L’opposition réclame « le départ pur et simple et sans conditions » de Blaise Compaoré

663 0

Le Chef de file de l’opposition politique a fait une déclaration ce matin du 31 octobre 2014 à  son siège, où sont rassemblés de nombreux citoyens. Dans cette déclaration, Zéphirin Diabré et les opposants dénoncent « une confusion générale » au sommet de l’Etat.

L’opposition met le doigt sur les deux déclarations de Blaise Compaoré et du Chef d’état-major général des armées, notamment sur la transition politique « sans définir ni les contours, ni le contenu exact ».

Pour l’opposition, tout préalable à une transition politique est la démission du Chef de l’Etat. « L’opposition dit et redit ici, que le préalable à toute discussion relative à une transition politique, c’est le départ pur et simple et sans conditions de Mr Blaise Compaoré ».

Cette transition, selon l’opposition, « doit être conçue, organisée et mise en œuvre autour des forces politiques et de la société civile, et intégrer toutes les composantes de la société, compris l’armée ».

L’opposition dit aussi ne pas vouloir faire « aucun compromis qui puisse trahir le mandat que le peuple lui a confié ». Elle a alors appelé « le peuple burkinabè à maintenir la pression en occupant systématiquement l’espace public et à écouter les mots d’ordre qui seront lancés ».

Zéphirin Diabré a terminé sa déclaration par les derniers mots de l’hymne national, à savoir « La patrie ou la mort, nous vaincrons ! ».



Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article similaire

Il y a 1 commentaire

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *