Burkina : Responsabilité historique de 127 députés

268 36

Depuis le 21 octobre 2014, le Burkina a pris un virage inquiétant.  Il y a longtemps, sinon jamais, que certains mots ou menaces inquiétantes n’avaient pas été proférés au Burkina.

 Depuis le 21 octobre 2014, date à laquelle le gouvernement burkinabè a décidé de soumettre un projet de loi portant révision de la constitution, le Burkina, quoi qu’on dise, a perdu sa quiétude. A l’analyse froide, objective et non partisane, il apparaît plusieurs querelles qui nourrissent cette situation.

Querelle générationnelle

Au-delà de toute question légale, se pose au Burkina une question de génération. « Depuis que je suis né, ce sont les mêmes visages que je vois à la tête du pays ». Cette phrase est prononcée comme une antienne par nombre de jeunes.

Cette phrase, elle est dite à demi-mot par le président de l’ADF/RDA, Gilbert Ouédraogo, qui souhaite « une alternance générationnelle ».  Plus de la majorité des Burkinabè a aujourd’hui moins de 30 ans. De nombreux Burkinabè ont aujourd’hui envie de voir autre chose, quitte à s’en mordre les doigts.

Querelle de personnes

La situation politique au Burkina a été cristallisée lorsque les anciens compagnons du Président du Faso, Blaise Compaoré, ont démissionné du parti au pouvoir pour créer le leur et l’aligner derrière l’opposition. Depuis lors, la bataille (la guerre ?) politique semble désormais se mener entre le CDP et le MPP.

Il est donc fort probable que tout finisse par se résumer en un règlement de compte, voire une vengeance, entre les deux anciens « camarades », devenus aujourd’hui adversaires et glissent dangereusement pour devenir des ennemis.

Réelle menace sur la paix sociale

De part et d’autre, les protagonistes sont prêts à enjamber les garde-fous de l’expression républicaine pour tomber dans la mélasse des affrontements préhistoriques. Trois alternatives s’offrent alors pour éviter de franchir la porte du non-retour.

Les cloches de la voix divine

Les appels du pied de la communauté musulmane à préserver la paix n’ont apparemment pas suffi. Le Chef de l’Etat, dans une interview accordée à BBC et Africa N°1, a également déclaré que l’Eglise catholique n’était « pas une institution républicaine ». Cependant, un dernier appel conjoint des autorités religieuses et coutumières pourrait sauver la situation. Mais seront-elles seulement écoutées ?

Une sage décision de l’exécutif

L’atmosphère sociale pourrait se détendre d’un coup si le projet de révision était retiré avant la date fatidique du 30 octobre 2014. Mais ce serait très optimiste que d’y penser.

127 députés ont la clé

Il ne reste plus que les 127 députés de l’Assemblée nationale. Leur vote pourrait attiser ou dégonfler la « tambouille » dont les nuages s’amoncellent à l’horizon.

L’avenir de toute une nation repose donc sur ces 127 hommes et femmes. Elus du peuple, c’est à eux de dire ce que veut réellement le peuple. Et sans se tromper.

La Rédaction

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Il y a 36 commentaires

  1. Il m?rir en reflexion une id?e avant de la mettre en pratique. En tout ?tat de cause l’arm?e et les acteurs politiques sont imbib?s d?j? de ce qu’est le peuple.

  2. il est comme un cycliste sur son v?lo montant une pente avec des. ravins profond ? chaque c?t? et notre cycliste semble fatigu?,s’il arr?te il conna?t la suite alors il veut toujours p?daler mais en haut il ya tout un peuple d?termin

  3. La situation que traverse mon pays me fait penser ? une chanson de ALPHA BLONDY qui dit ceci :
    “Dans un pays avec plusieurs ethnies, quant une seule ethnie monopolise le pouvoir, pendant plusieurs d?cenies, et impose sa supr?matie, trop ou tard, ce sera la guerre civil . . .
    Un pr?sident ?lu une fois, ?lu deux fois, ?lus trois, ?lus quatre fois. ?a devient de la ditacture. . .
    La d?mocratie banani?re finira par la guerre civil . . .”

    Que Dieu beni l’afrique, que Allah prot?ge le Burkina Faso des esprits malins

  4. ADF/RDA ?coutez les propos de Assami Kouanda vous saurez que vous serez encore trahi il dit ceci: "Blaise sera candidat en 2015 et en 2020 et le reste Dieu verra" ainsi pour dire qu'on peut changer d'accord et modifier toute la constitution puis passer ? une autre r?publique sans probl?me.

  5. les deput?s de la majorit?(CDP),de l’ADF/RDA et du FJR seront,semble t-il,intern?s dans l’hotel independance et convoy?s avec un car le jour du vote a l’assembl?e pour leur securit

  6. JE CROIS QUE NOS D?PUTES PRENDRONT LA BONNE MESURE DE LA SITUATION NATIONALE ET FERONT LE BON CHOIX POUR LA PAIX ET LA STABILIT? DE LA D?MOCRATIE EN PENSENT AUSSI A L?AVENIR DU PAYS PARTANT DE LEURS ENFANTS ET DE LEURS PARENTS.

    A BON ENTENDEUR SALUT!
    NA LARA AN SARA!

  7. Ce que je vois la n’est pas mon pays… ou est passer le pays des hommes int?gres… je suis n?e trouver ce pays dans la paix et j’en apelle au pacifisme ….

  8. Je rappelle, je ne sais plus si c citation ou proverbe, mais “qui vient par l’epee perira par l’epee” alors si l’opposition utilise oa violence pour acceder au pouvoir alors elle partira aussi par la violence. Reflechissons bien. Love

  9. Pour le president du faso ?est fini, les deput?s ne sont pas b?te hoo? L un d entre eux peut revenir en t?te du pays par l amour du peuple. Et m?me si blaise nous gouverne m1tenent avec des violances son depart ne plus loigne. Vive les oposants, vive le peuple.

  10. ahaaa honorables d?put?s l'histoire retiendra quelque chose de vous .
    soyez-en s?re on ne vous pardonnera pas si moi particuli?rement je serai encore en vie
    LA PATRIE ou LA LUTTE NOUS AVANCERONS merci hoooo.

  11. A mon sens il faut k le peuple burkinabe prend son destin en main en stoppant ce vote. Combien de deputes oublie leur raison detre dans cette assemblee? Une fois elus les deputes burkinabe defendent leurs propres interets. Cest la pauvrete ki nous amene a elire ces deputes ou president compaore (corrompre en partageant 1000f et kan on a faim on est oblige), sinon ce seriont les bulletins nuls lors des votes.

  12. A mon sens il faut k le peuple burkinabe prend son destin en main en stoppant ce vote. Combien de deputes oublie leur raison detre dans cette assemblee? Une fois elus les deputes burkinabe defendent leurs propres interets. Cest la pauvrete ki nous amene a elire ces deputes ou president compaore (corrompre en partageant 1000f et kan on a faim on est oblige), sinon ce seriont les bulletins nuls lors des votes.

  13. Esperons qu’ils se souviendront de ce pourquoi,ils ont ?t? ?lus.L’avenir du pays est entre leurs mains.Aujourd’hui,seuls les d?put?s peuvent emp?cher le pays de sombrer dans la violence.Je ne doute pas que si le 30 octobre,ils prennent leur courage et votent Non, le peuple les salueront en h?ros nationaux.Cette hypoth?se ne rev?le aucun danger pour le pays.Mais peut-on objectivement dire de m?me pour l’hypoth?se inverse?La situation actuelle nous dicte la reponse qui n’est surement pas oui.Les d?put?s doivent sauver le pays.Esperons qu’ils le feront,qu’ils creerons la surprise tant attendue.
    Chers d?put?s,le peuple a soif de changement,faites nous r?ver d’un avenir meilleur.

  14. Esperons qu’ils se souviendront de ce pourquoi,ils ont ?t? ?lus.L’avenir du pays est entre leurs mains.Aujourd’hui,seuls les d?put?s peuvent emp?cher le pays de sombrer dans la violence.Je ne doute pas que si le 30 octobre,ils prennent leur courage et votent Non, le peuple les salueront en h?ros nationaux.Cette hypoth?se ne rev?le aucun danger pour le pays.Mais peut-on objectivement dire de m?me pour l’hypoth?se inverse?La situation actuelle nous dicte la reponse qui n’est surement pas oui.Les d?put?s doivent sauver le pays.Esperons qu’ils le feront,qu’ils creerons la surprise tant attendue.
    Chers d?put?s,le peuple a soif de changement,faites nous r?ver d’un avenir meilleur.

  15. Esperons qu’ils se souviendront de ce pourquoi,ils ont ?t? ?lus.L’avenir du pays est entre leurs mains.Aujourd’hui,seuls les d?put?s peuvent emp?cher le pays de sombrer dans la violence.Je ne doute pas que si le 30 octobre,ils prennent leur courage et votent Non, le peuple les salueront en h?ros nationaux.Cette hypoth?se ne rev?le aucun danger pour le pays.Mais peut-on objectivement dire de m?me pour l’hypoth?se inverse?La situation actuelle nous dicte la reponse qui n’est surement pas oui.Les d?put?s doivent sauver le pays.Esperons qu’ils le feront,qu’ils creerons la surprise tant attendue.
    Chers d?put?s,le peuple a soif de changement,faites nous r?ver d’un avenir meilleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre