Burkina : Couvre-feu, les frontières aériennes et terrestres fermées

509 0

Le lieutenant-colonel Isaac Yacouba Zida est-il celui qui assurera désormais l’ordre au Burkina ? Après la déclaration n°1, il a pris trois décisions majeures en début de soirée du 31 octobre 2014.

D’abord, les frontières aériennes et terrestres sont fermées. Ensuite, les Secrétaires généraux des ministères sont invités à prendre toutes les dispositions appropriées pour assurer la continuité de l’administration.

Enfin, un couvre-feu est instauré sur l’ensemble du territoire national  de 19h à 6h afin de permettre de rétablir et de stopper les pillages constatés notamment dans la ville de Ouagadougou.

Le lieutenant-colonel Zida a parlé au nom des Forces vives et des Forces armées nationales qui, selon, “ont décidé de prendre le destin de la nation en main“.

A noter que le lieutenant est accompagné par les leaders des mouvements de la société-civile (Balai citoyen, Mouvement M21, Front de résistance citoyenne, Collectif anti-référendum, entre autres). Ces derniers ont appelé les Burkinabè à  cesser les pillages, car les “forces de l’ordre seront fermes” contre ceux qui  s’y adonneraient.

En outre, ils ont appelé à une semaine de nettoyage de la ville de Ouagadougou, dont les rues sont jonchées de cailloux, de cendres et de décombres divers suite aux manifestations de ces derniers jours.

L’ancien maire de la ville de Ouagadougou a d’ailleurs invité les populations à nettoyer la ville dès ce samedi.

 Abdou ZOURE avec Justin YARGA

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Il y a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre