Armée burkinabè, ne tirez pas sur le Peuple !

1164 50

La Première mission des Forces Armées Nationales (FAN) du Burkina Faso c’est de ‘’garantir la sécurité, la souveraineté et l’intégrité du territoire national’’[1]. L’armée doit donc toujours être prête à faire face à des menaces de l’extérieure comme celles de l’intérieure. Concernant ce dernier type de menace, les forces armées peuvent apporter leur appui aux forces de sécurité publique et faire usage de la force si nécessaire pour garantir la protection des personnes et des biens.

Face à l’insécurité grandissante, et surtout à la tension qui oppose le camp présidentiel au peuple concernant la révision de l’article 37 de la Constitution, la question qui émerge c’est si nous auront à  faire à une armée républicaine ou bien à une armée dont le soucis sera de protéger quelques personnes et/ou un régime dont l’impopularité n’est plus à démontrer? Il est donc clair que l’armée burkinabè aura un rôle à jouer (en bien ou en mal) dans le dénouement de la situation politique actuelle.

Depuis sa création, l’armée burkinabè a toujours fait honneur à son nom, et à son pays. Elle a su défendre avec bravoure le territoire national durant la guerre de Noël de 1985 contre le Mali.

Cette armée a aussi donné au Burkina Faso des fils valeureux comme par exemple le Général Sangoulé Lamizana, père fondateur de notre armée et qui aurait refusé l’ordre d’ouvrir le feu sur le peuple en janvier 1966. Les Commandants Moumouni et Jean Baptiste Lingani, les Capitaines Boukary Kaboré dit le lion, Thomas Sankara, Henri Zongo et même un certain Blaise Compaoré (à ses débuts) ont fait la fierté de cette armée. Aujourd’hui, le peuple burkinabè est en droit de se demander s’il possède toujours une armée républicaine qui la protégera contre ses ennemis externes et surtout internes ?

Par ces temps qui courent, les ennemies internes sont légions. Il y a d’abord cette insécurité grandissante dans nos villes et campagnes où des individus ou des bandes organisées en armes sèment la terreur pour ensuite s’évanouir dans la nature. Que fait le ministre en charge de la sécurité pour garantir la sécurité des personnes et des biens sur le territoire national?

Faudra-t-il continuer à envoyer des soldats burkinabè pour des opérations de maintien de la paix dans d’autres pays si les burkinabè eux-mêmes ne sont pas en sécurité chez eux ? Voici des questions auxquelles le gouvernement devra y réfléchir sérieusement au lieu de concentrer son énergie pour la modification de notre Constitution.

Des ennemies de l’intérieur se cachent aussi au sein de notre armée. Les évènements de 2011 ont fini de démontrer que notre armée nationale peut aussi être la cause du malheur du peuple. Même si les actes de viols et de pillage des biens du peuple ont été le fait d’une poignée de militaires, il n’en demeure pas moins que cet épisode de 2011 a ternie l’image de l’armée car « un seul  âne mange la farine et ça blanchi la bouche de tous les ânes ».

Pour les mauvaises langues, ces mutineries de 2011 ont mis à nu le fait qu’au sein des FAN l’indiscipline, le copinage, les frustrations et les doutes sur l’intégrité de certains gradés du haut commandement semblent prendre le pas sur l’honneur, la discipline, l’esprit de corps et surtout, la loyauté aux intérêts du peuple et non à ceux d’hommes et de femmes soit disant intouchables. Cette armée a donc une dette morale envers le peuple burkinabè.

D’autres ennemis du peuple se cachent aussi au sein de la classe politique où des hommes et femmes politiques sont prêts à tout pour atteindre leurs objectifs. Dans la crise actuelle qui oppose le camp présidentiel d’une part et l’opposition ainsi que les organisations de la société civile d’autre part, l’armée sera contrainte tôt ou tard à choisir un camp. Les muscles que fléchit le camp présidentiel se nourrissent en réalité des moyens de l’Etat dont il possède y compris les armes.

En face, il y a l’opposition et les organisations de la société civile qui semble avoir maintenant le monopole de la mobilisation du peuple dans les rues. Pour choisir son camp, l’armée devra tenir compte de sa raison d’être et surtout de sa propre histoire.

Concernant sa raison d’être, elle devra confirmer si elle est une armée républicaine c’est-à-dire non personnel mais au service du peuple ou bien une milice c’est-à-dire au service de quelques personnes. Pour ce qui de son histoire, on observera que malgré le fait que l’armée burkinabè ait toujours intervenu directement ou indirectement dans la vie politique du pays lors des périodes de passage du pouvoir, elle n’a jamais ouvert le feu sur son propre peuple.

Cette armée a toujours refusé de tirer sur le peuple parce qu’elle est elle-même issue du peuple. Chaque homme ou femme de tenue qui porte une arme sait qu’il ou elle a une sœur, un frère, une mère, un père, un cousin, une nièce, un voisin, un ami etc. dans la foule qui prend la rue pour manifester pacifiquement, réclamer le respect de sa Constitution et ses droits les plus élémentaires.

Le Capitaine Thomas Sankara a toujours martelé qu’ « un militaire sans formation politique et idéologique est un criminel en puissance. » Dans cette crise politique qui couve, les éléments de l’armée doivent disséquer politiquement les intérêts des uns et ceux du peuple pour éviter de se faire utiliser par un camp ou par l’autre. Après l’épisode de 2011, l’armé burkinabè a le devoir et l’obligation morale de redorer son blason en restant une armée républicaine, et en protégeant le peuple contre la folie meurtrière des uns et des autres.

Pour finir, le haut commandement de l’armée doit savoir que tout crime sur le peuple burkinabè ne demeurera pas impuni par la justice nationale ou internationale (CPI) tôt ou tard. Dans ce monde de nouvelles technologies, tout crime sera documenté en temps réel et partagé avec le reste du monde si bien que personne ne pourra travestir la vérité des faits. Un proverbe moaga dit que « quand une pierre tombe du ciel, que chacun protège sa tête ».

Ceux qui recevraient des ordres (de tirer sur la foule) devront donc songer à exiger des documents écrits de tels ordres car ça sera peut-être ce qu’ils auront comme parapluie pour protéger leurs têtes contre la colère du peuple qui tombera du ciel pour réclamer justice. Dans tous les cas, le moyen le plus efficace pour être en paix avec sa conscience (la pire des prisons pour un Africain), c’est de refuser tout ordre de tirer sur le peuple. Brave armée burkinabé, ne tirez donc pas sur votre peuple.

Bernard Zongo

[email protected]


[1]http://www.defense.gov.bf/index.php/le-ministere/organisation/attributionsmissions



B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Article similaire

There are 50 comments

  1. Que les esprits de nos bons ancetres agissent ? nos cot?s tout en tant guidant le choix de notre arm? que nous avons tant aim?.la patrie ou la mort nous vaincrons!

  2. J?aime l?Afrique, et je veux que les Africains comprennent que notre continent est extr?mement riche et il appartient a chaque Africain de prendre en main le destin de l?Afrique. Pendant des ann?es, nous avons ?t? exploites, asservis, tromp?s. Nous ne pouvons pas attendre une main invisible ou encore l?aide des ?trangers pour nous d?livrer et nous permettre d?exploiter notre continent. Pendant des ann?es nous avons tendus la main, nous avons mis nos espoirs en des personnes qui nous ont trahies et qui ont d?rob?s nos richesses. Ila un proverbe qui dit bien aide toi et le ciel d?aidera. Nous devons arr?ter de rester dans notre zone de confort et de croire que l?Afrique ne se rel?vera jamais toute seule.(IBRAHIM-LIMCOLN)

  3. Au regard du sondage r?alis? par le leader burkinab? de l’information en ligne , Bukina24, sur question de la modification l’article 37 les faits sont alarmant car r?futant les dires de l’oppositions. En effet m?me au niveau de ceux que l’on peut consid?rer comme les guides ?clair?s du pays l’?cart de voies est tr?s minces pour se r?jouir d’une victoire, faisant de la modification de l’article 37 une question d’int?r?t national. L’organisation d’un ?ventuelle r?f?rendum devient alors in?luctable pour permettre non seulement aux guides ?clair?s de la nation de r?affirmer leur voies mais aussi ? la masse populaires de faire savoir la nation tout enti?re leur position. Cependant le r?f?rendum trop budg?tivore le peuple a pr?f?r? opter pour un vote ? l’AN, vote qui d’ailleurs est programm? pour le 30. Vive le peuple burkinab?s! Vive la d?mocraties burkinab?! Non ? l’incivisme! Oui aux d?cisions prise de fa?on d?mocratique!

  4. Vous devriez savoir que de la facon dont votre armee participe aux conflits dans d’autres pays de la sou-region, ca serra l’armee d’un autre pays qui viendra faire le travail a la place de l’armee burkinabe d’ou le terme #MERCENAIRES# Croyez moi, eux ils n’hesiteront pas a tirer sur tout ce qui bouge de peur d’etre demasque. Donc, ensemble prions le BON DIEU TOUT PUISSANT QUE CELA N’ARRIVE PAS A NOS POPULATIONS DEJA MEURTRIE PAR LES MULTIPLES SOUFFRANCES. C’est ca l’armee; tu viens combatrre chez moi pour defendre mes interet, je viens intervenir pour toi. Ainsi, vivent les chefs d’Etats Africains. Beaucoup repondront devant la CPI comme certains de leur ex-homologues.

  5. Regardez comment ils pleurent tous ici. L’armee a fait un faux pas en 2011 cependant tout le monde sait que l’armee BF est l’une des plus disciplinees du monde. Voila pourquoi on a des missions de paix un peu partout (Darfour, Mali, ….)
    Si vous sortez pour marcher, no problem mais si vous embetez les autres en posant des actes terroristes, on va vous traiter comme des terroristes. Quels gros bebe gates. Quelqu’un a dit Al Sissi???

  6. D?sormais, nous devons tout filmer avec nos portables. Cela sera une preuve pour la CPI ou Le TPI du soldat, gendarme ou policier qui tirera sur le peuple.

  7. A bon entendeur les forces l,ordre ? si vous recevez l,ordre d,agir sur le terrain contre vos frere soeur mere p?re amis ki vont pr?nez soin d voir l,?cris? c? tr?s importan en justice. Merci…

  8. Merci ? vous #Burkina24 , maime si c est pas vous qui a ecrit ce l?tre ces grace ? vous que tout le mond lira ce poste …. Encore merci pour tout effort que vous fournire au service du peuple Burkinab? … Que DIEU vous benisse..

  9. franchement #Burkhna24 big up a vous et surtou merci pour tout ce q vous faite pour la jeunesse Burkinab?,car grace a vous nous kifon l’actualit? 24/24 encor merciiiiiiiiii……..

  10. Merci pour cet article. L’armee burkinabe a toujours fait la fierte ici ou ailleurs. Les soldats ont toujours ete vu que de braves soldats qui font honneur a leur pays. Le peuple n’est pas un ennemi; juste des gens qui veulent s’assurer que les gens senses travailler pour eux le font sans interets egoistes. Il faut egalement sensibiliser la population a faire des manifestations pacifique sans casse. Quand nous cassons se sont nos biens que nous cassons, des biens construis avec la portion de nos impots (on sait ou va l’autre portion). Faites preuve de patriotisme et traitez le pays comme cette terre ou vous aspirez a la paix et la securite. Banissez de vos rangs tout element perturbateur et violent quelque soit son point de vu.

  11. Jamais les FANBF”FORCE ARME NATIONAL du Bfaso n’as tir? sur son peuple et ne le ferras jamais. Connaissance qu’il peu avoir ds ?l?ments ill?gaux , tout seras mise en oeuvre pour d?menteller les probable mercenaire qui voudront agir a traver la violence.

  12. B 24 j suis avec vous prevenir vaut mieux que guerir.c” est comme l? dit l’anonyme seul la rsp peut nous tirer dessus mais ya des integres parmis eux. blaise croyant utiliser l’armee pour tirer sur nous se vera tirer lui meme. il pense nous faire reculer vue des dizaine de vehicules arm?es en direction de koss yam …

  13. B 24 j suis avec vous prevenir vaut mieux que guerir.c” est comme l? dit l’anonyme seul la rsp peut nous tirer dessus mais ya des integres parmis eux. blaise croyant utiliser l’armee pour tirer sur nous se vera tirer lui meme. il pense nous faire reculer vue des dizaine de vehicules arm?es en direction de koss yam …

  14. Ls poltuciens a l ?uvre je pleur pour le peuple burkinab? on vous a ?tre dans la rue, 7 bien de manifest? son m?contentement mai attention, eux son assi chez eux avec ds millions d?s ke sa ce gate il kitte le pays en plus il non pa leurs famille ici vraiment r?fl?chiss? bocou avant d agir j aime trop ce pays

  15. peuple burkinab? la lumiere est au bout du tunnel et le chemin qui m?ne ? la democratie est ponder? de sacrifices donc ayez le courage et la foi d’arracher la libert? afin de gout? aux d?lices des peuples libres et democratiques!!!!

  16. Evidament du coup si ya la presse elle peut critiquer donner son avis …mais dire que le gouvernement est contre le peuple est incite les gens ? la haine. Franchement depuis un bout de temps la cha?ne B24 ne fait que ?a .lisez leur article.

  17. Je pense qu’un journal ne devrais pas prendre de position . Vous devriez donner votre avis au lieux de passez toutes vos journ?es ? insult? vos dirigeants.

  18. Mes frers,on canaille personnes cet foi si.Si on vous zigouille,c es que c es regiment president,de gengere pas nous met frers.Nou on es soldat du peuple pas pour assimi,blaise,gengere.C es eux il vont zuser.On va ce canarde dans camp si il samuse a nou envoye tue au wazard.On a quitte Dedougou pou aller fair travail bete comme sa a bobo 2011.dan nos caserne,personnes n est pires pour sa.M?me commendant dit sa.Militair ? waga,tire pas Et chaque militair n a ka avoir portable avec film pour filmer.Nos ordre entre nous es kilaire.Manifester,on vou degarde.RopoS!

  19. L’arm?e doit ?tre du c?t? du peuple et non contre le peuple . Vive nos braves soldats.

  20. Soyons vigilant ? ce que personne ne sorte du pays en temps de menace s?rieuse.Que ce soit les dirigeants de la majorit? ou de l'opposition,faisons en sorte que tout le monde reste ici et que personne ne soit ?pargner de ce qui va nous arriv? tous.Etre hors du pays et nous donn?s des injonctions,nous condamnons cel? fermement.Que la paix r?gne dans mon cher pays que j'ai tant aim?.

  21. oh brave militaires du faso, vous n'?tes pas n'importe quelle arm?e
    vous etes issus du peuple des hommes int?gres dont le nom burkina faso a ?t? donn? par votre frere d'arme thomas sankara soyez ? l'image de cet homme qui a donn? sa vie pour son pays et compar? le a ce vempire qui est pret ? sacrifier son pays pour sa soif du pouvoir.
    j'ai foi en vous et je sais que je ne suis pas le seul alors faite honneur au BF

  22. Jeune Patriote |

    Ne melez par plus l’arm?e des affaire politique, le President Compaor? a travaill? ? ce que notre arm?e soit republicaine

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *