Désenclavement et mobilité au Burkina : Un pont délivre toute la population de Zawara

908 3

La cérémonie officielle d’inauguration du pont de la Commune de Zawara a eu lieu ce jeudi 16 octobre 2014. Un pont qui vient « libérer » toute une Commune. C’est la raison principale pour laquelle des milliers de personnes n’ont pas manqué à ce rendez-vous attendu depuis 1960.

« Je suis triste, je suis déçu en voyant une commune aussi démunie. J’ai l’impression de me retrouver dans une commune abandonnée », s’était chagriné le Premier ministre Luc Adolphe Tiao, lors d’une visite de la Commune le 16 septembre 2013 où il avait effectué un séjour officiel.

De 1960 à 2012, plusieurs « projets pont-barrages » se succédèrent « sans résultat satisfaisant » dans la Commune rurale de Zawara, dans la région du Centre-Ouest du Burkina.

Cette commune située dans le Sanguié, à environ cent quatre-vingt kilomètres (180 Km) de Ouagadougou était enclavée de tout le reste du pays surtout durant la saison des pluies, faute d’un ouvrage de franchissement du cours d’eau qui la sépare de la commune de Laba, bordant de 8 Km, la Route Nationale n°1.

Remise de vivres et de moustiquaires aux populations par le premier ministre (©Burkina24)
Remise de vivres et de moustiquaires aux populations par le premier ministre (©Burkina24)

Avant, qualifié de « Sanguié profond » et autres, pour rejoindre les habitants de la Commune de Zawara, aux dires des populations, propos soutenus d’ailleurs par le Premier ministre, il fallait emprunter un zodiac (une pirogue) de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers.

« Mais maintenant, avec ce pont, Zawara est plus que jamais, relié et ouvert à tout le reste du Burkina. C’est une réponse à l’une des plus grandes inquiétudes des populations de Zawara et des environs bien que d’autres doléances demeurent », a déclaré le maire de la commune de Zawara, Hubert Narcisse Yaro.

Un coût global d’environ 557 millions de FCFA…

Le pont de Zawara a une longueur totale de 1 Km et demi. Ses travaux de construction ont officiellement été lancés le 30 novembre 2013 sous le patronage du premier ministre.

D’un coût total d’environ 557 millions de FCFA assuré par le budget de l’Etat, les travaux ont été exécutés par l’entreprise GLOBEX Construction, le contrôle et la surveillance assurés par le bureau d’études ACE Ingénieurs Conseils.

Plusieurs messages adressés aux officiels lors de la cérémonie inaugurale du pont de Zawara (©Burkina24)
Plusieurs messages adressés aux officiels lors de la cérémonie inaugurale du pont de Zawara (©Burkina24)

Des milliers de personnes ont effectué le déplacement pour assister à cette cérémonie inaugurale du pont de Zawara, entre autres de nombreuses personnalités dont le ministre des infrastructures, le ministre de l’agriculture, le ministre de l’habitat, celui de l’action sociale, son homologue des transports, les gouverneurs des régions des Hauts-bassins et du Centre.

Le Chef coutumier de la Commune au nom des populations a, pour sa part, béni le gouvernement et le peuple burkinabè et salué le choix porté sur son espace géographique où principalement les activités des sites aurifères sont de réels facteurs de dégradation de l’environnement.

Le premier ministre a rassuré les populations que toutes les doléances soulignées sont prises en considération et des solutions idoines seront trouvées à leurs préoccupations dans les meilleurs délais.

Noufou KINDO

Burkina24



Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article similaire

Il y a 3 commentaires

  1. ….un bien bel ouvrage qui trouvera son utilit? pour les gens de part et d’autres et un nouvelle preuve de l’avanc?e des travaux…merci aux TP et mines….en esp?rant que cela ne deviendra pas l’ itin?raire ou la d?licate route des d?linquants et autres malfrats…donc attention aux voies de circulation, s?curiser un chemin…si difficilement tra??…par un PC S?curit? m?me improviser…CQFD…..bonne route…et gare aux visiteurs et autres touristes imprudents…iLo

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *