Aïssata Sankara , meilleure Journaliste 2014

251 6

Le Prix de la Meilleure Journaliste 2014, initié dans le cadre de la célébration de la 16e Journée national de la Liberté de la Presse, a connu sa lauréate ce lundi 20 octobre au Centre national des Archives. Le Centre national de Presse Norbert Zongo a, une fois de plus, récompensé le travail des femmes journalistes, en permettant au jury de distinguer Aïssata Sankara, de la chaîne de télévision privée BF1.

Aïssata Sankara, c’est une des voix féminines que l’on entend souvent au journal télévisé de la chaîne BF1. C’est aussi et surtout la rédactrice en chef de la télé, l’une des rares femmes à occuper ce poste dans les médias burkinabè. Elle est reconnue pour son travail sérieux et acharné, mais le reportage qui lui a valu de décrocher le Prix de la Meilleure Journaliste 2014 ce lundi soir est parti d’un moment de détente.

En effet, la jeune femme était en vacances à Hambourg dans la capitale de l’Allemagne, l’année dernière, quand elle y a découvert des immigrés burkinabé dans des conditions de vie des moins confortables : « J’ai constaté que beaucoup de Burkinabé là-bas vivaient en situation irrégulière, mais pire encore ils vivaient dans des conditions vraiment déplorables. Je parie que même au Burkina ils n’accepteraient pas de vivre comme cela. »

La journaliste s’en est vue touchée et a dit vouloir sensibiliser les éventuels candidats à l’émigration. « J’ai voulu raconter leur histoire pour que ceux qui sont ici, les jeunes qui veulent aller en Europe, sachent que ce n’est pas toujours l’eldorado dont ils rêvent, qu’il y a une autre réalité qui est difficile, et que souvent ici la vie vaut mieux que là-bas. » a-t-elle déclaré. Son reportage ‘’Vie d’immigré burkinabè à Hambourg’’ a reçu la note de 14,5/20.

Aïssata S recevant son prix des mains de Mme la Chargée de Programmes de DIAKONIA
Aïssata Sankara recevant son prix des mains de Mme la Chargée de Programmes de DIAKONIA. ©Burkina24

Le jury, présidé par Danielle Bougaïré, Docteur en communication, a apprécié la pertinence du sujet traité par Aïssata Sankara, son grand intérêt et son originalité ainsi que la qualité du son et de l’image.

En plus il a salué le bon réflexe de la journaliste. Selon Mme Bougaïré : « C’est un réflexe professionnel qu’elle a eu. Elle aurait pu se contenter de ses vacances et revenir. » Le jury a aussi décerné un prix d’encouragement, à Laure Sawadogo épouse Guitou, journaliste à la radio Nostalgie, pour son reportage titré ‘’Maman j’ai mal au cœur’’.

Le prix de la Meilleur Journaliste est à sa 4e édition et fait de plus en plus l’objet de convoitise de la gente féminine du métier. Il est doté d’une enveloppe d’un million de francs CFA, en plus de l’attestation et du trophée ; tandis que le prix d’encouragement comprend 500 000f CFA et une attestation. Cette année elles étaient 17 à déposer leur candidatures, avec 27 œuvres dont 10 en radio, 9 en télévision et 8 en presse écrite.

Cependant, les quatre membres du jury chargés de noter les œuvres ont souligné la mauvaise qualité des supports sur lesquels les candidates ont apporté leurs éléments.

Une œuvre s’est d’ailleurs vue disqualifier parce que le CD qui la contenait était défectueux et qu’elle n’a pas pu être appréciée. En plus, ils ont déploré la confusion entre les genres rédactionnels, et ont invité les journaliste à mettre plus de rigueur dans leur travail.

Stella Nana
Burkina24

Il y a 6 commentaires

  1. F?licitations ? Aissata . Elle le m?rite car rien qu’? voir comment elle g?re avec professionnalisme certains abrutis de la presse lors de son ?mission de d?bats t?l?vis?s sur BF1 on ne peut que saluer ce prix. Je lui souhaite belle carri?re car une Sankara doit bien porter ce nom.

  2. F?licitation ? la laur?ate pour ce prix; mais ma ch?re journaliste qui a ?crit l’article, Hambourg n’est pas la capitale de l’Allemagne, c’est plut?t Berlin.

  3. j'ai personnellement aim? ce reportage! je crois que pendant les vacances de cette ann?e, elle nous a encore propos? un reportage sur un jeune sportif d'origine burkinabe vivant aussi dans le nord de l' Allemagne!
    well done!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre