Tunisie : 558 violations des droits des journalistes enregistrées en deux ans

Entre octobre 2012 et septembre 2014, 558 violations des droits de journalistes ont été enregistrées en Tunisie par le Centre de Tunis pour la liberté de la presse. C’est une information rapportée par le journal « Agence Ecofin » sur son site web.

Le journal a indiqué que sur 20 plaintes déposées par les professionnels tunisiens de l’information, seulement deux ont été tranchées par la justice. Et que l’étude a été faite au sein de l’Unité d’observation et de documentation des violations contre les médias tunisiens.

Les cas de violations auraient conduit le centre à concevoir le tout premier « Guide des droits des journalistes » en Tunisie. Il s’agit d’un instrument destiné à défendre les droits des journalistes dans l’accomplissement de leur mission, a expliqué le conseiller juridique de l’Unité d’observation, Mondher Cherni, d’après « Agence Ecofin ».

En effet, le document recense les droits des journalistes, garantis par les différents textes de loi. Un travail de simplification aurait été fait dans le sens de constituer une jurisprudence propre aux médias. Le Centre a relevé, selon la même source, que le parquet tunisien n’a pas pris les mesures nécessaires contre les graves violations subies par les journalistes.

C’est pour combler cette lacune que le nouveau guide indiquera les actions que peut mener un journaliste victime d’une agression ou d’une violation de ses droits.

Mais le document éclaire également sur les démarches à suivre pour intenter des procès contre les Hommes de médias ainsi que les éventuels délits et infractions qu’ils peuvent commettre.

Il existe, par ailleurs, un code de conduite des corps de sécurité, élaboré par le ministère de l’Intérieur. Le texte vise donc à renforcer la communication, la coopération et le respect mutuel entre les forces de sécurité et les journalistes.

Noufou KINDO
Burkina24


Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page