Fin de la rencontre entre le Chef de l’Etat et la classe politique : « Satisfaisant », selon Ablassé Ouédraogo

Des concertations ont débuté dans l’après-midi du 2 novembre 2014 entre le lieutenant-colonel Isaac Yacouba Zida, l’actuel chef de l’Etat burkinabè, et les représentants de la classe politique, essentiellement des opposants au pouvoir de l’ancien président Blaise Compaoré. Ces négociations doivent notamment porter sur le contenu et les contours de la transition politique.

L'arrivée du Chef de l'Etat, lieutenant-colonel Isaac Zida au CES (© Burkina 24)
L’arrivée du Chef de l’Etat, lieutenant-colonel Isaac Zida au CES (© Burkina 24)

La rencontre a pris fin environ une heure plus tard. Aucune déclaration n’a été faite. Mais Ablassé Ouédraogo a laissé entendre que « la rencontre a été satisfaisante ». Il est donc probable, en attendant une confirmation officielle, que la transition pourra être confiée aux civils.

Le 1er novembre 2014, les opposants avaient réclamé une transition dirigée par un civil. Le lieutenant-colonel Yacouba Zida, avait assuré que des concertations allaient s’ouvrir avec toutes les composantes de la société burkinabè afin de mettre en place un organe de transition consensuel.



Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

6 commentaires

  1. A la fin de ce mois si les salaires ne tombent pas vu que d autres n ont pas pu toucher encore,le lieutenant colonel zida comprendra pourquoi dans ces dernieres annees la communaute internationale,la banque mondiale,fmi,u.E,veulent un civil a la tete de l etat.Donc,mes freres d armes remettez urgemment la gestion a un civil et securison notre pays des infiltrations.Soldats ou que tu te trouves comprends le.Les temps ont change au niveau des finances.

  2. Le r?gime Compaor? Bis est instaur? : De l?int?rieur du Burkina comme l?ext?rieur, nous savons tous que depuis que les militaires ont choisis Yacouba Zida comme chef d??tat, c?est le pouvoir bis du capitaine Blaise compaor? qui est instaur?. Sauf la France et l?ONU sont capables de redonner la victoire au peuple Burkinab

  3. Cette une victoire du peuple et non de l, arm?e elle ne peut rien nous impos? ils ont collabor? avc blaise tout ce temps et ils n, on jamais contester sont autorit? c, est pas maintenant quand le peuple a fini avc blaise don il craigne tant kil viendront nous impos? quoi que ?a soit c’est une victoire du peuple et de toute les fa?on la pression est tellement forte kil ne pourront r?sister il vont plier c, est une question d, heure attendez voir vive la r?volution et que dieu benisse le burkina Faso

  4. Vivement que nos leaders politiques se mettent d’accord pour gerer la transition. ?a y va de l’inter?t de la nation toute enti?re.J’invite aussi tous les fils et filles du Faso ? ?viter les d?bats contradictoires car le succ?s ou de l’?chec de notre R?volution nous engagent tous.

  5. Eviter de parler de « Chef de l’Etat » en ce moment car il y en a pas. Il n’ya que des auto-proclam?s Chef de l’Etat (3 et d?mi auto-proclam?s au compteur en moins de 2jours). Et puis celui se sera d?sign? ? l’unanimit? pour dirig? la transition ne sera qu’un Chef de l’Etat par INTERIM. Eviter les gros titre, c’est ?a qui affole tout le monde. Et la transition ne doit pas exc?d? 3mois. Ce n’est qu’une affaire de transition et non un mandat. Le Chef de l’Etat c’est celui qui sera d?mocratiquement ?lu pour un mandat de 5ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page