre le jeu à leur propre compte. On a de bons jeunes, de bons joueurs. Maintenant, douter ? Non.

Il faut continuer à travailler, aller au Lesotho plus conquérants et venir jouer contre l’Angola ici avec beaucoup de sérénité. Je profite de l’occasion pour féliciter le public burkinabè. On le remercie. On va continuer à se battre pour le peuple qui est derrière nous ».



Article similaire

Il y a 10 commentaires

  1. a mon avis Paul Put doit essayer d’instaurer un nouveau syst?me jeux car tout nos adversaire savent d?sormais comment joue les ?talons. Aussi ils est temps qu’il donne la chance a adama guira de pouvoir s’exprimer car Florent rouamba par manque de bonne comp?tition ne rentre plus dans le syst?me est aussi tr?s lent.

  2. Je ne crois pas que quelqu’un doute de la qualit? des ?talons il y a de la mati?re, cependant le coach a op?r? des choix qui ne sont pas les meilleurs, ces d?faites interpellent put ? avoir plus d’initiative pour remettre en selle notre ?quipe. On demande ? notre druide put de trouver une autre potion pour nos irr?ductibles ?talons.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *