20 ans de l’UEMOA : Trois présidents déjà à Ouaga

520 6

Trois présidents des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) sont arrivés à Ouagadougou ce dimanche 19 octobre 2014 pour participer à la cérémonie commémorative des 20 ans de l’Union.

Il s’agit du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara, le président sénégalais Macky Sall et le président béninois Thomas Yayi Boni.

« C’est un modèle d’intégration que nous célébrons cette année. C’est un pas  important que nous avons fait en passant d’une union monétaire à une union économique et monétaire.

Mais il faudra réfléchir maintenant à aller plus loin car les Etats ont fait d’énormes  progrès surtout en matière de réglementations communes… », a commenté le président ivoirien, selon ses propos rapportés par la direction de la communication de la présidence du Faso.

D’autres présidents arriveront dans la matinée du lundi 20 octobre afin de participer à  cette commémoration placée sous le thème « L’UEMOA, 20 ans : les voies d’un développement solidaire».

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article similaire

Il y a 6 commentaires

  1. KOUDOUGOU A JUSTE FAIS SAVOIR AU MPP QUE S?IL DIT OUI C?EST OUI! M?ME SI LE SANG VA SE VERSER.
    KOUDOUGOU A DIT OUI AU MPP ET PARTANT SON PRESIDENT ROCH.

    ROCH SERA AU POUVOIR EN 2015.

    ON PARLE PAS DES PARTIS FANT?ME QUI CHERCHENT MALGR? LA SITUATION PR?SENTE DU BURKINA A FINIR LES DESSOUS DE TABLES EN VENDANT LEUR HONNEUR. DES PARTIS COMME L?ADF/RDA QUI ACCEPTERAI RENTRE DANS UN GOUVERNEMENT COMME IL LEUR SAGES LE PRETENDENT. ILS SERONT RESPONSABLE DEVANT L?HISTOIRE.

    DE TOUTEFOIS LE PEUPLE INTEGRE DU BURKINA TIENT CES PARTIS A L?OEIL!

  2. A bas Macky Sall avec ses sales propositions.Il a perdu notre estime. A bas Yahi Boni qui est en train de s’octroyer un “lenga” dans son pays. C’est parce qu’on n’a pas le choix sinon on allait vous emp?cher de poser vos pieds de tripatouilleurs dans notre pays.

  3. F?licitation pour les 20 ans de l’UEMOA,je tiens ? dire au pr?sident Macky Sall du S?n?gal que m?me L’UEMOA a subi une l’alternance pour ?tre plus fort en 20ans;donc l’alternance est n?cessaire pour le Burkina,le S?n?gal et les autres pays.

  4. Mr. le pr?sident Ouattarra vous qui respectez les institutions, et faites avancer la Cote d?Ivoire a la vitesse du concorde dont son taux de croissance sera bient?t ? 10 chiffres, je vous prie de conseiller au pr?sident Blaise Compaor? d??tre raisonnable et de respecter la lettre et l?esprit de l?article 37 qui interdisent tout pr?sident du Faso de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs, car toute tentative de tripatouiller un article de loi pour des fins personnelle est un crime, et contre la charte de L?UA sur les tripatouillages des articles de loi pour s??terniser au pouvoir. Si le pr?sident Blaise Compaor? s?amuse ? passer outre les prescriptions de l?article 37 en utilisant l?article 49 pour demander un referendum bidon, il va droit vers un mur, car le risque qu?il encourt le d?saveu populaire est grande, qui le contraindra de d?missionner avant la fin de son mandat. Le conseil constitutionnel dont il veut s?appuyer pour son referendum ne sera pas accepter par le peuple et les intellectuels en premier : Car le pr?sident ne peut en aucun se saisir de lui-m?me, le conseil constitutionnel doit ?tre par le pr?sident, le premier ministre, le pr?sident de l?assembl?e National ou 1/5?me des d?put?s. Tout ce monde reste le miroir et le r?pondant du pouvoir du pr?sident Blaise Compaor?. Appliqu? l?article 49 a 12 mois de l??lection pr?sidentiel devient un tripatouillage d?un article de loi. Juridiquement le pr?sident Blaise Compaor? ne peut se repr?senter car la constitution dit : qu?un pr?sident ne peut avoir plus de 2 mandats successifs et ne peut pas rester au pouvoir plus de 10 ans. Pour le peuple Burkinab? le principe c?est de non-r?troactivit? et que la s?curit? juridique trouve ? s?appliquer s?il y a une justice au Burkina. Referendum ou pas, passer outre les prescriptions de l?article 37, il ?tablira aux yeux du monde entier la volont? du pr?sident Blaise Compaor? de la manipulation par la pression pour violer la limitation du mandat pr?sidentiel rendu obligatoire par la constitution de 1991 et confirmer par le conseil des sages et la parole donn? du pr?sident Blaise Compaor? en 1999.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *